Les valeurs sûres de la Division Sud-Ouest

Alors que la reprise de la NBA approche, les questions autour de cette nouvelle édition sont multiples. Nombre de joueurs du championnat américain disputent actuellement la Coupe du Monde, et reviendront sans aucun doute épuisés, mais, pour certains, avec une médaille autour du cou. Quel sera leur état de forme ? Qui succèdera aux Spurs, bien qu'ils soient logiquement candidats à leur propre succession ? Pour y répondre, nous effectuons un tour d'horizon qui nous permettra de découvrir les 30 franchises de ce championnat unique, en découvrant ici celles de la Division Sud-Ouest.

Les valeurs sûres de la Division Sud-Ouest
Cette saison, les Rockets, les Mavericks, les Grizzlies et les Pelicans espèrent priver les Spurs d'un quatrième sacre régional de suite

Les Mavericks, champions en 2011, espèrent revenir au sommet de l'affiche, après trois saisons indignes de leur véritable niveau.

Dallas Mavericks

Le marché des transferts

Les dirigeants ont commencé par frapper fort sur le marché des transferts, enregistrant le retour du monstrueux All-Star Tyson Chandler (2 mètres 16, 109 kg), après trois saisons passées chez les Knicks, ainsi que les arrivées de Raymond Felton, un meneur réputé pour sa fiabilité (13 points, en moyenne, par match), du polyvalent Greg Smith (2 mètres 08 pour 113 kg, qui peut évoluer comme pivot ou comme ailier fort), de l’expérimenté Richard Jefferson (dix participations aux séries éliminatoires en treize saisons), et du chirurgical Chandler Parsons (joueur ayant rentré le plus de tirs à trois points en une mi-temps, en NBA). 

Ils se sont également attaché les services du vétéran Rashard Lewis (35 ans, huit participations aux phases finales en seize saisons, avec un titre à la clé), du prometteur Al-Farouq Aminu, international avec le Nigeria, et du All-Star de poche Jameer Nelson (1 mètre 83 pour 87 kg).

Les leaders.

Ces arrivées en masse vont faire beaucoup de bien à un effectif qui compte déjà dans ses rangs quelques joueurs dont le simple nom fait frémir, comme Dirk Nowitzki (26 786 points en seize saisons, douze fois All-Star, et un titre de champion de la NBA), et Monta Ellis (19 points, en moyenne, par match, sur l’ensemble de sa carrière NBA). Il faudra bel et bien compter sur la franchise de Dallas cette saison.

La préparation.

Dallas 108-111 Houston.

Dallas 109-118 Oklahoma City.

Dallas 106-98 Indiana.

Cleveland 102-108 Dallas.

Indiana 98-93 Dallas.

Dallas 108-103 Memphis.

New Orleans 88-85 Dallas.

Orlando 92-117 Dallas.

Les Rockets, qui sont en pleine progression, espèrent bien ne pas s'arrêter en si bon chemin.

Houston Rockets

Le marché des transferts

Les dirigeants se sont encore distingué sur le marché des transferts, s’offrant le solide Trevor Ariza (cinq participations aux phases finales en dix saisons, un titre à la clé), ainsi que le polyvalent Alonzo Gee (avec son mètre 98 et ses 100 kg, il peut jouer arrière ou ailier). 

La franchise de Houston a également choisi d’essayer de relancer Scotty Hopson (25 ans, 2 mètres 01, 93 kg), qui, après une première saison passée à Cleveland, devrait laisser entrevoir ses véritables capacités, Jeff Adrien (28 ans, 2 mètres 01, 111 kg), qui n’arrive pas à s’affirmer en NBA, malgré quatre saisons passées à fouler les parquets américains, et Joey Dorsey (30 ans, 2 mètres 06, 125 kg), qui compte également quatre exercices en NBA.

Les leaders

Ils épauleront le légendaire Dwight Howard (huit fois All-Star, cinq fois meilleur rebondeur de la NBA, et deux fois meilleur contreur de la NBA), le discret Jason Terry (neuf participations aux playoffs en quinze saisons, pour un titre), également arrivé cet été, sans oublier le fantasque James Harden (cinq participations aux séries éliminatoires en autant de saisons, et une moyenne de 25 points par match lors de ses deux dernières saisons).

La préparation

Dallas 108-111 Houston.

Houston 113-93 Memphis.

Houston 95-92 Phoenix.

New Orleans 117-98 Houston.

Houston 90-83 Golden State.

