1ère journée des playoffs de Pro A : la surprise nanterroise

Les 8 meilleures équipes de la saison régulière s’affrontent depuis le début de la semaine dans la course au titre hexagonale. Si la hiérarchie a été respectée dans toutes les salles, Nanterre, 8ème de la phrase régulière a réussi à prendre une option sur la victoire face au grand favori Gravelines-Dunkerque, 1er du championnat.

1ère journée des playoffs de Pro A : la surprise nanterroise
Dwight Buycks (1er plan) et l'équipe de Nanterre en second plan. La Voix Du Nord

Gravelines-Dunkerque 95 – 101 Nanterre

 LA surprise de cette 1ère journée de playoffs, tant le BCM semblait au dessus du lot cette saison.  Au terme d’un match intense, et après deux prolongations, Nanterre arrache la victoire et prend une sérieuse option sur la qualification pour les demies-finale. Tout se joue dans l’entame de match, où Nanterre, derrière Warren Chris (28 points, 5 rebonds et 4 passes) compte 8 points d’avance à la marque (17 – 25) à la fin du premier quart temps. Le BCM parvient à revenir dans la partie en arrachant par deux fois la prolongation, avant de finalement craquer et s’incliner dans sa salle. Les 29 points de Dwight Buycks seront insuffisants. Il sera intéressant de voir comment le BCM va réagir à cette défaite, surtout que le match retour se joue à Nanterre, sur le parquet d’une équipe remplit de confiance.

Strasbourg 75 – 57 Dijon

Victoire sans trembler pour les hommes de Vincent Collet, qui s’imposent facilement sur leur parquet face à une équipe dijonnaise valeureuse mais tout simplement pas au niveau. Le tournant du match se situe dans le 3ème quart temps, moment choisi par les strasbourgeois pour accélérer et laisser les visiteurs à quai. La domination au rebond des locaux (35 à 21) est également un élément à retenir dans cette victoire. La paire Ajinça (14 points et 12 rebonds)/Ricardo Greer (18 points, 5 rebonds et 4 passes) a été déterminante coté strasbourgeoise. En face, les dijonnais ont combattu jusqu’au bout, arrivant à rester au contact le temps de la première période. Retenons les 18 points de Jeremy Leloup, meilleur marqueur de Dijon dans ce match.

Lyon-Villeurbanne 69 – 52 Le Mans

Alors que l’on s’attendait à un match un peu plus serré, l’ASVEL s’impose assez facilement dans sa salle face au MSB. Cette rencontre était l’occasion de voir le nouveau venu, Alex Acker dans ses œuvres. Avec 17 points, 7 rebonds et 5 passes, autant dire que sa participation a été déterminante dans la victoire de son équipe. En face, les visiteurs étaient en panne d’adresse (33% de réussite au tir contre 48% à l’ASVEL) est la cause de ce match raté. Darius Washington (19 points, meilleur marqueur du match) s’est senti bien seul…

Chalon/Saône 78 – 68 Roanne

L’affiche la plus équilibrée de ces playoffs (le 4ème contre le 5ème) a vu Chalon s’imposé dans sa salle contre des roannais accrocheurs, mais moins en réussite que leur adversaire (45% contre 56% pour Chalon). Ce match fluide et rythmé a été dominé par Shelden Williams, qui avec 17 points et 7 rebonds a été l’élément majeur de la victoire des siens. En face, William Granit (21 points) a beau essayé d’être un leader en attaque, le reste de l’équipe n’a pas forcément été au rendez vous. Yohan Sangaré (0 points en 34 minutes) est sur le banc des accusés.