Résumé du premier tour des play-offs NBA 2016

Si les qualifications des Warriors, des Spurs, des Cavaliers, du Thunder étaient attendues, le premier tour des play-offs NBA a réservé son lot de surprises comme l’élimination des Clippers par les Blazers ou encore la blessure de Stephen Curry, qui peut avoir des conséquences dans la suite de ces play-offs.

Résumé du premier tour des play-offs NBA 2016
Warriors et Spurs, deux favoris pour le titre - NBA.com

Conférence Est

(1) Cleveland Cavaliers – (8) Detroit Pistons (4-0) : Les Cavs’ bien lancés.

Le retour de Detroit en play-offs, pour la première fois depuis 2009, a tourné court. Même si les Pistons ont affiché une certaine résistance face au premier de la conférence est, ceux-ci n’ont pas remporté un seul match (4-0) et sont donc éliminés. La faute à des Cavaliers plus déterminés que jamais dans ces play-offs 2016, où le « Big Three » Kyrie Irving (27,5 pts, 4,8 pds de moyenne sur la série), LeBron James (22,8 pts, 9 rbs, 6.8 pds) et Kevin Love (18.8 pts, 12 rbs) a dominé les débats. En face, si Marcus Morris (17.8 pts) et Andre Drummond (16,8 pts, 9 rbs) se sont mis en évidence, les Pistons n’avaient pas les armes pour lutter contre l’armada de Cleveland qui confirme qu’il faut bien compter sur elle pour le titre de cette année. Prochaine étape contre Atlanta en demi-finale de conférence est.

(2) Toronto Raptors – (7) Indiana Pacers (4-3) : Toronto, au bout du suspense.

C’est sans aucun doute la série la plus disputée et la plus indécise de ce premier tour des play-offs. La victoire s’est décidée au cours d’un match 7 remporté de justesse par Toronto (89-84). Les Raptors ont été incapables d’hausser voire d’égaler leur niveau de jeu de la saison régulière, à l’image de Kyle Lowry (13.9 pts à 31.6% au tir, 7.6 pds de moyenne sur la série) et DeMar DeRozan (17.9 pts à 32% au tir), bien en dessous de leurs standards. Jonas Valanciunas a été précieux pour les siens (13.6pts, 11.9 rbs) face à des Pacers d’un Paul George monstrueux (27.3 pts, 7.6 rbs). Indiana a offert bien plus qu’une simple résistance en repoussant dans ses derniers retranchements la deuxième meilleure équipe à l’est. Mais dans cette série ultraserrée (1.4 pts d’écart moyen entre les deux équipes) où chacune des équipes aurait pu l’emporter, ce sont finalement les Raptors qui retrouveront Miami en demi-finale de conférence.

(3) Miami Heat – (6) Charlotte Hornets (4-3) : Le Heat a eu chaud.

Il y aura fallu un match 7 décisif pour désigner un vainqueur entre le Heat et les Hornets, remporté finalement largement par Miami à domicile (106-73), qui valide sa place pour les demi-finales de conférence. Pourtant mené 3 à 2, le Heat ne s’est pas affolé pour remporter les deux derniers matchs. Privée de Chris Bosh, l’équipe floridienne a assuré son succès par le biais de ses trentenaires, Dwyane Wade (19 pts, 5.4 rbs, 5pds de moyenne sur la série) et Luol Deng (19pts, 6.6 rbs), et elle a pu compter sur Hassan Whiteside en défense (11.4 rbs, 3.4 cts). En face, comme souvent cette saison, c’est Kemba Walker (22.7 pts, 4 pds) qui a permis aux siens d’espérer une qualification malgré les absences répétées du français Nicolas Batum. L’équipe de Charlotte a même remporté ses trois premiers matchs en play-offs depuis 2001. Mais c’est bien au final l’expérience du Heat qui a triomphé sur les Hornets, Miami qui retrouvera un autre vainqueur en match 7 : Toronto.

(4) Atlanta Hawks – (5) Boston Celtics (4-2) : Ça passe pour Atlanta.

Au terme d’un premier tour équilibré entre Atlanta et Boston, ce sont finalement les Hawks qui ont validé leur billet pour les demi-finales de conférence. Les Hawks se sont reposés sur leur jeu collectif pour faire la différence à domicile avant de conclure la série à Boston. Jeff Teague (16.5 pts, 6.0 pds de moyenne) et Paul Millsap (16.3 pts, 8.8 rbs) ont été les plus en vue du côté d’Atlanta. En face, en l’absence d’Avery Bradley, le génial meneur « de poche », Isaiah Thomas (24.2 pts, 5.0 pds), a porté les siens mais les Celtics se sont montrés bien trop maladroits au tir sur la série (38.4 % de réussite au tir, 27.5% à 3 pts) pour renverser les Hawks. Atlanta affrontera donc le grandissime favori à l’Est, Cleveland, pour une place en finale de conférence.

