TDF : les favoris de la Rédaction

La rédaction cyclisme de Vavel se mouille pour le prochain Tour de France et chacun annonce son favori pour le maillot jaune.

TDF : les favoris de la Rédaction
Le duel entre Contador et Froome fait rage même entre nos rédacteurs (crédits photos : velonews.competitor.com)
Alberto Contador, par Frédéric Vuillemin
 
L'Espagnol s'est montré certes moins fort en ce début de saison puisqu'il a toujours été battu par Christopher Froome (A Oman, Tirreno-Adriatico et sur le Dauphiné récemment). Mais à 30 ans, le Madrilène n'a plus les mêmes jambes qu'il y a 5 ans, lorsqu'il avait gagné son premier Tour de France. Il n'a plus le même «style» sur son vélo, ni même son punch qui faisait sa force en montagne (retrouvera-t-il sa giclette durant ce Tour, d'ailleurs?). Cependant, il est très intelligent, et je pense sincèrement qu'il saura être au top pour son principal objectif de l'année. Parce que si le Madrilène est en jaune aux Champs Elysées, il aura parfaitement réussi sa saison, et on oubliera ses échecs passés dans des courses finalement mineures. Et le Kényan Blanc n'aura que ses yeux pour pleurer. Le Contador que nous avons vu lors du Dauphiné début juin, où il s'estimait à 75% et affaibli par des allergies, ne sera assurément pas le même durant le mois de juillet, et la bagarre aura bel et bien lieu.
 
Mon podium : A. Contador, C. Froome, R. Hesjedal
Ma révélation : A. Lutsenko 
 
Christopher Froome, par Adrien Bray
 
Déjà le meilleur l'an dernier mais cantonné au rôle de second derrière Bradley Wiggins, il est desormais l'unique leader de l'équipe après le forfait diplomatique de son co-équipier et dernier vainqueur de la Grande Boucle. Son équipe, toujours aussi impressionnante voire plus que l'an passé, fera tout pour ramener la tunique jaune sur les Champs Elysées. Il disposera d'un équipier de luxe pour l'accompagner le plus haut possible, Richie Porte. La facilité de Froomey en montagne et dans l'effort individuel le rende totalement incontestable à mes yeux. Et ses résultats de la première partie de saison me conforte dans l'idée que le Britannique succèdera à Wiggo au palmarès de la Grande Boucle.
 
Mon podium : C. Froome, A. Contador, T. van Garderen
Ma révélation : T. van Garderen
 
Alberto Contador, par Arthur Massot
 
Pour moi, Alberto Contador est plus révolté que jamais et si jamais les équipiers de Christopher Froome lâchent, le Britannique n'est plus grand chose. Seule une alliance des favoris pourrait permettre au coureur de la Sky de lâcher, ce qui se passera. Ne pas sous-estimer ce que la rage peut engandrer. Et puis, il faut le dire, le spectacle c'est quand même autre chose qu'un train qui ne change jamais de puissance, qui ne laisse transparaître aucune émotion. El Pistolero va remporter ce Tour, quoi que les bookmakers en pensent. Pour moi, ce sera une alliance de circonstance et ce Tour sera plus spectaculaire que jamais.
 
Mon podium : A. Contador, C. Froome, P. Rolland
Ma révélation : T. Pinot
 
Christopher Froome, par Lucas Boutelier
 
S'il ne faut en citer qu'un pour le maillot jaune, le premier qui me vient à l'esprit est Christopher Froome. Il était impressionnant de facilité en 2012, et il est encore plus impressionnant cette saison, il a une grosse équipe à ses côtés. S'il ne se fait pas piégé en première semaine, il a de grandes chances de monter sur le podium à Paris, et certainement sur la première place à mon avis. Sa faculté à répondre aux attaques en revenant au train puis en contrant est assez extraordinaire. Pour moi, le podium devrait être constitué de Froome, Contador et de Thibaut Pinot. Je vois Alberto Contador tenir le coup face à Froome pour finalement perdre de quelques dizaines de secondes. Quant à notre pépite française de la FDJ.fr, il incarne vraiment le cyclisme français de demain, il pourrait nous surprendre encore plus que l'année dernière. Je le verrai donc bien monter sur la boîte à Paris.
 
