All-Star Game 2016: l'Ouest étrille l'Est

Au terme de la rencontre la plus prolifique de l'histoire où les shots à trois points sont tombés par dizaine, la Conférence Ouest signe sa 5ème victoire sur ses six dernières confrontations face à la Conférence Est. Un match qui de mon point de vue perd de son charme au fil des années.

All-Star Game 2016: l'Ouest étrille l'Est
Russell Westbrook élu MVP pour la deuxième année consécutive
Conférence Ouest
196
173
Conférence Est
Conférence Ouest: S.Curry, R.Westbrook, K.Bryant, K.Durant, K.Leonard
Conférence Est: D.Wade, K.Lowry, L.James, P.George, C.Anthony

Disputé à Toronto, pour la première fois de son histoire en dehors des US, le NBA All-Star Game a de nouveau fait le show ce week-end.  

Avant le match des étoiles, de nombreux challenges ont comme d’habitude marqué l’événement avec tout d’abord le Celebrity Game remporté par la team Canada, coachée par Drake, face à la team USA de Kevin Hart. Suivi du Rising Stars Challenge, match qui oppose les rookies et les sophomores étrangers et Américains de la ligue, dominé par les US portés par le MVP du match, Zach LaVine (Minnesota Timberwolves). S’en suit le concours à trois points remporté par Klay Thompson devant son compère des Warriors Steph Curry, puis le Skills Challenge entre pivots conquis par celui de Minnesota, Karl-Anthony Towns.

Enfin, le concours le plus attendu de tous, le Slam Dunk Contest ! Cette année, le duel entre Zach LaVin, encore lui, et Aaron Gordon (Orlando Magic) a certainement marqué l’histoire du challenge. Les deux jumpers ont enflammé le public du Air Canada Centre en smashant des dunks plus énormes les uns que les autres. C’est finalement l’arrière des Wolves, qui s’est littéralement envolé sur sa dernière tentative, qui a remporté son deuxième titre de rang dans ce contest.

Maintenant, place aux étoiles !

Ce 65ème All-Star Game a commencé par un vibrant hommage de Magic Johnson rendu à Kobe Byrant, qui disputait cette nuit son 18ème et dernier match des étoiles. Une carrière légendaire de 20 ans saluée par tous les joueurs et le public canadien.

LeBron James et Kobe Bryant à l’entre-deux, le duel entre les 12 meilleurs joueurs de la Conférence Est, coachés par Tyronn Lue, et de la Conférence Ouest, menés par Gregg Popovich, est lancé et c’est une véritable pluie de dunks et de trois points qui vient s’abattre sur le parquet. Ce n’est pas un secret, le All-Star Game n’est clairement pas un match intense sur le plan tactique, il est même complètement mort sur ce point-là. D-Wade et King James ouvrent le bal avec un premier alley-oop fracassant suivi par un 360 tout aussi élégant de DeRozan. Côté Ouest, c’est Anthony Davis qui fait le show avec deux gros dunks sur deux bons services de Chris Paul. A la fin du premier quart-temps, les hommes de Tyronn Lue sont devant de 3 points, 40-43.

Le second quart-temps repart sur les mêmes bases. Le coast to coast se réinstalle et les passes ressemblent de plus en plus à celles d’un quarterback. Pour leur dernier duel dans un All-Star, LeBron et Kobe s’offre un 1:1 perdu par ce dernier, mais qui se vengera quelques secondes plus tard sur Carmelo Anthony en posant un shot dans un angle fermé dont il a le secret.

Malgré un nouvel alley-oop de tueurs signé James et Wade, la Conférence Ouest prend les commande et mène de deux points à la mi-temps, 92-90. Oui, déjà 182 points au total et nous sommes qu’à la moitié.   

Et l’Ouest n’en finit plus à trois points

Le début du troisième quart-temps est une grosse claque pour la Conférence Est qui est visiblement restée aux vestiaires. Les pertes de balles, même pour un All-Star Game, sont bien trop grossières et la Conférence Ouest en profite avec un Russell Westbrook qui enchaine à trois points et un Steph Curry qui s’offre des dunks. Les coéquipiers de Bryant infligent un 27-12 en 5 minutes et Tyronn Lue rabote ses joueurs. LeBron arrache le cercle et Paul George dégaine à trois points pour ramener l’Est dans le coup et revenir à 8 points.

Le match semble alors enfin démarrer avec un début de défense des deux côtés et un peu plus d’engagement sur le terrain. Mais bon, pas trop quand même il ne faut pas abuser. John Wall et DeRozan font le boulot à l’Est, tandis que Davis enchaine les points à l’Ouest. C’est finalement Al Horford qui conclura ce quart-temps avec un trois points au buzzer pour permettre à l’Est de recoller à 145-136.

La quatrième quart-temps sera finalement une formalité pour l’Ouest avec James Harden et CP3, meurtriers à trois points, qui portent le score à +20 à 6 minutes de la fin. Westbrook revient sur le parquet et prend le relai derrière la ligne pour améliorer sauvagement ses stats. En face, l’Est a complétement lâché le match malgré Paul George qui continue à enfiler les paniers pour atteindre les 41 points, record égalé pour un All Star-Game, celui d’un certain Russell Westbrook.

Le match est plié, Kobe Bryant sort à une minute de la fin sous une énième standing ovation. La Conférence Ouest s’impose au final 196-173, soit un total de 369 points, un record. Auteur de 31 points, 8 rebonds et 5 passes décisives, Russell Westbrook est élu MVP du match pour la deuxième année consécutive, du jamais vu depuis Bob Petit en 1958 et 1959.

Que retenir de ce All-Star Game ?

Si comme moi vous avez suivi ce match jusqu’au bout de la nuit, vous le regrettez peut-être. Le NBA All-Star Game au fil des années devient de moins en moins intéressant au niveau du jeu et de l’engagement. La rivalité Est/Ouest n’est plus. On laisse chacun claquer son dunk, on tente des shots à 11 voire 12 mètres, aucune défense, les actions durent moins de 10 secondes bref, un spectacle avant tout qui est peut-être devenu trop spectaculaire au détriment du suspens. Vivement les Playoffs !