Tour de France 2014 : Les pronostics de la rédaction

Qui gagnera pour nous le Tour de France ? Que peuvent espérer les Français ? Qui peut créer la surprise ? La section cyclisme de VAVEL France vous livre ses pronostics.

Tour de France 2014 : Les pronostics de la rédaction
©Sky Sports - Montage Arthur Massot/VAVEL France

Ils ont chacun leur avis. Chacun leur idée sur le vainqueur du tour, sur le parcours des Français et sur la surprise de cette 101ème édition. Ils détaillent leurs pensées. À vous maintenant de vous faire votre propre idée.

Le vainqueur du Tour

Qui remportera le Tour ? Christopher Froome réalisera-t-il le doublé ? Alberto Contador redeviendra-t-il celui qu'il a été dans la fin de la décénnie 2000 ? Joaquin Rodriguez et Alejandro Valverde créeront-ils la surprise ? A moins qu'un des deux frères Schleck ne se distingue... 

Arthur Blanc

La Grande Boucle 2014 devrait se résumer à un duel entre Christopher Froome et Alberto Contador. D’un côté, le "Kényan Blanc" aura à cœur de rééditer sa performance de l’an dernier puisque la 100ème édition du Tour de France s’était terminée par une large victoire du Britannique. De l’autre, l’Espagnol cherchera à tout prix à effacer le mauvais souvenir de la compétition de 2013, il avait subi une mauvaise correction en finissant au-delà du podium. Cette année, "el pistolero" sera bien plus armé, il sait désormais comment battre son meilleur ennemi. Il l’a démontré sur le Critérium du Dauphiné où Froome a montré ses limites. C’est pourquoi, Alberto Contador sera probablement le maillot jaune à l’arrivée finale sur les Champs-Elysées.

Florian Burgaud

Christopher Froome, même s’il a montré ses limites au Dauphiné il y a peu, est le grand favori. Sur contre-la-montre, il est le meilleur des favoris et en montagne, il a la meilleure équipe. Nibali, "Purito" (Joaquin Rodriguez), Contador, Rolland sont en dessous, clairement. Bien que l’Espagnol de la Tinkoff puisse embêter Froome. De plus avec ce qu’il a montré l’an passé en haute montagne, Froome fait peur à ses concurrents. 

Arthur Massot

Pour l'amour du cyclisme, Alberto Contador. L'Espagnol a la grinta, sait donner des émotions aux spectateurs. Il a la gnacque et a des moments de moins-bien, comme tout coureur cycliste. Face à lui, Christopher Froome ne laisse pas transparaître d'émotion, pédale toujours à la même puissance. Le Britannique laisse croire qu'il est un robot. De plus, Contador est là dans une de ses meilleures formes depuis 2010. Il a remporté Tirreno-Adriatico de manière impressionnante ainsi que le Tour du Pays Basque et a été bien supérieur à Christopher Froome lors du Critérium du Dauphiné, quelque chose qu'il n'arrivait pas à faire l'année dernière.

Alberto Contador - ©BettiniPhoto

Raphaël Redon

Vainqueur l'an passé de la 100ème édition du Tour de France, le Britannique Christopher Froome fera une nouvelle fois figure de grands favoris. Seul problème le "Kényan blanc" a connu une préparation en demi-teinte. En effet malgré ses victoires sur le tour d'Oman et de Romandie, il a été contraint à déclarer forfait sur Tirreno-Adriatico et Liège-Bastogne-Liège. Ajouter à cela une 12ème place sur le Critérium du Dauphiné et une 6ème sur le Tour de Catalogne. Mais il sera emmené par une grande équipe Sky, dont fera partie Richie Porte, il sera extrêmement difficile à battre. Donc pour moi il reste le principal favoris à sa succession.

Chloé Martin

Mon vainqueur est Christopher Froome. Il semble en forme pour l'épreuve, après son bon début de saison, notamment lors des Tours d'Oman et de Romandie où il s'est imposé. De plus, il est très fort au contre-la-montre qui pourrait faire basculer la course, car ce sera l'avant-dernière étape. Par ailleurs, l'équipe Sky garde ses piliers malgré quelques changements, comme Richie Porte ou Geraint Thomas qui contribuent à la solidité du groupe. Enfin, Nairo Quintana absent, ne pourra pas détrôner Froome.

Jérémy Triffault

Je considère que pour cette édition 2014, Alberto Contador part favori. Beaucoup doivent considérer que Christopher Froome est supérieur mais je pense que la configuration de ce Tour risque de réserver de nombreuses surprises. En effet, il n’y aura qu’un seul chrono et il n’interviendra que tardivement ce qui n’est pas favorable pour Froome qui n’aura donc ainsi que peu de chances de porter le Maillot jaune rapidement comme cela pouvait être le cas lors des éditions précédentes où une équipe décidait de la course. En revanche l’interrogation pour Contador est la faiblesse ou non de son équipe en montagne. Pour cela ils ont pris des grimpeurs (Majka, Roche) qui ont fait le Giro et qui risquent donc d’être émoussés en troisième semaine.

