Live Tour de France 2013, la 18ème étape en direct

Live Tour de France 2013, la 18ème étape en direct
(Chris Froome devra se méfier de ses rivaux)

33 km : Dans le peloton, Contador fait la descente avec Kreuziger, quelques mètres d'avance sur le peloton.

33 km : Riblon dans le fossé! mauvaise trajectoire du coureur Français, il repart, mais Moser est loin! 

37 km : Problème mécanique pour Van Garderen, l'Américain est arrêté, Moser le dépasse et revient sur Riblon. 

40 km : La Movistar a pris les choses en main en tête du peloton, on travaille pour Quintana. 

41,8 km : Moreno Moser craque, le coureur de la Cannondale paye sa mauvaise gestion, deux hommes en tête. Riblon-Van Garderen. 

42 km : Point sur la course, un trio en tête Van Garderen-Riblon-Moser, à 1 minute environ Voigt-Danielson. Perdu dans la nature, Jeannesson, Amador, Chavanel. A 7 minutes le quatuor Schleck-Rolland-Nieve-Poels, à 8,20 le peloton. 

46 km : Le trio est dans la légère descente avant la remontée vers le col de Sarenne. 

49,4 km : Schleck a repris le quatuor Voeckler-Nieve-Poels-Rolland, Voeckler qui a terminé son travail, 4 hommes en poursuite à plus de 7 minutes du trio. 

49,4 km : Kwiatkowski lâché, le 9ème du général craque. 

50 km : Moser a accéléré au sommet, très fort le Transalpin, alors qu'Andy Schleck a attaqué! 

50,6km : Moser et Riblon revienne sur Van Garderen, un trio en tête avec plus de 8 minutes d'avance sur le peloton! 

51,5 km : Moser est revenu sur Riblon, le duo revient à 15 secondes de Van Garderen. 

52,1 km : Nieve sent le danger pour le maillot à pois, l'Espagnol de la formation Euskatel sort du peloton! 

52,8km : Rolland est sortie, l'Orléanais est dans la roue de Voeckler! 

53 km : Accélération de Voeckler en tête du peloton! dans sa roue Laurent Didier et Wouter Poels! 

53,5 km : Alejandro Valverde est en queue de peloton, à l'avant Riblon a poussé un spectateur qui courait derrière lui.

54 km : Une énorme foule dans l'Alpe d'Huez! 

55,3 km : Riblon n'est qu'à 15 secondes, mais c'est difficile. les 9 hommes sont dispachés dans l'ascension, avec une foule immense, impressionnant. 

56km : Van Garderen possède toujours 7,45 d'avance sur le peloton. L'Américain réalise une belle étape. 

57,5 km : la SKY emmène le peloton a un rythme soutenu, Cadel Evans fait l'élastique à l'arrière, l'Australien n'est pas bien du tout. Pierre Rolland est bien placé. 

58 km : Tejay Van Garderen a lâché Riblon, le Français a été rejoint par un trio composé de Voigt-Danielson et Jeannesson. 

59,5 km : Accélération de Van Garderen, seul Riblon parvient à suivre l'Américain! 

59,9 km : Ils ne sont plus que 8 l'avant, Chavanel a craqué. En chasse patate entre les deux groupes il n'y a plus que Sergio Paulinho, Nicolas Roche n'a pas pu suivre son coéquipier.

60,5 km : Pour le sprint intermédiaire du peloton c'est  André Greipel a marqué 4 points, devant Peter Sagan 3 points. 

61,2 km : Alors que Paulinho et Roche n'ont plus qu'une minute d'avance sur le peloton, les deux coureurs de la Saxo vont être certainement repris dans l'ascension de l'Alpe d'Huez. 

61,5 km : Les 9 hommes mènent un bon rythme, dernier écart 7"35 avec le peloton. 

62,5 km : Ils sont dans l'Alpe d'Huez, maintenant c'est chacun pour soi, le groupe se reforme après une cassure dans la descente.

64 km : Lars Boom passe en tête devant Sylvain Chavanel et Christophe Riblon au sprint intermédiaire. 

