Le Tour des Français ?

Ils seront 41 Français au départ du Tour de France 2013 sur les 198 coureurs engagés. C'est bien évidemment la nation la plus représentée au sein du peloton avec notamment deux équipes composées uniquement de français : AG2R La Mondiale et Sojasun (qui a bénéficié d'une Wild Card tout comme les deux autres équipes françaises Cofidis et Europcar). Voici nos espoirs français sur le Tour, ceux que nous risquons de voir souvent à l'image.

Le Tour des Français ?
Arthur Vichot portera le maillot de champion de France durant ce Tour de France 2013 (Photo : Pressesports)

Depuis l'annonce des 9 coureurs de l'équipe Garmin, nous connaissons officiellement la liste des engagés du Tour de France 2013. Environ 1 coureur sur 5 dans le peloton sera Français et roulera donc sur ses terres. Parmi ces 41 coureurs français, il y a des spécialistes de la montagne, du sprint et même du chrono pour certains. Quelques uns d'entre eux se retrouveront en tête d'affiche d'autres seront de simples porteurs de bidon pour leurs leaders car le cyclisme reste avant tout un sport individuel qui se court en équipe. 

Qui pour un top 10 ?

Même si cela fait 28 ans, et la victoire finale de Bernard Hinault, qu'un français n'a plus gagné le Tour de France, il n'en reste pas moins qu' un voire deux coureurs français arrivent régulièrement à truster une place dans le top 10 du classement général final. L'année dernière, ils étaient deux : Pierre Rolland (8e) et Thibaut Pinot (10e). On retrouvera ces deux jeunes hommes, âgés respectivement de 26 et 23 ans, sur la route du Tour 2013 avec comme objectif le même résultat que lors du dernier Tour, et le bonus serait de terminer dans les 5. C'est bien évidemment envisageable pour Pierre Rolland (Europcar) qui est le leader désigné de l'équipe française et qui aura autour de lui des coureurs de qualité pour le protéger comme Thomas Voeckler, Cyril Gautier ou Jérôme Cousin. Le cycliste français originaire de Gien devra surtout limiter la casse pendant les contre-la-montre car il est bien plus à l'aise lorsque la route s'élève et dès qu'il peut exprimer ses qualités de grimpeur pur. Attention toutefois à ne pas être piégé comme l'année dernière dans une chute ou dans une cassure lors des étapes plutôt calmes pour lui. Quant au cycliste de l'équipe FDJ.fr c'est carrément la totalité (excepté Nacer Bouhanni) qui sera à son service. Ainsi même Murilo Fischer et William Bonnet l'entoureront afin qu'il soit littéralement dans une bulle FDJ.fr au sein du peloton. En montagne il pourra compter sur le soutien d'Alexandre Geniez et d'Arnold Jeannesson, malheureusement Sandy Casar, ne sera pas de la fête cette année. Il était un des seuls à pouvoir suivre Froome, Wiggins et Nibali l'année dernière, depuis il s'est classé 8ème du Tour de Catalogne et 4ème du récent Tour de Suisse, de bon augure pour son Tour de France.

Les victoires d'étapes, une tradition française

Il faut remonter au Tour de France 1999 pour voir un Tour sans victoire française. On aurait pu remonter à 2011, édition pauvre en matière de victoire française jusqu'à la victoire de Pierre Rolland en haut de l'Alpe d'Huez lors de la 19ème étape. Parmi nos vainqueurs d'étape sur le Tour de France lors des dernières éditions qu'on retrouvera cette année, on peut citer Thomas Voeckler (Europcar) et Pierrick Fédrigo (FDJ.fr), déjà vainqueurs de 4 étapes chacun sur les routes du Tour. Le premier a déjà porté le maillot jaune pendant 20 étapes tandis que le second ne l'a jamais porté, cependant on risque de les retrouver à l'attaque encore cet été. Il y en a un autre qu'on pourrait retrouver à l'avant à plusieurs reprises, c'est Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step), vainqueur de 3 étapes sur le Tour de France et porteur du maillot jaune pendant 2 journées sur le Tour 2011. On pourra aussi compter sur Pierre Rolland (Europcar) en montagne qui en a gagné 2 sur son terrain favori : à l'Alpe d'Huez et à La Toussuire. Il faudra surveiller de près Thibaut Pinot (FDJ.fr), vainqueur d'une étape l'an dernier, Brice Feillu (Sojasun), leader de son équipe et vainqueur à Arcalis en 2009, Christophe Riblon, équipier modèle chez AG2R La Mondialle qui pourrait réediter son exploit de 2010 à Ax 3 Domaines et Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale) toujours très à l'aise dans les sprints, surtout en petit comité, comme lors de la 3ème étape du tour 2008. En parlant des sprints, on peut compter sur Nacer Bouhanni (FDJ.fr) pour glaner une étape ou bien sur Tony Gallopin (Radioshack) et Julien Simon (Sojasun) dans une arrivée un peu plus pentu. Dans les chronos, on pourra aussi espérer une victoire d'un Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale), d'un Jérôme Coppel (Cofidis) ou d'un Jérémy Roy (FDJ.fr) même si cela risque d'être fort compliqué. Du côté des baroudeurs et des chasseurs d'étape en échappé on peut nommer Maxime Bouet, Blel Kadri et Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Jonathan Hivert (Sojasun) et également le tout récent champion de France Arthur Vichot (FDJ.fr) qui aura à coeur de montrer au maximum son maillot tricolore. En Montagne nos principales cartouches sont John Gadret, Hubert Dupont (AG2R La Mondiale) et Christophe Le Mével (Cofidis).

La bataille pour les maillots distinctifs sera rude

Même si peu de Français pourront se mêler à la lutte pour le maillot jaune, d'autres maillots distinctifs restent à la portée de nos cyclistes français. C'est notamment le cas du maillot de meilleur grimpeur. Ce fameux maillot blanc à pois rouges est devenu un maillot à porter pour tout bon grimpeur qui se respecte et plein de grimpeurs tenteront de grapiller point par point pour le porter sur le podium des Champs-Elysées. Le recordman du nombre de maillots de meilleur grimpeur sur le Tour est de France est un Français : il s'agit biensûr de Richard Virenque qui l'a remporté sept fois. Le vainqueur l'année dernière n'est autre que Thomas Voeckler (Europcar) qui tentera peut-être de le reconquérir. On pourra savoir quels français sont interessés par ce maillot au fur et à mesure que la course avancera. En ce qui concerne le maillot vert, le maillot du classement par points. Il est difficile d'y trouver un français qui pourrait bien y figurer au final, il y a Nacer Bouhanni (FDJ.fr) rapide dans le sprint mais il y a vraiment peu de prétendants français face à Cavendish, Sagan, Greipel, Boasson Hagen ou Goss. Là où la bataille sera rude et où un français aura son mot à dire, c'est biensur dans la quête du maillot blanc de meilleur jeune du Tour. Ce maillot, glané en 2012 par Tejay Van Garderen (BMC) pourrait changer de propriétaire, ce n'est pas sûr puisque "TVG" comme on l'appelle dans le milieu a toujours la possibilité de le remporter à 24 ans. Thibaut Pinot (FDJ.fr) peut espérer le remporter deux ans après celui de Pierre Rolland. Attention tout de même à Talansky (Garmin). Enfin, un petit mot sur le prix de la combativité, qui est également une spécialité française. Pour succéder à Chris Anker Sorensen il faudra être très souvent à l'attaque, ce qu'avaient fait Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) et Jérémy Roy (FDJ.fr) pour remporter ce prix.