La première semaine n’est pas favorable à Froome et pourrait ainsi réserver des surprises au classement puisque des arrivées sèches sont plus favorables à des coureurs comme Contador, Rodriguez, Valverde ou Talansky. En bon coureur belge, Van Den Broeck pourrait tirer à profit l’étape des pavés.Vincenzo Nibali devra tenter énormément s’il veut espérer quelque chose. Il me semble limité en montagne malgré une équipe très compétitive (qui est d’ailleurs la plus solide en montagne) et devrait donc être un animateur de la course et notamment en troisième semaine où je pense qu’aucune équipe ne sera assez solide pour contenir la course.

Christopher Froome - ©David Ramos - Getty Images

Les Français

Qu'espérez de nos représentants nationaux ? Une ou plusieurs victoires d'étapes ? Un maillot distinctif ? Une bonne place au classement général ? Le classement final ?

Arthur Blanc

Côté Tricolore, plusieurs coureurs seront à suivre. En vue du classement général, Pierre Rolland sera une nouvelle fois présent ; il a appris de ses erreurs de l’an dernier qui, en s’encombrant trop tôt du maillot à pois de meilleur grimpeur, lui avait coûté des précieuses ressources physiques plus tard dans la compétition. Nous pouvons aussi nous intéresser au cas Romain Bardet, le cycliste de l’AG2R La Mondiale a terminé meilleur Français pour sa première participation en 2013, il visera une bonne place au général ainsi que le maillot blanc de meilleur jeune. Enfin, Thibault Pinot pourra tirer son épingle du jeu si la forme est présente. Outre les grimpeurs, Arnaud Démare, récent champion de France, sera prêt à en découdre afin de lever les bras lors des différents sprints massifs avec son nouveau maillot bleu-blanc-rouge.

Chloé Martin

Pour moi les Français vont avoir un rôle plus important que les années précédentes, notamment parce qu'ils participeront aux sprints avec Arnaud Démare et éventuellement Bryan Coquard. Europcar peut également viser le classement général avec Pierre Roland, arrivé 4ème au Giro. Sinon, les Français continueront d'assurer le spectacle et de mouiller le maillot ; on peut compter sur Thomas Voeckler, Sylvain Chavanel, et sur les coureurs de Bretagne-Séché. J'attends beaucoup d'Europcar et de FDJ.fr.

Florian Burgaud

Arnaud Démare peut visera les sprints, tout comme mais à une moindre mesure Bryan Coquard, ainsi que l’étape type Paris-Roubaix. Son coéquipier Ladagnous, à l’aise sur les pavés, pourra tirer son épingle du jeu aussi. Les baroudeurs comme Voeckler, Roy, Vichot, Chavanel, Gallopin ou Gautier voudront aller chercher une étape comme les grimpeurs Riblon, Kadri et Gadret. Pour le classement général, Bardet, Pinot et Rolland, bien qu’ayant disputé le Giro, ont une carte à jouer.

Raphaël Redon

J'espère des Français tout d'abord un top 10 avec Pierre Roland, Thibaut Pinot et Romain Bardet qui ont les armes et les capacités de rivaliser avec les meilleurs. Ensuite des victoires d'étapes avec Arnaud Démare et Bryan Coquard pour les sprints et Thomas Voeckler pour des étapes de baroudeurs. J'attends dans la globalité un bon tour de la part des Bleus où ils pourront se montrer à leur avantage et actif sur tous les terrains.

Arthur Massot

Avec Jean-Christophe Péraud, qui aura à coeur de faire démentir les pessimistes sur son cas, Romain Bardet, Pierre Rolland ou Thibaut Pinot, les Français peuvent viser le classement général. Comme c'est le cas depuis de nombreuses années, je vois au moins un des Tricolores nous ramener une victoire d'étape. Arnaud Démarre voire Bryan Coquard peuvent lever les bras au sprint ; Chavanel, Voeckler et autres baroudeurs peuvent également remporté une étape tout comme un spécialiste des pavés lors des étapes dans le Nord de la France. Enfin, les Français peuvent également viser un maillot distinctif. Si le maillot vert paraît prématuré pour Démarre quand on voit ses adversaires, le maillot blanc peut être endossé par Thibaut Pinot où Romain Bardet. Le maillot blanc à pois rouge pourrait lui aussi finir sur le dos d'un coureur d'Europcar. L'équipe de Jean-René Bernaudeau a ainsi vu Anthony Charteau revenir avec à Paris en 2010, Voeckler en 2012 et Rolland terminer troisième en 2013.

