Pro A – J24 / Pau-Lacq-Orthez souffre mais fait la passe de dix

L'Elan Béarnais s'est imposé 59-58 sur le parquet de Nancy à l'occasion de la 24e journée de Pro A et s'offre un dixième succès de rang en championnat au terme d'une partie accrochée.

Pro A – J24 / Pau-Lacq-Orthez souffre mais
fait la passe de dix
L'Elan Béarnais a souffert à Jean-Weille (Crédit : FB Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez)
Nancy
58 59
Pau-Lacq-Orthez
Nancy: Lance, F. Piétrus, M. Piétrus, Sene, Panko, Bell, Sy, Tchicamboud, Moss
Pau-Lacq-Orthez: Denave, Smith, Thompson, Yeguete, Kouguere, Harris, Bokolo, Edwards
SCORE: 17-7 / 14-11 / 13-18 / 14-23
ÈVÉNEMENTS: 24e Journée de Pro A entre Nancy et Pau-Lacq-Orthez. Match joué à la Salle Jean-Weille de Nancy.

Pour clôturer la 24e journée de Pro A, Pau-Lacq-Orthez se déplaçait au palais des sports Jean-Weille de Nancy. Quinzième du championnat, le SLUC s'est mis dans de bonnes dispositions pour le maintien en remportant quatre de ses cinq matchs entre mi-janvier et février. Depuis, ils ont subi deux défaites, et à l'heure d'affronter une équipe béarnaise forte de ses neuf victoires consécutives, les hommes d'Alain Weisz ne partaient pas favoris.

L'Elan Béarnais ne trouve pas le cercle

En début de partie, le match part sur des bases très défensives. Au bout de près de 5 minutes de jeu, Nancy ne mène que 4-2. C'est à ce moment que le SLUC va commencer à rentrer des tirs, bien lancés par un 3 points inattendu de Mike Piétrus. Pau manque cruellement d'adresse et les Lorrains font le break, menant 15-6 après 8 minutes de jeu, et forçant Eric Bartecheky à un temps mort pour relancer la machine. L'effet ne se fait pas vraiment sentir et après un quart, les Nancéiens mènent 17-7 face aux Béarnais.

De retour sur le parquet, Tchicamboud entame le deuxième quart par un énorme trois points pour porter l'écart à +13. Malgré tout, Nancy n'arrive pas vraiment à trouver un rythme en attaque pour faire une grosse différence alors que Smith plante enfin un premier trois points pour les Béarnais au bout de 14 minutes. Cela lance un 9-0 en faveur des ces derniers, qui profitent de chaque perte de balle pour sanctionner, et retrouvent également de l'adresse en insistant sur le jeu intérieur. Suite à quatre minutes sans marquer, le SLUC se relance par l'intermédiaire de Bell, et recreuse l'écart avant la mi-temps. Nancy mène 31-18, profitant des nombreuses pertes de balle (11) et de la réussite en berne (29%) de son adversaire.

Nancy se fait crucifier

En deuxième mi-temps, les Palois reviennent avec de meilleures intentions. Ils infligent un 7-0 en trois minutes aux hommes d'Alain Weisz pour recoller à -6. Malgré les points de James Bell, Nancy faiblit. Pau-Lacq-Orthez n'arrive toujours pas à retrouver une adresse intéressante et l'écart au score se maintient. En fin de quart, Denave plante deux bombes longue distance qui finalement seront contrées par un trois points de Sène et le dunk de la soirée signé Sy. Le SLUC est toujours avant d'aborder les dernières minutes.

Le match est tendu et Bartecheky prend une technique. Le lancé qui suit fait monter l'écart à +11. Pau est en train de craquer mais le SLUC ne parvient pas à donner le coup de collier nécessaire pour plier le match, une nouvelle fois. Les Béarnais en profitent et reviennent seulement à un point, grâce notamment à l'adresse de Denave. A quatre minutes de la fin, un shoot énorme de Thompson permet aux Palois de prendre l'avantage pour la première fois du match, 53-52. Tchicamboud répond avec deux paniers à trois points consécutifs. Suffisant ? Non, puisque Thompson en met un autre à son tour. Des lancés de Denave permettent ensuite aux Palois de repasser devant. Nancy cafouille en attaque et sur sa dernière possession, Tchicamboud se fait arracher le ballon des mains par Wilfried Yeguete.

L'Elan Béarnais décroche donc un dixième succès consécutif au terme d'une partie brouillonne, sur le score de 59-58. Ils s'accrochent ainsi solidement à la 4e place du championnat, avec le même bilan que Gravelines-Dunkerque.

Classement Général de Pro A :