Santambrogio contrôlé positif à l'EPO

Mauro Santambrogio, 9e du Giro et vainqueur de la 14e étape, a été contrôlé positif à l'EPO. Deuxième cas de dopage dans l'équipe Vini-Fantini après Di Luca.

Santambrogio contrôlé positif à l'EPO
(crédits photo : Vini Fantini - Selle Italia)

Selon Pier Bergonzi, journaliste italien de la Gazzetta dello Sport, Mauro Santambrogio (Vini-Fantini) a été contrôlé positif à l'EPO lors de la première étape du Giro 2013. Pour rappel, Danilo Di Luca, coéquipier de Santambrogio, a également été pris par la pratouille durant le Giro, aussi pour de l'EPO. La nouvelle venait déjà de Bergonzi.

L'UCI a très vite réagi et annoncé la suspension provisoire du coureur italien en attendant une décision de la fédération italienne de cyclisme, qui doit déterminer si le principal intéressé a commis une violation des règles antidopage. Le coureur est autorisé à demander l'analyse de l'échantillon B.

Ancien coureur de l'équipe BMC, l'Italien de 28 ans n'avait jamais été pris par les instances, mais il a déjà été cité à deux reprises dans des enquêtes autour du dopage. Son ancienne équipe l'avait d'ailleurs suspendu provisoirement à deux reprises. Mais rien n'avait été prouvé contre lui.

"Vous avez raison, massacrez-moi. (...) J'ai été con de les croire. Ce sont des fous, des malades. C’est aussi la fin du projet, l’équipe va disparaître. Des rumeurs le concernant se propageaient dans le peloton depuis la 1ère étape mais il m’avait toujours assuré qu’il s’agissait de jalousie" a déclaré Luca Scinto, directeur sportif de l'équipe.

En fin de soirée,  l'équipe Vini-Fantini a réagi au contrôle positif de son coureur via un communiqué et annonce son licenciement ainsi que des dommages et intérêts qu'elle va réclamer.

Cette année, Santambrogio avait notamment terminé 7e de Tirreno-Adriatico en début de saison, 2e du Tour du Trentin, et donc 9e Giro d'Italia et avait remporté une victoire d'étape, lors de la terrible montée du Jafferau.

Si c'est confirmé, il perdra sa 9e place sur le Giro notamment. Du coup, Domenico Pozzovivo (AG2R La Mondiale) remonterait à la 9e place du général et Franco Pellizotti (Androni) se retrouverait alors dixième.

La victoire de Santambrogio lors de la 14e étape du Giro