Jérémy Triffault

Je pense que la meilleure chance française pour ce Tour est Romain Bardet. Avec une équipe solide en montagne, il a les armes pour briller sur ce Tour. Peu performant sur les chronos, il pourra tirer profit du parcours avantageux cette année. Avec une première semaine avec des étapes dignes des classiques, il pourra s’exprimer pleinement et on pourrait le retrouver rapidement en haut du classement (et pourquoi pas en jaune ?). Dans son équipe Jean-Christophe Péraud semble marquer le coup depuis quelques semaines désormais. Absent lors du Critérium, loin au chrono des Championnats de France, il pourrait ainsi devenir un joker de luxe pour son coéquipier.

S’il est à 100% de ses capacités, Thibaut Pinot pourrait aussi être l’un des acteurs importants en montagne. Avec son tempérament offensif, de nombreuses étapes pourraient lui convenir. En revanche la première semaine risque d’être compliqué pour lui qui n’apprécie de frotter. Pierre Rolland va très certainement viser le maillot à pois pour ce Tour et au vue de sa capacité d’attaquant sur le Giro, il pourrait faire très mal en visant la gagne sur des étapes précises. Pour les sprints on va évidemment attendre le nouveau champion de France avec Arnaud Démare qui aura une belle équipe autour de lui. Bryan Coquard va également faire ses débuts. Sylvain Chavanel et Thomas Voeckler en pleine forme devraient être tout aussi virevoltants. 

Pierre Rolland - ©Tous Droits Réservés

La surprise

Quel coureur réussira à bien se placer au général alors qu'il ne faisait pas parti des favoris ? Serait-ce un Français ? Un vieux briscard ? Une jeune pousse ?

Arthur Blanc

Des coureurs seront-ils capables de concurrencer Froome et Contador ? Andrew Talansky l’a fait avec réussite puisqu’il a remporté le Critérium du Dauphiné en devançant les deux coureurs. Il pourra peut être refaire cet exploit même si pas moins de cinq arrivées au sommet sont au programme. Vincenzo Nibali va aussi avoir son mot à dire, il a progressé et est maintenant totalement voué au Tour de France qui reste la seule course de trois semaines qu’il manque à son palmarès. Ces deux outsiders vont sûrement donner du fil à retordre aux deux favoris qui devront rester vigilants avec l’aide de leurs équipiers.

Florian Burgaud

Andrew Talansky le vainqueur inattendu du Dauphiné. Il est bon rouleur et grimpeur. Il sera le leader de Garmin-Sharp avec autour de lui Bauer, Howes, Vansummeren, pour les pavés, ou Slagter. Il a 25 ans, c’est son second Tour de France, il peut aller loin. Le maillot blanc comme récompense d’un bon Tour ?

Raphaël Redon

Je pense que la surprise de ce Tour sera Andrew Talansky. Le vainqueur du dernier Critérium du Dauphiné sera un véritable outsider, de part ses capacités à bien grimper comme on l'a vu dans la course française. Le jeune Américain, qui a connu une ascension fulgurante ces deux dernières années aura toutes ses chances et je le vois bien créer une belle surprise. Il aura à sa disposition une belle équipe qui lui permettront de se hisser au niveau des meilleurs.

Arthur Massot

Vainqueur devant Contador et Froome du Critérium du Dauphiné, Andrew Talansky paraît l'outsider le plus sérieux. Mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation ; l'emballement médiatique à son sujet pourrait le desservir. Je vois plus Tejay Van Garderen réaliser une performance. Avec l'absence de Cadel Evans, il aura l'équipe pour lui et pourrait bien créer la surprise. Pas pour la victoire finale mais pour un top 10 et peut-être plus haut.

Chloé Martin

Ma surprise sur le Tour sera certainement une belle performance de Tejay Van Garderen, qui sera certainement le leader de l'équipe BMC en l'absence de Cadel Evans. Par ailleurs, il a fait plusieurs classements généraux cette année, comme au Tour de Catalogne, celui d'Oman ou encore celui du Pays Basque, où il finit dans le top 10. L'Américain semble donc en forme pour affronter la Grande Boucle, où il a déjà décroché le maillot blanc du meilleur jeune en 2012.

Jérémy Triffault

La possible surprise pourrait provenir du Belge Jurgen Van Den Broeck. Bien que pratiquement esseulé dans son équipe en montagne avec Tony Gallopin, la configuration de course pourrait lui être favorable. La première semaine pourrait lui être plus favorable avec une équipe à l’aise pour tenter des coups de bordure comme cela pourrait arriver avec l’étape qui arrive au Touquet. A l’issue de la première semaine de course, certains outsiders devraient être mieux positionnés dans le classement que les purs grimpeurs comme Contador ou Froome. Ainsi les Valverde, Rodriguez ou Rui Costa devraient avoir une certaine avance avant d’entamer la haute montagne ce qui devrait faciliter les mouvements de course. Au final, la grande surprise pourrait venir du fait d’une course assez aléatoire où le maillot jaune risque de changer d'épaules assez régulièrement au cours des trois semaines et ainsi le vainqueur final ne devrait l’enfiler qu’assez tardivement.

Tejay Van Garderen - ©Panoramic