Mon podium : C. Froome, A. Contador, T. Pinot
Ma révélation : R. Bardet
 
Alberto Contador, par Stéphane Ballester
 
L'espagnol et le britannique sont favoris et c'est une certitude. Beaucoup pensent que Froome est ultra-favoris, que Contador n'a pu les jambes et que cela s'est vu sur le Dauphiné. Je ne suis pas d'accord. Le Dauphiné, c'est le Dauphiné. Le Tour de France, c'est le Tour de France. On ne peut pas comparer. La maîtrise de la Sky l'année dernière, la main mise qu'ils ont eu à chaque instant de la course, ne se reproduira pas cette année, je peux vous le garantir. Pourquoi? Parce que les dynamiteurs en montagne n'étaient pas présents. Je parle bien sûr d'Alberto Contador et d'Andy Schleck entre autres. Cette année, ils sont de retour. Alors évidemment, le cadet de Frank Schleck (qui sera absent pour cause de suspension) n'est pas en grande forme. Il ne luttera pas (sauf surprise) pour la première place du général. Il peut cependant être une menace et dynamiter le peloton. Alberto Contador, quant à lui, a toujours été battu par le britannique depuis le début de l'année 2013. Oui mais voilà, Contador, c'est trois victoires sur le Tour (deux si l'on prend en compte sa suspension mais pour moi il est innocent faute de preuves suffisantes, il a pris pour tout le monde). Froome, c'est une deuxième place l'année dernière. Comment la formation Sky se comportera-t-elle face à des attaques répétées de Contador, Joaquim Rodriguez, Valverde, Evans, Schelck, Rolland & Co? L'année dernière, seul Nibali avait les armes pour lutter. Seul, la tâche était impossible. Nous pourrions donc avoir une alliance de circonstance entre les favoris contre la Sky. Et en haute montagne, c'est Contador le seigneur. Il l'a lui-même annoncé, sur le Dauphiné, sa préparation n'était pas finie, il devait la peaufiner après. Nous allons donc voir l'étendue de sa progression. En troisième position, j'ai placé le coureur de la Katusha. Véritable puncheur mais assez débrouillard dans la haute montagne, il devrait subir la grosse concurrence de son compatriote Valverde mais aussi d'Evans et de Van Garderen sans compter les français Pierre Roland et Pinot. Gesink, Moreno, Quintana et Andy Schleck sont de possibles outsiders même s'ils devraient finalement prendre les places aux alentours des 7e et 15e. Thibaut Pinot devrait lui être la révélation de ce Tour avec une place dans le huit meilleurs. Quand on sait qu'il est à l'aise en montagne et que ce 100e Tour de France compte un contre-la-montre pour les costauds (17e étape) mais aussi la montée de l'Alpes d'Huez deux fois en une étape entre autres... Nous risquons de nous régaler et c'est tant mieux !
 
Mon podium : A. Contador, C. Froome, J. Rodriguez.
Ma révélation : T. Pinot
 
Christopher Froome, par Thomas Bernier
 
Christopher Froome : le Kenyan Blanc est le grand favori de cette 100ème édition, 2ème l'an dernier derrière Bradley Wiggins, le coureur de la Sky est cette année seul aux commandes, leader incontestable de la formation Britannique, très bon grimpeur, excellent rouleur. Froome a les armes pour inscrire son nom au palmarès de la Grande Boucle, lors du dernier Dauphiné, il a montré une réelle facilité, remportant le classement général final. Il a envoyé un signe à son principal rival sur ce Tour, Alberto Contador. Disposant d'une armada redoutable (Richie Porte vainqueur de Paris-Nice 2013, 2ème du Dauphiné 2013, David Lopez Garcia, Konstantin Siutsou, Geraint Thomas ou encore Edvald Boasson Hagen) Froomey est incontestablement l'homme à abattre. 
 
Le podium : C. Froome, A. Contador, J. Rodriguez
La révélation : T. Pinot