Un Tour de France difficile

Des pavés, cinq arrivées au sommet, seulement 54km de contre-la-montre, on aura le droit à un Tour de France difficile et pour coureur complet en 2014.

Un Tour de France difficile
Chris Froome qui lève les bras, le reverra-t-on en 2014 ?

Et si le Tour de France 2014 était encore plus difficile que le Tour de France 2013 ? C'est une question que l'on peut se poser, après avoir eu en intégralité le parcours pour 2014 de ce monument du cyclisme. Seulement 54 kilomètres de contre-la-montre, des pavés, et des cols difficiles, il y en aura pour tous les goûts. Christian Prudhomme l'a bien assuré, "c'est le plus faible total depuis 1934" (parlant des contre-la-montre). Alors est-ce que Chris Froome sera tout aussi dominant en 2014 ? Est-ce que Alberto Contador le gênera encore plus ? Ou est-ce qu'une surprise émergera ? Tant de questions que l'on se pose, et dont on espère bientôt avoir la réponse. 

Cinq arrivées au sommet

Le Tour de France 2014 verra cinq arrivées au sommet. Pas autant que le Giro et la Vuelta, mais des enchaînements de cols assez difficiles, qui devraient être très difficiles, et il sera quasi-impossible d'aseptiser la course. Une étape vers le plat d'Adet à seulement 125 kilomètres, une étape qui devrait voir plusieurs attaques, car 40 kilomètres seront à plus de 7%, soit une belle partie de l'étape. La Planche des Belles Filles, Chamrousse, Hautacam, le Plat d'Adet et Risoul seront les cinq arrivées au sommet, sachant que le Ballon d'Alsace arrive avant la Planche des Belles Filles, de quoi faire beaucoup de dégâts. Le Tourmalet, col emblématique également sera monté, dans l'étape reine de ce Tour, qui se terminera à Hautacam. Une étape également se terminera sur une descente très dangereuse et très technique, vers Bagnères-de-Luchon, qui pourrait voir l'attaque de descendeurs comme Vincenzo Nibali ou la défaillance de Christopher Froome. 

Des pièges bien trouvés

On savait qu'un piège aurait lieu dans la deuxième étape, située en Angleterre, et qu'une étape qui ressemble aux ardennaises (avec beaucoup de raidards, un pic à 30%) aurait lieu. Mais pas seulement. Pour les cent ans de la Première Guerre Mondiale, à Gérardmer, il y aura un côte très difficiles, de 1.8 kilomètre à 10.3%, quelque chose de très difficile, et qui devrait profiter aux puncheurs. Chaque petite erreur de placement, ou une étape où un leader n'aura pas de jambes sera punie. Sur une de ces deux étapes, une petite défaillance d'un leader pourrait lui faire perdre le Tour. Deux étapes donc très piégeuses et très bien dessinées pour avoir le plus de spectacle possible. 

15.4kms de pavés sur 9 secteurs

Christopher Froome, vainqueur du dernier Tour de France, avait déclaré avoir "peur des pavés", et bien il aura peur pendant 9 secteurs. Sur une seule étape, la cinquième, qui se terminera juste avant Arenberg, on aura le droit à plus de 15 kilomètres de pavés repartis en 9 secteurs, sur les 70 derniers kilomètres. Ce qui pourrait donner, pour un courageux leader de Grand Tour des attaques, ou alors des crevaisons qui pourraient faire perdre le Tour à un favori (comme Alejandro Valverde sur le dernier Tour). On se rappelle de Frank Schleck qui s'était fracturé la clavicule sur une étape pavé, cela pourrait trotter dans la tête de Christopher Froome, qui s'était montré plutôt réticent. Espérons cependant qu'il n'y ait pas d'accidents, ou de crevaisons fatales, mais un spectacle au rendez-vous. Tout est fait pour en tout cas. 4

Les favoris de ce Tour ? 

Pour les favoris du prochain Tour de France, on devrait les voir se dessiner assez rapidement. L'étape de York (la deuxième étape) permettra déjà de savoir quels leaders ont envie de prendre la course en main, et surtout permettra de savoir qui est vraiment en jambes. L'étape pavée ne servira pas à grand chose, sauf accident ou énorme défaillance, si ce n'est probablement à dresser le maillot jaune sur les épaules de Fabian Cancellara, qui devrait être le leader de ce Tour de France après l'arrivée à Arenberg. Le premier gros test sera à la dixième étape, une des étapes les plus difficiles, celle de la Planche des Belles Filles, du 14 juillet, qui verra pas mal d'ascensions presque sans plat, une étape qui devrait faire pas mal de dégâts. Logiquement, les grands favoris devraient être Vincenzo Nibali (il a dit qu'il serait de la partie), et Christopher Froome. Le reste n'est pas sur de participer (les Rodriguez, Quintana, Valverde, Costa, et caetera), et sera outsider surtout. Attention au jeune Carlos Betancur également s'il participe.

Liste des étapes 

Etape 1 : Leeds - Harrogate

Etape 2 : York - Sheffield (passages à 30%)

Etape 3 : Cambridge - Londres

Etape 4 : Le Touquet Paris-Plage - Lille (retour en France)

Etape 5 : Ypres - Porte du Hainaut (étape avec pavés)

Etape 6 : Arras - Reims

Etape 7 : Epernay - Nancy

Etape 8 : Tomblaine - Gérardmer (1.8km à 10.3%) 

Etape 9 : Gérardmer - Mulhouse

Etape 10 : Mulhouse - Planche des Belles Filles (étape très difficile, 14 juillet) 

Jour de repos

Etape 11 : Besançon - Oyonnax

Etape 12 : Bourg-en-Bresse - Saint-Etienne

Etape 13 : Saint-Etienne - Chamrousse

Etape 14 : Grenoble - Risoul (étape très difficile)

Etape 15 : Tallard - Nîmes 

Jour de repos

Etape 16 : Carcassonne - Bagnères-de-Luchon (descente très dangereuse)

Etape 17 : Saint-Gaudens - Plat d'Adet (étape très difficile)

Etape 18 : Pau - Hautacam (étape reine) 

Etape 19 : Maubourger val d'Adour - Bergerac

Etape 20 : Bergerac - Périgeux (contre-la-montre de 54km)

Etape 21 : Evry - Champs-Elysées