74 km : Place maintenant à une descente de 15 kilomètres environ pour arriver à Bourg d'Oisans et les hommes de tête aborderont alors les premières rampes de l'Alpe d'Huez.

77,5 km : Arnold Jeannesson passe en tête au sommet, il a devancé Sylvain Chavanel et Jens Voigt. 

80 km : Les 9 hommes sont dans l'ascension du col d'Ornon, on le rappelle 5,2 km à 6,7% de moyenne. 

81 km : Les visages sont fermés à l'avant du peloton, la tension est de mise.

83 km : Le ciel commence à s'assombrir au dessus des coureurs, il est vrai qu'on attend des orages et des averses de grêle sur la fin d'étape.

85 km : Les hommes de tête arrivent bientôt dans les premières rampes du col d'Ornon. 

89 km : Philippe Mauduit (directeur sportif Saxo) au micro de France TV : "il faut bien tenter (concernant Roche et Paulinho en chasse-patate), donc on tente, Alberto va très bien et on souhaite que la SKY travaille."

92 km : Très clairement à l'avant ceux qui ont une chance d'aller le plus loin sont forcément les grimpeurs, ils sont 4 à l'avant : Van Garderen, Amador, Danielson et Jeannesson. Tout dépendra du peloton s'il revient ou non ou s'il laisse partir. Mais les 9 hommes ne resteront pas à 9, c'est une certitude.

95 km : Point sur la course, 9 hommes en tête : Jens Voigt (RadioShack), Moreno Moser (Cannondale), Christophe Riblon (AG2R La Mondiale), Sylvain Chavanel (OPQS), Lars Boom (Belkin), Tejay Van Garderen (BMC), Andrey Amador (Movistar), Arnold Jeannesson (FDJ.fr) et Tom Danielson (Garmin-Sharp). A plus de 5 minutes, le duo Saxo Sergio Paulinho et Nicolas Roche. A 6"30, le peloton emmené par la SKY du leader Christopher Froome.

98 km : Le rythme n'est pas élevé dans le peloton, on soigne les bobos à l'arrière, avec notamment Blel Kadri à la voiture médicale. Le Toulousain qui a été auteur d'un très bon Tour de France, il n'a manqué que la victoire.

102 km : L'échappée a repris un peu de terrain, dernier écart 6"35, mais il faudra beaucoup plus pour se jouer la victoire, même s'il y a devant des coureurs solides. 

C'est certainement un des hommes dans l'échappée qu'on connaît le moins, mais à 26 ans Andrey Amador est un solide grimpeur. Victorieux l'an passé d'une étape difficile sur le Giro, il a réalisé un très bon début de saison en terminant 8ème de Tirreno-Adriatico et et 10ème de Gand-Wevelgem

Voici le profil détaillé de la première ascension de l'Alpe d'Huez, et juste après l'ascension du difficile Col de Sarenne, très court mais très compliqué. Avec notamment une descente terrible et dangereuse.

108 km : Nicolas Roche et Sergio Paulinho possèdent plus d'une minute d'avance, les deux coureurs sont en chasse-patate, mais ils pourraient servir de relais à Alberto Contador.

112 km : Encore plus de 30 kilomètres avant le début de l'ascension du col d'Ornon, classé en seconde catégorie, 5,1 kilomètres à 6,7%. Une belle mise en route, puis viendra la première ascension de l'Alpe d'Huez. 

117 km : 5"55 min d'avance pour le groupe de 9, les SKY roulent derrière, on souhaite maintenir un écart.

Sylvain Chavanel est le coureur le mieux placé au classement général, le Poitevin est 23ème, mais à plus de 30 minutes du maillot jaune.

121 km : Les deux coureurs de la Saxo ne prennent pas le large, les SKY reviennent petit à petit sur eux, la formation Anglaise se méfie.

127,5 km : Tom Danielson passe en tête au sommet de la Rampe de Motty, à l'arrière deux coureurs de la Saxo ont attaqué, à priori Roche et Paulinho, prépare-t-on quelque chose chez Alberto Contador? 

