Orica GreenEDGE d'un cheveu, Simon Gerrans en jaune

Aujourd'hui se déroulait la 4ème étape du Tour de France 2013 avec un contre-la-montre par équipe dans les rues de Nice sur un parcours plat et très rapide. C'est finalement l'équipe australienne Orica GreenEDGE qui s'est imposée en reléguant l'équipe Omega Pharma-Quick Step à moins d'une seconde (+0"75). Simon Gerrans, vainqueur hier endossera le maillot jaune sur l'étape de demain.

Orica GreenEDGE d'un cheveu, Simon Gerrans en jaune
© ASO / B.Bade

Elles étaient 22 équipes à s'élancer dans ce contre-la-montre par équipe mais elles n'étaient que 6 ou 7 à pouvoir rêver l'emporter. Parmi elles on pouvait citer la BMC, Orica GreenEDGE, Movistar, Sky, Garmin Sharp ou Omega Pharma-Quick Step. Dès le début de l'épreuve, l'équipe belge Omega Pharma-Quick Step s'est placé en première position à l'arrivée grâce au travail de Sylvain Chavanel, de Tony Martin mais aussi de Michal Kwiatowski qui rêvait du maillot jaune. On a longtemps crû que l'équipe managée par Patrick Lefévère et dirigée par Wilfried Peeters allait l'emporter sur la Promenade des Anglais. En effet pendant plus d'une heure et demi, elle est restée en tête en voyant la Movistar finir à 19", la Garmin-Sharp à 16" et la Team Saxo-Tinkoff à 8". Quant à la Sky, favorite de ce chrono, ils ont fini à deux petites secondes de l'équipe belge. Grosse déception pour les coureurs de l'équipe britannique. C'est peut-être finalement un mal pour un bien puisqu'ils n'auront pas à assumer le poids de la course durant les prochaines étapes en attendant la montagne. Jusqu'à quelques dizaine de minutes de l'arrivée de la dernière équipe du maillot jaune Jan Bakelants : la Radioshack Leopard, le polonais Michal Kwiatkowski se voyait déjà en jaune sur le podium protocolaire du Tour de France.

Et puis l'équipe Orica-GreenEDGE s'est élancée...

La formation australienne ne partait pas en tant que favori de l'épreuve, mais à peine en tant qu'outsider. Et pourtant leur équipe est composée de cyclistes très rapides ainsi que de spécialistes de l'effort solitaire tels que Stuart O'Grady, Svein Tuft, Brett Lancaster, Cameron Meyer, Michael Albasini, Simon Gerrans, Matthew Goss, Simon Clarke et Daryl Impey. Au chrono intermédiaire, à mi-parcours, les neuf coureurs de l'équipe Orica-GreenEDGE étaient en retard de 3" par rapport aux coureurs d'Omega Pharma-Quick Step, cependant ces derniers ont été moins rapides dans la deuxième partie du parcours. Et c'est là où les Orica-GreenEDGE ont fait la différence puisqu'au final, ils l'emportent de moins d'une seconde sur l'équipe belge (-0"75 pour être précis). C'est un véritable exploit pour la formation australienne et pour ses coureurs qui ont dû attendre devant la télévision l'arrivée de la BMC qui finit à 26" et de la Radioshack Leopard qui finit onzième à 29". Le maillot jaune passe donc des épaules de Jan Bakelants (Radioshack) à celles de Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE).

Chez les favoris, avantage Froome

On le sait, cette équipe Orica-GreenEDGE n'est pas venu sur ce Tour de France 2013 pour jouer le général, elles n'ont d'ailleurs pas de véritables grimpeurs dans leur équipe. On peut donc désormais dire que le Tour de France 2013 est déjà réussi avec cette deuxième victoire d'étape en deux jours et le maillot jaune acquis par Simon Gerrans. Chez les favoris, ce ne fut pas tout rose pour tout le monde aujourd'hui. Igor Anton (Euskaltel) est celui qui perd certainement le plus de temps en finissant à 1'24" d'Orica-GreenEDGE. En ce qui concerne les leaders des équipes françaises AG2R, Sojasun, Cofidis et Europcar, ils perdent entre 1' et 1'20" sur Christopher Froome (Sky) le grand gagnant de la journée puisqu'il finit à 3' de Gerrans. On notera que Contador (Saxo) n'a perdu que 6" sur le Britannique et que Thibaut Pinot (FDJ.fr), le leader français le mieux placé, perd uniquement 39" sur Froome, ce qui est plutôt un bon résultat pour la formation française FDJ.fr. Les perdants de la journée sont Evans et Van Garderen (BMC) qui, avec l'équipe qu'ils ont à leurs côtés, ont tout de même perdu 23" sur Christopher Froome. Fuglsang (Astana) finit à 53" du coureur de la Sky et Andy Schleck (Radioshack) à 26".

 

Classement de l'étape :

Classement général :