Renshaw nous sort le coup du kilomètre

L'Australien de la Belkin a réussi à fausser compagnie aux autres sprinters dans les derniers hectomètres de la première étape de l'Eneco Tour, longue de 175 kilomètres entre Coxyde et Ardooie. Il s'impose, de deux secondes, devant Greipel (Lotto-Belisol) et Nizzolo (Radioshack-Trek); Il s'empare du coup du maillot de leader.

Renshaw nous sort le coup du kilomètre
Il s'agit de sa deuxième victoire cette saison. (© AFP - David Stockman)

Ce lundi 12 juillet fut une belle journée pour la formation néerlandaise Belkin puisqu'en parallèle de l'Eneco Tour, se dispute le Tour de l'Ain avec le doublé Belkin sur la 3ème étape (Luis Leon Sanchez l'emporte devant Slagter). Quelques minutes plus tard, c'est Mark Renshaw, le sprinter australien qui s'impose sur la première étape de l'Eneco Tour et de fort belle manière, en réussissant le coup du kilomètre. Plus tôt dans l'après-midi, un trio s'est constitué à l'avant de la course et on y retrouve trois belges : Laurens De Vreese, Pieter Jacobs (Topsport Vlaanderen) et Benjamin Verraes (Accent Jobs). Le trio belge comptera jusqu'à plus de 8 minutes d'avance sur le peloton avant que celui-ci se mette en marche avec l'aide des équipes de sprinters, notamment de la FDJ.fr pour Démare et de la Lotto-Belisol pour Greipel.

Des cassures se créent à l'approche du final

Les échappés du jour se font reprendre à 15 kilomètres de l'arrivée, moment où les équipiers de sprinters décident d'accélerer le tempo en vue du sprint massif qui s'annonce. Cela aura également comme conséquence plusieurs cassures avec quelques favoris piégés comme Bradley Wiggins (Sky) et Stijn Devolder (Radioshack-Trek). Ils finiront à 4 minutes du premier en compagnie de FIscher (FDJ.fr) ou Bozic (Astana). Devant, la préparation du sprint est plutôt houleuse avec de nombreuses vagues au sein du peloton, on craint la chute, qui n'arrivera pas. Les trains se mettent en route, on aperçoit les Lotto-Belisol et les Orica-GreenEDGE mais pas de FDJ.fr, malheureusement Mickaël Delage, le poisson pilot de Démare a eu un ennui mécanique dans les cinq derniers kilomètres. Mark Renshaw, en tête de peloton, profite de la désorganisation du peloton et de quelques virages escarpés ainsi que de ses capacités de poisson pilote pour accélerer sous la flamme rouge, il prend rapidement plus de 50 mètres, puis plus de 100 mètres d'avance sur un peloton qui ne pourra pas revenir. Mark Renshaw s'impose donc, avec une avance de 2" sur le reste du peloton, où le sprint est remporté par Greipel devant Nizzolo. 

Un final difficile pour la deuxième étape

Pour la deuxième étape nous aurons droit à une étape de 177 kilomètres entre Ardooie et Forest (aux alentours de Bruxelles) en Belgique, elle est plus accidentée que la première étape, et notamment dans le dernier kilomètre où Renshaw aura bien du mal à garder son maillot de leader. Une chose est sûre pour cette étape : le vainqueur de celle-ci sera très costaud, non seulement sur cette étape, mais il se placera pour le classement général final de cet Eneco Tour.