Conférence Ouest

(1) Golden State Warriors – (8) Houston Rockets (4-1) : Les Warriors triomphent… mais perdent Curry.

La meilleure équipe de la ligue, et même de l’histoire pour certains, a bien tenu son rang pour ce premier tour des play-offs en remportant 4 à 1 leur série face aux Rockets. L’équipe de Houston a bien tenté de déstabiliser le champion en titre en développant un jeu physique et agressif mais cela est resté trop brouillon pour inquiéter les Warriors qui n’ont perdu que le game 3. Les Rockets ont montré une certaine limite défensive face à la puissance collective de Golden State, en prenant l’eau de nombreuses fois (110 pts encaissés de moyenne), et offensive (moyenne de 19 ballons perdus par match !), James Harden (26.6 pts, 7.6 pds, 5.2rbs) se retrouvant bien souvent le seul décisif de son équipe. C’est donc tout naturellement que les Warriors de Klay Thompson (23.4 pts de moyenne) ont remporté cette série marquée par les blessures de Stephen Curry (qui n’a pas joué les matchs 2, 3 et 5) et dont l’absence estimée à environ une semaine encore devrait le priver des demi-finales de conférence. Le prochain tour des Warriors face aux surprenants Portland Trail Blazers se fera probablement sans le futur double MVP de la ligue.

(2) San Antonio Spurs – (7) Memphis Grizzlies (4-0) : Tranquilles comme les Spurs.

Sans jamais être inquiétés, les San Antonio Spurs ont sweepé (4-0) une faible équipe de Memphis, décimée par les blessures de joueurs cadres comme Marc Gasol ou Mike Conley. Comme toujours cette saison, le meilleur défenseur de la ligue, Kawhi Leonard (21.5 pts, 2,8 cts, 2,8 ints), a été utile pour les Spurs, qui n’ont pas eu besoin de forcer et qui ont pu reposer leurs titulaires pour la suite de l’aventure en play-offs. Du côté de Memphis, Zach Randolph et Lance Stephenson (13 pts de moyenne chacun) ont tenté tant bien que mal de maintenir leur équipe dans le coup mais l’effectif des Grizzlies était bien trop faible pour s’opposer aux Spurs (22 pts d’écart moyen sur les quatre confrontations) et c’est donc logiquement que les Grizzlies se retrouvent en vacances. Les Spurs retrouveront, eux, le Thunder en demi-finale de conférence ouest pour une affiche qui s’annonce déjà bien plus relevée.

(3) Oklahoma City Thunder – (6) Dallas Mavericks (4-1) : Sans souci pour OKC.

La logique a été respectée entre le troisième et le sixième de la conférence ouest avec la qualification (4-1) du Thunder d’Oklahoma City aux dépens des Dallas Mavericks. Les Mavs’, emmenés par leur vétéran Dirk Nowitzki (20,4 pts, 5 rbs de moyenne sur la série), étaient parvenus à égaliser à 1 partout lors du game 2 à Oklahoma et à récupérer l’avantage du terrain pour la suite de la série. Cet avantage a été de courte durée puisque les Mavs’ ont été littéralement balayés par la puissance offensive du Thunder (112 pts inscrits de moyenne sur ce tour) dans la suite de la série. Emmené par son duo de stars Kevin Durant (26 pts, 6,4 rbs de moyenne) et Russel Westbrook (26pts, 11,2 pds), le Thunder s’est finalement qualifié 4-1, les Mavs’ n’ayant pas l’effectif suffisamment fourni pour rivaliser un peu plus. Le Thunder retouve donc les Spurs en demi-finale de conférence pour une affiche opposant deux sérieux prétendants au titre.

(4) Los Angeles Clippers – (5) Portland Trail Blazers (2-4) : Portland, contre toute attente…

En début de saison, personne ne voyait Portland se qualifier pour les play-offs, encore moins éliminer 4 à 2 les Clippers au premier tour. Pourtant, la série avait mal commencée pour les Blazers, qui étaient menés 2-0, mais sous l’impulsion de leur duo Damian Lillard (22 pts, 5.2 pds de moyenne) et C.J. McCollum (19.7 pts), ils ont réussi à déjouer les pronostics et à se qualifier pour les demi-finales de conférence. Un facteur décisif dans l’issue de cette série est la blessure des deux stars des Clippers au cours du match 4, Chris Paul (fracture de la main), qui tournait jusque-là à 23.8 pts et 7.3 pds de moyenne, et Blake Griffin (quadriceps). Les Clippers ont joué de malchance alors qu’ils avaient la main sur la série et, trop diminués, ils n’ont pu que constater la défaite à partir de ce match 4. Portland a fait valoir ses arguments et a parfaitement profité de ce coup du sort. Les Blazers se présentent désormais face au champion au titre, les Golden State Warriors, pour tenter de rééditer la même performance qu’au tour précédent.

(pts = points ; rbs = rebonds ; pds = passes décisives ; ints = interception ; cts = contres)