Le coup de maître de Nibali

Il n'avait gagné encore aucune étape sur ce Giro, mais Vicenzo Nibali a choisi la bonne. En reportant ce contre-la-montre de 19 kilomètres, il pointe désormais à 4'02" d'avance sur Cadel Evans.

Le coup de maître de Nibali
Nibali s'impose et conforte sa place au général. (photo : lequipe.fr)

Seulement 19 kilomètres séparaient Mori, ville de départ, et Polsa, celle d'arrivée. L'étape commençait avec un faux plat (1,1%) avant d'attendre les 6,6% en fin de course (avec même une pointe à 10%).
Et au final, c'est le leader au classement général qui s'est imposé. Avec aisance, Nibali s'impose en 44'29" et devance l'Espagnol Samuel Sanchez, deuxième de l'étape (à 0'58"). Un autre Italien vient compléter le podium : Caruso avec une minute et vingt secondes de retard sur son compatriote.
Le premier Français, Francis Mourey (FDJ) est 18ème. (à 2'15").
Cadel Evans, le dauphin au général, ne termine que 25ème à 2'36". Son large retard vient conforter l'avance du gagnant qui est désormais quasiment assuré de remporter le Giro.

Avec cette précieuse victoire, le coureur d'Astana compte 4'02" d'avance sur Evans (BMC) qui ne compte plus que dix secondes d'avance sur Uran (SKY).
Il ne reste plus que trois journées de course, mais sûrement que deux étapes pour tenter d'attaquer Nibali et espérer le faire douter (le leader est rarement attaqué lors de la dernière étape qui se veut festive). Mais le temps que l'Italien a de nouveau pris sur son adversaire australien semble irrécupérable, de quoi lui assurer une fin de tour d'Italie sans trop de tracas.

Demain, étape de 139 km entre Ponte Di Legno et Val Martello mais suite aux conditions météorologiques, l'étape a été écourtée : notamment les montées du Galvia et du Stevio qui ont été supprimées.