Golden State marche sur les Clippers

Avec un très bon Draymond Green (23 pts, 6 passes), Golden State s'impose dans le choc de cette soirée NBA face au Clippers de Los Angeles (106-98).

Golden State marche sur les Clippers
Golden State marche sur les Clippers

C'était une affiche au goût de play-off. Golden State, premier de la conférence Ouest accueillait, à l'Oracle Arena, les Clippers de Los Angeles, cinquième de cette même conférence. Et ce qui devait être le choc de cette soirée NBA est vite devenue une victoire facile pour les Warriors (106-98). 

L'attaque prend le pas sur la défense

C'est dans une Oracle Arena comble, que Los Angeles prend les devants dans ce premier quart-temps. Avec un très bon J.J Redick (18 points) les Clippers prennent rapidement 5 points d'avance. Du côté des Warriors on commence doucement à l'image d'un Stephen Curry timide à 0/4 aux tirs en premier quart-temps. Mais malgré un bon début L.A ne prend pas le large et c'est même Golden State qui finit en tête à la fin des douze premières minutes (29-28). Un avantage surprenant avec seulement trois marqueurs pour les Warriors à ce moment du match (Klay Thompson, Draymond Green et Harrison Barnes). Un début de match où les défenses sont portées disparues et qui permettait de voir Nate Robinson jouer son premier match sous le maillot des Clippers. 

Un manque d'adresse à 3pt qui coûte cher à L.A

Le deuxième quart-temps débute sur le même rythme que le premier. Les défenses sont aux abonnés absentes et c'est Golden State qui en profite. Avec un Klay Thompson en mode scoreur (17 points à la fin du deuxième quart-temps) les Warriors prennent dix points d'avance : plus gros écart de la première mi-temps. En face seul J.J Redick tient la baraque tandis que DeAndre Jordan assure dans la raquette (14 rebonds). Surtout que les Clippers connaissent un gros trou d'air en adresse avec un 2/13 à 3 points à la fin du deuxième quart-temps. Et pourtant à Golden State, Stephen Curry reste discret avec seulement 4 points à la mi-temps. Les Warriors gardent tout de même les devants à la fin des 24 premières minutes (57-50). 

Shaun Livingston : facteur X 

En deuxième mi-temps les défenses se resserrent et c'est Golden State qui en tire profit. Les Warriors haussent leur niveau de jeu et l'écart se creuse (+16 en milieu du quart-temps). Tandis que les Clippers craquent en défense et deviennent brouillon en attaque. Stephen Curry en profite pour réveiller la salle avec deux tirs à trois points venus d'ailleurs mais c'est bien Draymond Green qui sort son épingle du jeu avec 23 points et 6 passes. L'ailier prend le match à son compte bien épaulé par Shaun Livingston véritable facteur X de la rencontre pour Golden State (21 pts, 8 rebonds). La fin du quart-temps est fatal pour les Clippers avec un écart de + 19 pour les Warriors. 

Un retour trop tardif pour Los Angeles

Avec un écart qui dépasse les 20 points en milieu de dernier quart-temps les entraîneurs des deux franchises lancent leur banc pour le célèbre garbage time. Mais trop sûr d'eux, les Warriors s'arrêtent de jouer et les Clippers reviennent à 11 points à deux minutes de la fin emmené par un très bon Austin Rivers (22 points). Mais c'est encore Shaun Livingston qui tue le suspense. 

Les Warriors enchaînent donc un troisième succès de rang face à un possible futur adversaire en play-off et pourra poursuivre sa belle série dès demain face à Phoenix. Pour les Clippers c'est la deuxième défaite de suite mais ils peuvent se rassurer avec le retour de Blake Griffin prévu dans la semaine.