129 km : Le groupe de tête a entamé la Rampe de Motty (2,4km à 8%).

Dans l'échappée du jour, on retrouve un certain Moser, non ce n'est pas Francesco, célèbre coureur Transalpin, mais son neveu Moreno. Le coureur de la Cannondale très discret depuis le début du Tour. Pourtant le puncheur Italien a été la révélation de l'an dernier avec notamment sa victoire sur le Tour de Pologne. Cette saison il a remporté la Striade Blanche.

134 km : Le peloton est redevenu tranquille après un début d'étape rapide, les 9 ont pris le large, on se dirige tranquillement vers les difficultés.

139 km : L'échappée prend le large, 4 minutes d'avance au dernier pointage, on rappelle la composition du groupe : Sylvain Chavanel (OPQS), Lars Boom (Belkin), Tom Danielson (Garmin-Sharp), Andrey Amador (Movistar), Tejay Van Garderen (BMC), Jens Voigt (RadioShack),  Moreno Moser (Cannondale), Arnold Jeannesson (FDJ.fr) et Christophe Riblon (AG2R La Mondiale) 

Chris Froome encore seul dans le col de Mense aura fort à faire dans les deux ascensions de l'Alpe et dans la descente du col de Sarenne, ses rivaux n'hésiteront pas à l'attaquer.

143 km : Quelques réglages sur le vélo d'Alberto Contador à l'arrière du peloton. 

146 km : Dans la descente, des petits groupes reviennent sur le peloton, ça se reforme petit à petit. Les SKY laissent partir l'échappée, dernier écart 1"30.

148 km : Un groupe s'est détaché du peloton avec  Jeannesson, Amador, Van Garderen, Moser, Chavanel, Voigt, Riblon, Boom, Danielson. Soit 9 coureurs 

12h51 : C'est le Canadien Ryder Hesjedal qui est passé en tête au sommet, devant Arnold Jeannesson et Thomas Voeckler. 

12h48 : Froome est déjà seul dans la montée, il suit pour l'heure Michael Rogers (Saxo), le coéquipier d'Alberto Contador. A l'avant un petit groupe se détache légèrement, avec Jeannesson, Hesjedal, Riblon, Van Garderen entre autre. 

12h44 : Les coureurs sont dans le Col de Mense, ça va très vite, de nombreux distancés. 

12h36 : Les baroudeurs-grimpeurs du peloton vont trouver un terrain qu'ils aiment, mais est-ce que le peloton leur laissera une marge conséquente pour se jouer la victoire? Rien n'est moins sur. 

12h35 : Le départ a été donné il y a quelques minutes, pour l'instant personne n'arrive à se dégager du peloton, les attaques fusent.

12h32 : Du côté des maillots distinctifs, c'est bien entendu Chris Froome (SKY) qui est toujours en jaune, le Kenyan Blanc qui a remporté hier le chrono avec une facilité déconcertante, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) est toujours le porteur du maillot vert, plus que 3 jours pour lui et il le ramènera de nouveau à Paris. Le maillot le plus convoité, celui de meilleur grimpeur, c'est Mikel Nieve (Euskatel) qui le porte. Chez les jeunes, c'est Nairo Quintana (Movistar) qui pour l'instante remporte la mise, il porte le maillot blanc.

12h30 : Au menu du jour pour les coureurs, 6 ascensions, très rapidement le Col de Mense (2ème catégorie) escaladé mardi, puis viendra la Rampe de Motty (3ème catégorie), avant un tryptique terrible. Le Col d'Ornon (2ème catégorie), la première montée de l'Alpe d'Huez (Hors Catégorie), le Col de Sarenne (2ème catégorie). Place après une descente très dangereuse et qui pose des questions suite aux conditions climatiques, on en saura plus dans quelques heures. Enfin la seconde montée de l'Alpe et ses 21 virages, une étape qui avait surpris lors de sa présentation, elle s'annonce terrible.

12h23 : Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur notre pour suivre le live d'une étape qui s'annonce dantesque, que ça soit sur la route ou dans le ciel.