Cavendish le plus fort après les bordures

Après une 13ème étape plate mais avec du vent latéral du début jusqu'à la fin, c'est Mark Cavendish qui s'impose au sprint devant Sagan et Mollema dans un sprint à 10 coureurs. Il peut remercier son équipe Omega Pharma-Quick Step qui a animé cette étape de bout en bout en créant des cassures à plus de 100 kilomètres de l'arrivée. Contador a repris du temps sur Froome tandis que Valverde vient de perdre le Tour de France.

Cavendish le plus fort après les bordures
(Crédit Photo : letour.fr)

Une fois n'est pas coutume, la première échappée est la bonne au départ de Tours au kilomètre 0 avec cette fois 6 coureurs impliqués : Luis Angel Mate (Cofidis Solutions Crédits), Kris Boeckmans (Vacansoleil-DCM), Yohan Gene (Team Europcar), Ruben Perez Moreno (Euskaltel-Euskadi), Przemyslaw Niemiec (Lampre-Merida) et Cyril Lemoine (Sojasun). Leur avance maximale sera de 3'20" après deux heures de course, malheureusement pour eux ils vont vite être rattrapés.

Omega Pharma-Quick Step joue avec le vent

A un peu plus de 100 kilomètres, les équipiers de Mark Cavendish ont décidé d'accélérer l'allure dans un passage propice aux bordures. Le coup a immédiatement fatal à des coureurs comme Hesjedal, Cunego, Voeckler, Pinot mais surtout Marcel Kittel, un des favoris pour la victoire d'étape. Très rapidement l'équipe Argos-Shimano va rouler dans ce deuxième peloton pour tenter de ramener leur sprinter mais devant les coureurs d'OPQS continuent de rouler très vite afin d'empêcher le retour de Kittel. C'est alors qu'Alejandro Valverde (Movistar), 2ème au classement général va avoir la malchance de crever. Il va repartir rapidement avec 3-4 équipiers à ses côtés, mais cela ne suffira pas, il va être rejoint par le groupe Kittel, situé à 1'15" du peloton maillot jaune emmené par OPQS et Belkin. En effet pour cette équipe néerlandaise, plus Alejandro perd de temps, mieux c'est. L'Espagnol ne reviendra jamais sur le groupe de tête, il perdra au final 9'54" dans cette 13ème étape, à cause d'une crevaison. Pierre Rolland (Europcar), présent à l'avant, crève également et il finira dans le groupe Valverde tout comme Richie Porte (Sky) qui laissera son leader Christopher Froome avec seulement 3 équipiers.

La Team Saxo-Tinkoff s'emballe

A 25 kilomètres de l'arrivée le peloton ne comporte plus qu'une soixantaine d'unités, c'est à ce moment que la Saxo-Tinkoff d'Alberto Contador a décidé de placer une accélération sensationnelle. 14 coureurs prennent le large mais pas le maillot jaune qui n'arrive pas à combler l'écart et qui ne peut pas compter sur ses coéquipiers pour revenir sur le premier peloton. Parmi ces 14 coureurs on retrouve : Contador, Roche, Rogers, Kreuziger, Bennati, Tosatto (Saxo-Tinkoff), Fuglsang (Astana), Terpstra, Chavanel, Cavendish (OPQS) Sagan, Bodnar (Cannondale) et les Belkin : Mollema et Ten Dam. Tous les coureurs roulent pour agrandir l'écart avec le maillot jaune afin de reprendre le maximum de temps possible. Derrière ce sont les BMC, les Katusha, les AG2R et les FDJ.fr qui roulent et non plus les Sky qui n'ont plus de force. Devant, Mark Cavendish conclut le superbe travail de son équipe en devançant facilement Peter Sagan et Bauke Mollema. Le maillot jaune Christopher Froome finit à 1'09", Valverde à 9'54". Le tour est plus ou moins relancé même si Froome garde une bonne avance sur les autres favoris mais son équipe a montré quelques faiblesses aujourd'hui. 

Le top 10 de l'étape :

Le top 10 du classement général :