Miami 90-85 Houston.

Houston 96-87 San Antonio.

 

Après plusieurs saisons passées à jouer les trouble-fêtes, les Grizzlies espèrent bien aller plus loin que la finale de Conférence. 

Memphis Grizzlies

Le marché des transferts

Les dirigeants ont choisi de miser sur Vince Carter (23 190 points en seize saisons, huit fois All-Star, et une médaille d’or aux Jeux Olympiques).

En ne recrutant qu’un seul joueur, ils ont choisi de continuer à faire confiance à un effectif réputé pour sa solidité, et sa complémentarité.

Les leaders

On y retrouve, entre autres, Marc Gasol (deux fois vainqueur du Championat d’Europe, et une fois de la Coupe du Monde, avec l’Espagne), ainsi que l'imposant rebondeur Zach Randolph (cinq participations aux phases finales en douze saisons, et 14 510 points inscrits en NBA).

Les lieutenants

Comme lors des précédents exercices, ils pourront aussi compter sur les infaillibles Mike Conley (deuxième meilleur intercepteur de la NBA l’an passé, qui tournait à une moyenne de 17 points par match), et Tayshaun Prince (neuf participations aux séries éliminatoires en douze saisons, un titre à la clé).

La préparation

Milwaukee 86-83 Memphis.

Houston 113-93 Memphis.

Memphis 93-88 Atlanta.

Oklahoma City 117-107 Memphis.

Dallas 108-103 Memphis.

Memphis 96-92 Cleveland.

Memphis 98-104 Miami.

 

Depuis le départ de Chris Paul, la franchise de Tom Benson n'est plus que l'ombre d'elle-même. En effet, elle aligne les saisons blanches, malgré un effectif au potentiel plus qu'intéressant.

New Orleans Pelicans

Le marché des transferts

Les dirigeants ont frappé fort cet été, recrutant le tentaculaire Ömer Aşık (2 mètres 13, 116 kg, une fois meilleur rebondeur de la NBA), international avec la Turquie, le polyvalent Jimmer Fredette (25 ans, 1 mètre 88, 88 kg), qui peut jouer arrière ou meneur, et le prometteur Patric Young (22 ans, 2 mètres 06, 109 kg).

Les leaders.

Ils rejoignent Alexis Ajinça (2 mètres 18, 112 kg), champion d’Europe en titre avec la France, ainsi que le fantasque Anthony Davis (2 mètres 08, 108 kg), champion du monde cet été avec les USA, et Tyreke Evans (25 ans, qui tourne à une moyenne de 17 points par match en carrière).

Les lieutenants.

Les autres atouts des Pelicans sont le All-Star Jrue Holiday, qui, du haut de ses 24 ans, est prêt à tutoyer les meilleurs joueurs de la ligue, et le solide Eric Gordon (une fois vainqueur de la Coupe du Monde avec les USA), qui tourne à une moyenne de 18 points par match.

La préparation.

Miami 86-98 New Orleans.

Atlanta 93-87 New Orleans.

New Orleans 89-94 Washington.

New Orleans 117-98 Houston.

New Orleans 120-86 Oklahoma City.

Washington 84-88 New Orleans.

New Orleans 88-85 Dallas.

 

La formation de Gregg Popovich, championne en titre, attaque cette nouvelle saison avec un effectif très peu remanié.

San Antonio Spurs

Le marché des transferts

Les dirigeants n'ont recruté que prometteur Bryce Cotton (22 ans, 1 mètre 85, 75 kg), qui évolue au poste de meneur.

Les leaders

Il vient rajeunir un ”roster” composé de légendes vivantes, comme Tim Duncan (37 ans, 24 904 points en dix-sept saisons, quatorze fois All-Star), Tony Parker (31 ans, 16 051 points en treize saisons, six fois All-Star), et Manu Ginóbili (36 ans, 11 657 points en douze saisons, deux fois All-Star).

Les lieutenants

Les Spurs pourront également s’appuyer sur l’inusable Boris Diaw (32 ans, une fois champion d’Europe, deux fois champion de France), ainsi que sur le chirurgical Marco Belinelli (une fois champion d’Italie), et sur l’intimidant Kawhi Leonard (2 mètres 01, 104 kg), MVP des Finales la saison passée.

La préparation

Phoenix 121-90 San Antonio

San Antonio 108-111 Miami.

San Antonio 106-99 Sacramento.

San Antonio 107-117 Atlanta.

Houston 96-87 San Antonio.