Elissonde dompte l'Angliru, Horner conforte

Kenny Elissonde a remporté la 20e étape de la Vuelta 2013 jugée au sommet de l'Angliru, l'un des cols les plus durs d'Europe. Chris Horner, lui, a conforté son maillot rouge de leader et est assuré de la victoire finale s'il termine demain soir à Madrid.

Elissonde dompte l'Angliru, Horner conforte
A 22 ans, Elissonde décroche la plus belle victoire de sa carrière. (crédits photo : Cycling News)

La semaine dernière, Kenny Elissonde (FDJ.fr) avait terminé à la dernière position, transi de froid et hors-délais pour quelques secondes. Après une réclamation de ses dirigeants, il pouvait repartir le lendemain. Ouf ! Aujourd'hui, une semaine après, le jeune (22 ans) tricolore s'est imposé sur les terribles pentes de l'Angliru, col qui est un des plus durs d'Europe. Présent dans une échappée de 25 coureurs, Elissonde s'est détaché dans l'avant dernière montée du jour avec le vétéran Paolo Tiralongo. Les deux hommes ont abordé les premiers kilomètres de l'Angliru ensemble. Et le tout petit homme bleu est parti seul à l'assaut de ce mythique col. Avec un peu moins de cinq minutes au pied, puis deux grosses minutes à quatre bornes du sommet. Et sur la ligne, ça a été chaud, mais il conserve une grosse vingtaine de secondes pour savourer sa seconde et plus belle victoire de sa toute jeune carrière et entré dans le légende.

Et derrière, Nibali attaque mais Horner conforte son avance

Derrière, du côté des favoris, le classement général final se jouait. Et Vincenzo Nibali, qui a perdu sa tunique rouge hier pour trois secondes, avait décidé d'être offensif. En attaquant dans les premières pentes du monstre espagnol, l'italien, pendant un moment, a bien cru lâché Chris Horner (RadioShack-Leopard) qui pointait à une dizaine de secondes. Mais c'était sans compter sur l'expérience du vétéran. L'Américain ne s'est jamais mis dans le rouge, à lâcher quelques mètres dès que le Requin de Messine lançait une offensive et revenait au train, presque tranquillement. Sans jamais s'affoler. Et à deux bornes, c'est lui-même qui est sorti pour distancer le pensionnaire de la formation Astana. Au sommet, ce dernier accusait plus de 25" de retard son sur rival. A 42 ans, Horner va remporter son premier Grand Tour et devenir, évidemment, le plus vieux vainqueur. Alejandro Valverde complète le podium de cette 68e édition, en compagnie donc d'Horner et de Nibali.

Les Français en forme

Au delà de cette magnifique et inoubliable victoire d'Elissonde, ce Tour d'Espagne 2013 a démontré une chose : le cyclisme français va très bien et surtout, le cyclisme français est très jeune. Warren Barguil, 21 ans, s'est adjugé deux victoires d'étapes après avoir vécu une première semaine au contact des premières places du général. Alexandre Geniez, 25 ans, a remporté l'étape reine de cette Vuelta, à Peyragudes. Et donc Kenny Elissonde, 22 ans, qui inscrit son nom à l'Angliru. On ajoute aussi la 7e place finale de Thibaut Pinot (23 ans), - qui l'a reprise aux dépens de Leopold König aujourd'hui - et le maillot à pois de Nicolas Edet (25 ans). De quoi être très confiant pour l'avenir.

Général :

1. HORNER Chris RadioShack-Leopard en 81h52'01"
2. NIBALI Vincenzo Astana + 0'37"
3. VALVERDE Alejandro Movistar + 1'36"
4. RODRIGUEZ Joaquim Katusha + 3'22"
5. ROCHE Nicolas Saxo Bank-Tinkoff + 7'11"
6. POZZOVIVO Domenico AG2R La Mondiale + 8'00"
7 PINOT Thibaut FDJ.fr + 8'41"
8. SANCHEZ Samuel Euskaltel + 9'51"
9. KÖNIG Leopold NetApp-Endura + 10'11"
10. MORENO Daniel Katusha + 13'11"