Riblon domine l'Alpe d'Huez

Présent dans l'échappée du jour qui s'est révélée étant la bonne, Christophe Riblon a coiffé Tejay van Garderen pour s'offrir l'étape reine de cette 100e édition du Tour de France. C'est la première victoire française sur cette Grande Boucle. Quintana tout proche de la seconde place, Froome en manque de sucre mais toujours en jaune et Contador à la peine : ce qu'il faut retenir de cette 18e étape.

Riblon domine l'Alpe d'Huez
Après la journée noire hier, Riblon offre une joie intense à son équipe - crédits photo : l'Express

Il aura fallu attendre longtemps pour voir un français lever les bras sur cette centième édition ! Sur les pentes de l'Alpe d'Huez, au programme deux fois aujourd'hui, Christophe Riblon a coiffé l'américain Tejay van Garderen dans les deux derniers kilomètres pour s'offrir sa seconde victoire sur la Grande Boucle. Trois ans après sa première, jour pour jour. Et c'était déjà un 18 juillet ! A croire que ce chiffre lui porte bonheur. Présent dans l'échappée du jour, avec notamment deux autres français -Jeannesson et Chavanel-, le pensionnaire d'AG2R La Mondiale est monté à son rythme durant la seconde ascension de l'Alpe pour revenir sur un Tejay van Garderen offensif. Le coureur de 25 ans était à l'origine de l'attaque dans la première montée qu'il avait faite quasiment en solitaire avant de voir Moreno Moser et Chistophe Riblon revenir avant le sommet. Ce trio possédait alors huit minutes d'avance et ce n'est ni la sortie de route de Riblon ni le problème mécanique de TVG dans la descente qui allaient poser problème aux trois hommes pour aborder la dernière difficulté. Dès le pied, van Garderen accélère et le Français tente de résister avant de laisser filer celui qui avait terminé 5e et meilleur jeune l'an passé. Mais au courage et à l'expérience, Riblon monte à son rythme et navigue à 30" de son ancien compagnon. Et petit à petit, il gratte du temps, au point de revenir dans les deux derniers kilomètres et sans réfléchir, il le dépose pour terminer le boulot en solitaire. La suite, on l'a connait : Christophe Riblon domine l'Alpe d'Huez et donne de la joie dans le clan de Vincent Lavenu après la terrible journée d'hier pour Jean-Christophe Péraud, leader de la formation savoyarde et alors neuvième du général.

Et les favoris dans tout ça ?

La course n'était pas qu'à l'avant puisque derrière, si pour le premier passage dans l'Alpe d'Huez cela n'a pas bougé hormis quelques timides offensives de Schleck, Rolland ou encore Nieve, c'est dans la descente que Contador a essayé de se faire la belle avec Roman Kreuziger. Mais les deux coureurs de la Saxo-Bank, respectivement 2e et 3e n'ont pris qu'une quinzaine de secondes avant de se relever. Efforts qui se payent cash dans la dernière difficulté : le Tchèque a perdu sa troisième place au profit de Nairo Quintana et le Madrilène est désormais talonné par le talentueux colombien. Le coureur de la Movistar, pour son premier duel face à face avec Christopher Froome, s'est montré plus qu'à la hauteur : il a repris 1'06" sur le Kényan Blanc, en difficulté dans le final et en manque de sucre. Mais il garde une avance confortable avec plus de cinq minutes. Joaquin Rodriguez confirme sa montée en puissance et se rapproche du podium en terminant à quelques secondes de Quintana. Contador et Kreuziger sont donc les perdants du jour avec les Belkin : Mollema se retrouve 6e et Ten Dam 10e. Le premier français est Romain Bardet, qui grimpe de la 20e place à la 17e. Une chose est sûre : la course pour les places d'honneur risque d'être haletante d'ici à Paris et les deux prochaines étapes de montagne où Quintana devrait encore une fois se montrer à son avantage. Quant à Christopher Froome, solide leader qui a montré ses premiers signes de faiblesse aujourd'hui, mais qui a conforté son avantage sur son dauphin, il faudra gérer les différentes offensives, notamment de la formation Movistar qui risque d'animer la course et Contador, qui a sûrement perdu toutes ses chances pour la victoire finale et qui devrait essayer d'obtenir au moins une victoire d'étape.

Etape

1. RIBLON Christophe (AG2R La Mondiale) en 4h51'32"
2. VAN GARDEREN Tejay (BCM) + 59"
3. MOSER Moreno (Cannondale) + 1'27"
4. QUINTANA Nairo (Movistar) + 2'12"
5. RODRIGUEZ Joaquin (Katusha) + 2'15"
6. PORTE Richie (Sky) + 3'18"
7. FROOME Christopher (Sky) + 3'18"
8. VALVERDE Alejandro (Movistar) + 3'22"
9. NIEVE Mikel (Euskaltel-Euskadi) + 4'15"
10. FUGLSANG Jakob (Astana) m.t.
-
11. CONTADOR Alberto (Saxo-Bank) m.t.
12. KREUZIGER Roman (Saxo-Bank) + 4'31"
16. BARDET Romain (AG2R La Mondiale) + 5'40"
26. MOLLEMA Bauke (Belkin + 6'13"
31. KWIATKOWSKI Michal (Omega Pharma-Quick Step) + 7'06"
37. TEN DAM Laurens (Belkin) + 9'54"

Général

1. FROOME Christopher (Sky) en 71h02'19"
2. CONTADOR Alberto (Saxo-Bank) + 5'11"
3. QUINTANA Nairo (Movistar) + 5'32"
4. KREUZIGER Roman (Saxo-Bank) + 5'44"
5. RODRIGUEZ Joaquin (Katusha) + 5'58"
6. MOLLEMA Bauke (Belkin) + 8'58"
7. FUGLSANG Jakob (Astana) + 9'33"
8. ROGERS Michael (Saxo-Bank) + 14'26"
9. KWIATKOWSKI Michal (Omega Pharma-Quick Step) + 14'38"
10. TEN DAM Laurens (Belkin) + 14'39"
-
11. VALVERDE Alejandro (Movistar) + 14'56"
12. TALANSKY Andrew (Garmin-Sharp) + 16'24"
13. NAVARRO Daniel (Cofidis) + 19'18"
14. MONFORT Maxime (RadioShack-Leopard) + 19'56"
15. NIEVE Mikel (Euskaltel-Euskadi) + 24'13"
16. MORENO Daniel (Katusha) + 30'05"
17. BARDET Romain (AG2R La Mondiale) + 30'45"
18. SCHLECK Andy (RadioShack-Leopard) + 31'19"
19. MARTIN Daniel (Garmin-Sharp) + 34'22"
20. PORTE Richie (Sky) + 37'42"