Liège-Bastogne-Liège : Daniel Martin en costaud

Cette semaine Ardennaise aura accouché de trois petites surprises. La preuve encore avec la "Doyenne". Il y a 7 jours, Roman Kreuziger (Saxo-Tinkoff) s'imposait sur l'Amstel tandis que Daniel Moreno (Katusha) remportait la Flèche Wallonne mercredi dernier. Aujourd'hui, c'est le coureur de la Garmin-Sharp, Daniel Martin, récent vainqueur du Tour de Catalogne, qui s'impose après un gros travail de son équipier Ryder Hesjedal.

Liège-Bastogne-Liège : Daniel Martin en costaud
Dan Martin s'adjuge la 99ème édition de la "Doyenne"

Le départ de Liège-Bastogne-Liège, classique qui conclue la semaine Ardennaises, est donné à 10h15 ce matin. Chose rare, la première échappée est la bonne. De ce fait, après seulement quelques kilomètres, on retrouve 6 coureurs à l'avant : Bart De Clercq (Lotto-Belisol), Vincent Jerôme (Europcar), Jonathan Fumeaux et Pirmin Lang (IAM Cycling), Frederik Veuchelen (Vacansoleil-DCM) et Sander Armee (Topsport Vlaanderen-Baloise). L'écart ira jusqu'à 13 minutes au maximum.  Après la première heure de course, Movistar, Katusha et Astana roulent doucement en tête du peloton, et l'écart descend en-dessous des dix minutes. Avec l'enchainement Wanne – Stockeu – Haute-Levée, ça accélère avec notamment la BMC et la Movistar. Dans la Haute-Levée, Slagter tente sa chance, avec plusieurs autres coureurs, en vain. Du côté de l'échappée, les deux coureurs d'IAM ont lâché quelques instants, pour revenir ensuite, mais l'écart est désormais en dessous des cinq minutes. Les difficultés s'enchainent, la Saxo prend à son tour le rythme sur plusieurs kilomètres.

Ça bouge dans la Redoute

Au pied de la côte de la Redoute, les six hommes possèdent moins d'une minute. David Lopez (Sky) passe à l'offensive. Il rejoint les échappés, qui se font rapidement dépasser. Ça bouge derrière, avec Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) et Philippe Gilbert (BMC) qui tentent de prendre quelques contres. Mais rien de concret ! Finalement, huit hommes sont en tête : Damiano Cunego (Lampre), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Pierrick Fédrigo (FDJ), Rui Costa (Movistar), Alberto Losada (Katusha), Laurens ten Dam (Blanco) et Jakob Fuglsang (Astana). Ce qui ne plaît pas à l'équipe du champion du Monde, qui ne leur laisse aucune marge de manœuvre. A 25 kilomètres, la jonction est faite. BMC roule alors jusqu'à la côte de Colonster, qui remplace la Roche aux Faucons. Quelques tentatives... jusqu'à celle de Contador, qui se dévoile. Dans sa roue, plusieurs coureurs. Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp), Igor Anton (Euskaltel), Rigoberto Uran (Team Sky), Giampaolo Caruso (Katusha) et Rui Costa (Movistar) sont là, mais l'entente n'est pas bonne. Hesjedal décide de prendre la poudre d'escampette à 15 kms de la ligne. Le vainqueur du Giro 2012 est au pied de la côte de Sain-Nicolas avec une quinzaine de secondes. Astana hausse le rythme ! Carlos Betancur (AG2R), 3ème de la Flèche mercredi, attaque. Il revient sur le coureur de la Garmin avec d'autres coureurs.  Michele Scarponi (Lampre), Dan Martin (Garmin-Sharp), Joaquin Rodriguez (Katusha) et Alejandro Valverde (Movistar) sont donc à l'avant, avec le Colombien et le Canadien.

Hesjedal se sacrifie

Dans la côte d'Ans, Ryder Hesjedal donne tout pour Daniel Martin, afin que personne ne revienne de derrière où Astana roule avec Fuglsang pour Gasparotto. Gilbert, qui a coincé dans la côte de Saint-Nicolas, est dans ce groupe. Devant, "Purito" décide de partir sous la flamme. Il prend quelques mètres d'avance, et on pense qu'il file vers la victoire. Mais Dan Martin sort et revient en costaud sur l'Espagnol aux 500 mètres. Il reste dans la roue du coureur de la Katusha, jusqu'à son attaque décisive où Rodriguez est incapable de suivre. Daniel Martin, récent vainqueur du Tour de Catalogne, s'impose au bout des 261 kilomètres, et remporte la plus belle victoire de sa carrière. Joaquin Rodriguez prend la seconde place tandis que Alejandro Valverde se contente de compléter le podium. Betancur fait 4, Scarponi 5. Le champion du Monde termine la course à la 7ème. Intercalé, Gasparotto se classe 6ème. Le premier Français est Benoît Vaugrenard. Le coureur de la FDJ prend la 11ème alors que Romain Bardet est 13ème.