Giro : L'exploit vain pour Rolland, l'étape pour Ulissi, le maillot rose pour Evans

Lors de la 9ème étape du Tour d'Italie, Pierre Rolland a réalisé un raid solitaire mais fut rattrapé à 300 mètres de l'arrivée. Ulissi, le plus malin s'est imposé dans un groupe de favori comportant Cadel Evans, nouveau porteur du maillot rose de leader.

Giro : L'exploit vain pour Rolland, l'étape pour Ulissi, le maillot rose pour Evans
©AFP

Quand il est parti au bas de la descente de l'avant-dernière difficulté, personne ne croyait en Pierre Rolland (Europcar). Sauf lui. À 30 km de l'arrivée, le Français s'est engagé dans un raid solitaire qui aurait pû se conclure en exploit, si l'étape avait été plus courte de 300 mètres. Le protégé de Jean-René Bernaudeau a tenté, en vain d'aller chercher une victoire d'étape épique. S'échappant du groupe de favori, il a passé toute la montée finale à réduire son retard sur Arredondo, en tête de la course. Seconde après seconde, celui qui compte dans son palmarès une victoire à l'Alpe d'Huez en 2011 lors du Tour de France s'est rapproché de son concurrent. À 2,5 km du sommet, le Français est revenu sur le Colombien pour finalement s'échapper de lui quelques hectomètres plus loin. En vain. Une défaillance dans le dernier kilomètre eû raison de lui. Rattrapé par le groupe de favoris, il n'a pû que constater son échec et la victoire au sprint du coureur de la Lampre-Merida Diego Ulissi.

Michael Matthews à bout de force

Les favoris se sont eux neutralisés tout au long de l'étape, aucune équipe ne voulant prendre la direction du peloton. Une échappée d'une quinzaine d'hommes a ainsi pu se constituer. Puis ce fut au tour de la première des trois ascensions du jour et ce fut alors le coup de trop pour Michael Matthews, le maillot rose à bout de force. Au bout du rouleau, l'Australien s'est laissé décrocher dès les premiers pourcentages. Puis les Movistar de Nairo Quintana ont pris la direction du peloton, sans pour autant s'affirmer plus que ça. Les difficultés ont suffis. A l'arrivée, le peloton n'était plus qu'un groupe de favoris. Aucun écart significatif n'ayant été signalé, le maillot rose est donc logiquement porté dorénavant par l'Australien Cadel Evans, qui confirme son avance prise lors du prologue et lors de la 6ème étape.

Le classement de l'étape
Place Coureur Nation Équipe Temps Écart
1. Diego Ulissi Italie Lampre-Merida 4h47'47"  
2. Robert Kiserlovski Croatie Trek 4h47'50" +0'03"
3. Wilco Kelderman Pays-Bas Belkin 4h47'53" +0'06"
4. Nairo Quintana Colombie Movistar 4h47'53" +0'06"
5. Cadel Evans Australie BMC 4h47'55" +0'08"
6. Rigoberto Uran Colombie Oméga Pharma-Quick Step 4h47'55" +0'08"
7. Domenico Pozzovivo Italie AG2R La Mondiale 4h47'55" +0'08"
8. Rafal Majka Pologne Tinkoff-Saxo 4h48'01" +0'14"
9. Fabio Aru Italie Astana 4h48'04" +0'17"
10. Ryder Hesjdal Canada Garmin Sharp 4h48'07" +0'20"
Le classement général
Place Coureur Nation Équipe Temps Écart
1. Cadel Evans Australie BMC 34h22'35"  
2. Rigoberto Uran Colombie Oméga Pharma-Quick Step 34h23'32" +0'57"
3. Rafal Majka Pologne Tinkoff-Saxo 34h23'45" +1'10"
4. Steve Morabito Suisse BMC 34h24'06" +1'31"
5. Fabio Aru Italie Astana 34h24'14" +1'39"
6. Diego Ulissi Italie Lampre-Merida 34h24'18" +1'43"
7. Wilco Kelderman Pays-Bas Belkin 34h24'19" +1'44"
8. Nairo Quintana Colombie Movistar 34h24'20" +1'45"
9. Robert Kiserlovski Croatie Trek 34h24'24" +1'49"
10. Domenico Pozzovivo Italie AG2R La Mondiale 34h24'25" +1'50"
...          
13. Pierre Rolland France Europcar 34h25'31" +2'56"