Le beau numéro de David Veilleux

David Veilleux (Europcar) s'est offert en solitaire la première étape du Critérium du Dauphiné Libéré et prend la tête du général.

Le beau numéro de David Veilleux
Le Canadien remporte sa plus belle victoire (crédits photo : TVA Sports)

Le coureur de la formation française Europcar s'est adjugé la première étape du Critérium du Dauphiné Libéré après une échappée puis un très joli numéro en solitaire dans les cinquante derniers kilomètres. Veilleux a passé la ligne avec 1'57" sur le groupe des favoris où figurait notamment Froome (Sky), Contador (Saxo-Bank), Valverde (Movistar) et Rodriguez (Katusha). Les équipes des principaux coureurs de ce Dauphiné ont roulé, avant de rennoncer à un peu moins de quinze kilomètres de la ligne. Finissent sur le podium, Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step) et Tom Jelte Slagter (Blanco) qui règlent le peloton. Le Canadien de 25 ans s'empare donc du maillot jaune de leader. Pour l'équipe Europcar, dirigée par Jean-René Bernaudeau, il s'agît là de la 16e victoire depuis le début de saison.

Martin en chasse-patate

Alors que l'échappée était bien partie et possèdait près de neuf minutes d'avance, Tony Martin est sorti du peloton. Le champion du Monde du contre-la-montre, annoncé comme un outsider de ce Dauphiné, tente l'impossible. Est-ce un test pour voir si les jambes répondent ? On ne sait pas. Toujours est-il que la tentative de l'Allemand n'a été très fructueuse. S'il a repris plus de cinq minutes sur les quatre hommes de tête, il n'a jamais pu revenir. Pire, lorsque Veilleux a attaqué en tête de course, il n'a fait que perdre du temps. Surprenant pour le meilleur rouleur du monde qui a ensuite été repris par un peloton réduit. Il a terminé l'étape avec quelques secondes de retard sur le pack.

De Gendt et Talansky dans le dur

Cette première étape aura aussi été marqué par quelques favoris en difficulté. Dès le deuxième col de la journée, le col du Corbier, Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM) a lâché prise en compagnie des principaux sprinteurs. Le col suivant, le Pas de Morgins, a vu, et là c'est beaucoup plus surprenant, Andrew Talansky (Garmin-Sharp), 2e de Paris-Nice en début de saison, distancé irrémédiablement du groupe principal. Peu de temps après, des coureurs comme Damiano Cunego (Lampre-Merida) ou encore Haimar Zubeldia (RadioShack-Nissan) ont également été distancé.