Matteo Trentin règle l'échappée

Le jeune italien Matteo Trentin, pensionnaire de la formation belge Omega Pharma-Quick Step, a remporté la 14e étape vallonnée entre Saint-Pourçain sur-Sioule et Lyon. Il règle une échappée de 18 coureurs devant Michael Albasini et Andrew Talansky, qui fait la bonne opération de la journée. Le peloton, lui, a terminé tranquillement après une début d'étape animée et rapide.

Matteo Trentin règle l'échappée
(crédits photo : www.omegapharma-quickstep.com)

Sur le papier, cette quatorzième étape du Tour de France 2013 est à priori très "casse-pattes". Tout au long des 191 kilomètres qui relient Saint-Pourçain sur-Sioule à Lyon, sept difficultés au programme, dont deux de troisième catégorie et surtout deux dernières dans les rues de Lyon. Alors, pour un baroudeur, enfin ?

Le départ de cette étape, qui se courra une nouvelle fois sous une forte chaleur, est donné aux alentours de 12h40, à Saint-Pourçain sur-Sioule ! Rapidement, trois hommes sortent avec Jens Voigt (RadioShack-Leopard), Lars Bak (Lotto-Belisol) et Blel Kadri (AG2R La Mondiale). Quelques mètres après, Arthur Vichot (FDJ.fr) et quelques autres coureurs reviennent sur la tête de la course. Mais le peloton ne laisse pas filer, et certaines équipes qui voudraient être à l'avant, roulent. Ça va très fort, finalement, c'est un groupe de 18 coureurs qui se détache. En plus de Bak, Vichot, Voigt et Kadri, on retrouve Marcus Burghardt et Tejay Van Garderen (BMC), Jan Bakelants (Radioshack), Cyril Gautier (Europcar), Pavel Brutt (Katusha), Imanol Erviti et Jose Joaquin Rojas (Movistar), Egoitz Garcia (Cofidis), Matteo Trentin (Omega Pharma-Quick Step), David Millar et Andrew Talansky (Garmin-Sharp), Michael Albasini (Orica-GreenEDGE), Simon Geschke (Argos-Shimano) et Julien Simon (Sojasun). Cependant, le pack ne laisse pas une grande avance. C'est donc Euskaltel, Lampre et Vacansoleil qui imposent le tempo. Longtemps, l'écart sera moindre, entre trente secondes et la minute. Après une longue bataille, le peloton laisse partir les dix-huit coureurs.

Le beau numéro de Julien Simon

L'écart va monter à plus de trois minutes à moins de 70 kilomètres de la ligne, alors que dans le peloton, où la Sky roule très tranquillement, Damiano Cunego (Lampre-Merida) et Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM) attaquent ! Le duo de contre, à 50 kilomètres, possède un peu près deux minutes de retard. Mais l'Italien et le Néerlandais ne se rapprocherons pas plus, et se feront reprendre par le peloton. Devant, c'est calme, et l'écart augmente de plus en plus, pour atteindre 6'30".  A moins de 20 kilomètres, ça commence à bouger avec quelques timides offensives. Dans la côte de la Duchère, van Garderen roule fort et fait mal à tout le monde. Au sommet, alors qu'il y a eu quelques tentatives, tout le monde sent le besoin de souffler un peu. Julien Simon décide de mettre une cartouche ! Personne ne suit, et le puncheur/sprinteur prend rapidement 15". Le pensionnaire de la formation Sojasun donne tout dans la dernière côte, celle de la Croix Rousse. Il passe en tête avec une vingtaine de secondes. Ça attaque et ça se regarde dans le groupe, ce qui profite à l'homme de tête. Mais le regroupement général aura lieu, peu après la flamme rouge. Et au sprint, c'est Matteo Trentin qui se montre le plus fort en remontant un par un ses adversaires. L'Italien saute Albasini sur la ligne pour s'offrir sa première victoire sur un Grand Tour, à 23 ans ! Talansky complète le podium. Le peloton lui, arrive avec un peu plus de sept minutes de retard, en roue libre.

Talansky se replace pour le top 10 et le maillot blanc

L'Américain de la Garmin-Sharp fait d'ailleurs la bonne opération. 17e au général à 13'11 de Christopher Froome (Sky) ce matin, le jeune coureur de 24 ans se retrouve désormais aux portes du top 10. Il est 12e à six petites secondes de la 10e place, occupée par Joaquin Rodriguez (Katusha) et à 5'54" de la première place. Mais surtout, Talansky peut désormais viser le maillot blanc, puisqu'il possède une minute dix de retard sur Michal Kwiatkowski. Mais il faudra se montrer costaud, car Nairo Quintana est aussi dans le coup, à 34" du Polonais. Une belle bagarre à venir dans cette troisième semaine montagneuse.

Etape

1. TRENTIN Matteo OMEGA PHARMA-QUICK STEP 4h15'11"
2. ALBASINI Michael ORICA GREEN-EDGE m.t.
3. TALANSKY Andrew GARMIN-SHARP m.t.
4. ROJAS José Joaquin MOVISTAR m.t.
5. GARCIA Egoitz COFIDIS m.t.
6. BAK Lars LOTTO-BELISOL m.t.
7. GESCHKE Simon ARGOS-SHIMANO m.t.
8. VICHOT Arthur FDJ.FR m.t.
9. BRUTT Pavel KATUSHA m.t.
10. GAUTIER Cyril EUROPCAR m.t.