Tour de France 2014 : Quelques chiffres et infos clés

Le Tour de France 2014 s'élance dans moins de 24 heures du Yorkshire. De Leeds plus précisément. L'occasion pour nous de vous donner quelques chiffres et informations clés pour suivre les trois semaines en toute sérénité.

Tour de France 2014 : Quelques chiffres et infos clés
© Droits réservés

Un Tour de France comporte toujours des chiffres importants. Le premier Tour, en 1903, couvre 2428km alors que celui de cette année fait 3664km. Pour expliquer cette différence on peut donner les arguments du changement de matériel, de la découverte de nouveau cols ou de l'évolution technique : l'entrée dans le monde professionnel.

 

Les chiffres clés

101e édition du Tour de France
21 étapes
2 journées de repos
9 étapes de plaine
5 étapes accidentées
1 contre la montre individuel
6 étapes de montagnes
5 arrivées en altitude
3 664 kilomères à parcourir
4 pays traversés (Angleterre, France, Belgique, Espagne)

Des villes étapes inédites

Elles seront au nombre de neuf : Leeds, Harrogate, York, Sheffield, Cambridge, Ypres, Oyonnax, Risoul et Maubourguet Pays du Val d'Adour.

Des infos clés

  • Il y aura, comme la tradition l'oblige, 4 maillots distinctifs : 

Le maillot jaune : c'est le leader du classement général qui le porte. C'est le symbole le plus emblématique du Tour de France. Il a été créé en 1919 pendant le Tour de France, c'était à Grenoble au départ de la 11e étape : Eugène Christophe, vainqueur de Milan-San Remo 1910, en est le premier porteur.

  • Réglement : le porteur du maillot jaune est celui dont les temps additionnés des différentes étapes est le plus faible, si il y a une égalité les critères pour départager les deux cyclistes sont : centièmes de secondes lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors des différentes étapes, place obtenue lors de la dernière étape.

Le maillot vert : c'est le leader du classement par point qui le remporte. A chaque fin d'étape le vainqueur remporte un certain nombre de points selon le type de profil, plus on baisse dans le classement de l'étape et moins de points sont distribués. De plus, des sprints intermédiaires ponctuent les étapes, de quoi donner de l'intérêt à ce maillot. Il a été créé en 1953 et fut toujours vert sauf en 1968 où il fût de couleur rouge.

  • Attribution des points et réglement : 
  • - Arrivée d'une étape plate : 45, 35, 30, 26, 22, 20, 18, 16, 14, 12, 10, 8, 6, 4, 2 pour les 15 premiers classés
  • - Arrivée d'une étape accidentée : 30, 25, 22, 19, 17, 16, 13, 11, 9, 7, 6, 5, 4, 3, 2 pour les 15 premiers classés
  • - Arrivée d'une étape de haute-montagne, de contre-la-montre et de sprints intermédiaires : 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 pour les 15 premiers classés
  • Un coureur arrivant hors délais puis repêché écope d'une pénalité de points. Ces points sont ceux attribués au vainqueur de l'étape. En cas d'égalité les coureurs sont départagés au nombre de victoires d'étapes puis au nombre de succès dans les sprints intermédiaires et pour finir au classement général individuel.

Le maillot blanc à pois rouges : ce maillot récompense le vainqueur du grand prix de la montagne et a été créé en 1933. Chaque col gravit, selon sa difficulté, donne un certain nombre de points qui, additionnés, donne le classement et le porteur du maillot blanc à pois rouges.

  • Attribution des points et réglement :
  • - Hors-catégorie : 25, 20, 16, 14, 12, 10, 8, 6, 4, 2 au 10 premiers classés
  • - 1re catégorie : 10, 8, 6, 4, 2, 1 au 6 premiers classés
  • - 2e catégorie : 5, 3, 2, 1 au 4 premiers classés
  • - 3e catégorie : 2, 1 au 2 premiers classés
  • - 4e catégorie : 1 au premier coureur classés
  • Suite à une arrivée d'étape au sommet, les points du col sont doublés. En cas d'égalité les coureurs sont départagés de la façon suivante : nombre de premières places aux cols hors-catégorie, nombre de premières places aux cols de 1re catégorie, nombre de premières places aux cols de 2e catégorie, nombres de premières places aux côtes de 3e catégorie, nombre de premières places aux côtes de 4e catégorie, classement général individuel.

Maillot blanc : les jeunes cyclistes (25 ans au plus, né depuis le 1er janvier 1988) peuvent prétendre à ce maillot qui récompense le meilleur jeune classé. Il a été créé en 1975, supprimé de 1989 à 1999, puis il revient à partir de 2000.

  • Réglement : le même que pour le maillot jaune.

Classement par équipes : l'équipe dont l'addition du temps de ses différents coureurs est le plus faible est le leader de ce classement. Jadis les coureurs de l'équipe leader portait des casquettes jaunes, aujourd'hui de simples dossards jaunes marquent ce leadership.

  • Réglement : à chaque étape les temps des trois meilleurs coureurs de chaque équipes sont additionnés, le classement par équipe est l'addition de ces différents classements. En cas d'égalité, on procède comme cela : nombre de premières places de l'équipe dans le classement par équipes par étape, nombre de deuxièmes places de l'équipe dans le classement par équipes par étape, etc..., place au classement général individuel du meilleur coureur de l'équipe.

Prix de combativité, du super combatif : le prix de la combativité récompense le coureur le plus, par définition, combatif de l'étape parcourue. A la fin du Tour, le super combatif est élu. Le vainqueur du Prix de combativité porte un dossard rouge lors de l'étape suivante.

  • Réglement : il récompense ''le coureur le plus généreux dans l'effort et manifestant le meilleur esprit sportif''. Il est décerné par un jury comme le super combatif.