Vavel était au Tour de Bretagne

Sous un beau soleil, la première étape de la 48ème édition du Tour de Bretagne traversait la Loire-Atlantique. De Paimboeuf à Clisson, 152 km et une arrivée très délicate, un mur final digne du Mur de Huy. Notre reporter était sur place, récit agrémenté de quelques photos.

Vavel était au Tour de Bretagne
Vavel était au Tour de Bretagne

La première étape du Tour de Bretagne s'était délocalisée quelque peu. En guise de premier acte, la Loire-Atlantique et une étape reliant Paimboeuf à Clisson dans le vignoble Nantais. Au programme 152 km, relativement plat. En revanche le circuit final, traversé dans la très belle ville de Clisson, avait tout d'un circuit casse-patte. L'arrivée, pour les costauds, montrait pour une fois de la diversité, sur une étape relativement tranquille. 

Pour accéder au dernier kilomètre, notre reporter a dû passé par les faubourgs de la ville, les clameurs de la foule l'ont ainsi guidé. Un public considérable et qui démontre le charme du vélo dans toute sa splendeur. Du familial aux spécialistes, il y en avait pour tous les goûts. Arrivé sur place, il rejoignait la ligne d'arrivée, après avoir grimpé le mur final par les côtés, la foule massée derrière les barrières et l'effervescence autour de la course, apportait un plus à Tour de Bretagne réputé. 

En ce qui concerne la course, deux hommes avaient pris la poudre d'escampette à 42 kilomètres du but, David Le Lay (BRE) et Yann Guyot (ARM). Le duo s'entendait à merveille et grâce au vent dans le dos, voyait leur avance s'accoître sur le circuit final. 

Finalement, et malgré le forcing des poursuivants ainsi que du peloton, Le Lay et Guyot allaient se jouer la victoire au terme d'un mur final très délicat. Pour preuve avec une photo signée Emmanuel Merceron 

Et au petit jeu de qui est le plus fort, c'est le coureur de l'Armée de Terre Yann Guyot qui se montrait le plus prompt. Victorieux assez facilement d'un sprint en costaud face à l'ancien coureur professionnel David Le Lay, passé notamment par AG2R La Mondiale ou encore l'équipe Saur-Sojasun. 

Les poursuivants en terminaient, le peloton également. Le podium protocolaire se déroulait avec la remise du maillot de leader pour le vainqueur, pendant ce temps, notre reporter s'adonnaient à quelques clichés, les voici.