Frank Ntilikina, la dernière pépite de Strasbourg

Élu meilleur espoir de Pro A à seulement 17 ans, Frank Ntilikina est déjà devenu une rotation habituelle au poste de meneur pour une SIG finaliste de l'Eurocoupe, et candidate au titre de champion de France. Déjà pas mal, mais ce n'est que le début pour l'un des joueurs les plus talentueux de sa génération.

Frank Ntilikina, la dernière pépite de Strasbourg
Ntilikina a été élu meilleur jeune de Pro A ce vendredi (Crédit : Twitter @sigstrasbourg)

Il y a des joueurs qui ont la gagne en eux, et ce depuis tout petit. Agé de 17 ans, Frank Ntilikina fait déjà parti de ceux-là. Né à Ixelles, dans la banlieue de Bruxelles en Belgique, c'est du côté de Strasbourg qu'il a fait toutes ses armes dans les catégories de jeunes, avec l'équipe de Saint-Joseph Strasbourg, en benjamins et en cadets.

Rapidement détecté, il connaît toutes les catégories de jeunes de l’Équipe de France à partir des U15. Il est même sélectionné en 2014 pour participer à la Jordan Brand Classic européenne, au Barclay's Center de Brooklyn, avec 39 autres jeunes pépites venues de toute l'Europe. La même année, il remporte l'Eurobasket U16 avec l’Équipe de France, le tout en tournant à plus de 7 points de moyenne.

Un meneur complet

Déjà reconnu comme un énorme talent depuis son adolescence, le gamin qui a un sens du basket inné semble déjà parti pour aller loin, très loin. En 2015, il dispute cette fois l'Eurobasket U18 avec les Bleuets, sans aller chercher le titre cette fois, malgré une belle ligne de stats sur toute la compétition (8,3pts/4rbds/8ast). Avant qu'il ne parte avec l’Équipe de France durant l'été, Vincent Collet n'hésite pas à le lancer dans le grand bain avec la SIG en Pro A. Il n'a alors même pas 17 ans, et dispute ses 24 première minutes chez les professionnels, en inscrivant 6 points au passage, le tout sur trois matchs.

Meneur de jeu athlétique de 1,93m, ce qui lui permet aussi de se décaler en poste 2 si besoin, Ntilikina possède une palette déjà très complète qu'il faut désormais qu'il mette en œuvre au plus haut niveau. Capable d'organiser le jeu, de shooter à longue ou mi-distance, d'aller chercher des rebonds, de mettre avec assurance ses lancés francs ou encore de prendre ses responsabilités dans les moments chauds, ses qualités ne laissent pas indifférent.

Une marge de progression illimitée

Cette saison, Vincent Collet a décidé de lancer sa pépite dans le grand bain en le faisant rentrer dans la rotation de l'équipe derrière des joueurs confirmés à ce niveau tels que Paul Lacombe, le capitaine Louis Campbell, ou encore l'ancien joueur NBA, Rodrigue Beaubois. Avec une moyenne de 10 minutes jouées par match sur 21 rencontres, il est devenu un visage habituel de la Pro A même si ses statistiques restent basses puisqu'il n'a pas encore de grosses responsabilités (3pts/0,7rbds/0,7ast) au sein de l'équipe. Cette année est en quelque sorte l'année de la découverte.

Malgré tout, il s'est fendu d'un match référence face à l'Elan Chalon où il a pour la première fois passé la barre des dix points (10pts/3rbds/3ast), tout en obtenant une superbe évaluation de 16. La SIG s'apprêtant à jouer le titre en Play-Offs, on devrait le voir de façon sporadique, avant de le retrouver la saison prochaine avec un temps de jeu en hausse. Alors qu'il deviendra majeur au mois de juillet, on peut s'attendre à de belles choses de la part d'un joueur au potentiel affolant. Avec un formateur de la trempe de Vincent Collet pour l'accompagner, vous n'avez pas fini d'entendre le nom de Frank Ntilikina, que ce soit en Pro A, en Equipe de France, ou sans doute même en NBA. Eligible dès la fin de saison prochaine, sa côte est déjà très haute dans les prévisions puisqu'il fait l'unanimité dans le Top 10. A lui maintenant de confirmer toutes ses belles promesses.