Tour de France 2014 : Nibali se pare de jaune

L'Italien Vincenzo Nibali (Astana) a remporté la deuxième étape de cette 101è édition du Tour de France en s'échappant du groupe des favoris dans les tous derniers kilomètres. Il en profite pour endosser le maillot jaune de leader.

Tour de France 2014 : Nibali se pare de jaune
Vincenzo Nibali vainqueur à Sheffield Crédit : letour.fr

On attendait une course de mouvements et on l'a eu ! Alors que le parcours présenté était semblable à celui d'un Liège-Bastogne-Liège, c'est plutôt le scénario de l'Amstel Gold Race qui s'est déroulé avec un groupe de favoris qui s'est détaché dans les dernières difficultés pour ensuite s'attaquer entre eux.

Tout d'abord pour cette étape longue de 201km qui relie York à Sheffield, c'est un groupe de sept fuyards qui a pris les devants avec quatre français. On y retrouve ainsi Quemeneur (Europcar), Kadri (AG2R La Mondiale), Fonseca (Bretagne-Séché), Lemoine (Cofidis), Busche (Trek), De la Cruz (NetApp) et De Clercq (Lotto-Belisol). Ces hommes ne parviendront jamais à prendre plus de quatre minutes sur un peloton contrôlé notamment par l'équipe Cannondale de Peter Sagan qui mise beaucoup sur cette étape casse-patte.

Prenant conscience rapidement que l'échappée n'ira pas au bout, les fuyards se battent pour un même objectif : le gain du maillot à pois rouges de meilleur grimpeur. C'est finalement le rouleur Cyril Lemoine qui a été le plus malin et surtout le plus rapide en haut des côtes pour s'assurer ce maillot avec un total de six points et déposséder le vétéran allemand Jens Voigt.

A une soixantaine de kilomètres de l'arrivée, l'échappée est à deux doigts de se faire rattraper et c'est le moment choisi par Blel Kadri de retenter sa chance en solitaire. Il réussit à creuser l'écart sur le peloton qui laisse filer. Seulement cela donne des idées à d'autre et tout d'abord à Thomas Voeckler (Europcar) puis à Nicolas Edet (Cofidis). Voeckler parvient à revenir sur Kadri mais va craquer en fin d'ascension. Derrière d'autres hommes tentent de sortir comme Tony Martin (Omega Pharma), Cyril Gautier (Europcar) et Marcus Burghardt (BMC). Durant cette ascension le maillot jaune Marcel Kittel (Giant-Shimano) est lâché et perd son maillot jaune comme il l'avait annoncé la journée précédente.

Crédit : letour.fr

Finalement à 36km du but, Kadri est rejoint et l'ensemble du peloton est groupé. C'est le moment choisi par l'équipe Garmin pour remuer le peloton et le faire exploser dans la côte de 2è catégorie. A ce moment précis seuls une soixantaine de coureurs parviennent à garder les roues. Aucun coureur ne tente sa chance, il faut attendre le haut de l'avant-dernière côte pour voir sortir Pierre Rolland (Europcar) en compagnie de Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale). Ce dernier est sorti toutefois sans avoir la réelle envie d'attaquer et de ce fait la collaboration n'est pas bonne. Rolland 4è du dernier Giro tente sa chance en solitaire et ne sera repris qu'à 8km et à quelques encablures de la dernière difficulté du jour la Côte de Jenkin Road qui ne fait que 800m mais à 10% de moyenne. C'est tout d'abord Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) qui met la première accélération mais il sera contré par Christopher Froome (Sky) qui passera en tête de cette bosse. Peter Sagan tentera sa chance dans la descente rapide vers Sheffield mais en vain. C'est finalement Vincenzo Nibali (Astana) après avoir profité du bon travail de son coéquipier Jakob Fuglsang qui va parvenir à faire la différence sur une attaque produite à plus de deux kilomètres de la ligne.  Derrière tout le monde est résigné et malgré le vent de face "le requin de Messine" parvient à conserver deux secondes d'avance sur Greg Van Amarmaet (BMC) et Michal Kwiatkowski (Omega-Pharma) qui règlent le sprint du groupe des favoris qui comprend 20 coureurs.

Parmi les hommes piégés, on peut noter Thibaut Pinot (FDJ.fr), Christopher Horner (Lampre), Franck Schleck (Trek), Tanel Kangert (Astana) ou Laurens Ten Dam (Belkin) qui finissent à une quinzaine de secondes.

A l'issue de cette étape, Vincenzo Nibali prend le maillot jaune, Peter Sagan prend le maillot vert avec une avance considérable sur son second Bryan Coquard, le maillot à pois est pour Cyril Lemoine tandis que le blanc revient également à Peter Sagan et ce sera donc Romain Bardet qui le portera lors de l'étape de demain.

Classement de l'étape

Classement Coureur Nationalité Equipe Temps
1 Vincenzo Nibali Italie Astana 5:08:36
2 Greg Van Amarmaet Belgique BMC +2"
3 Michal Kwiatkowski Pologne Omega-Pharma +2"
4 Peter Sagan Slovaquie Cannondale +2"
5 Tony Gallopin France Lotto-Belisol +2"
6 Michael Albasini Suisse Orica GreenEdge +2"
7 Andrew Talansky Etats-Unis Garmin-Sharp +2"
8 Bauke Mollema Pays-Bas Belkin +2"
9 Tejay Van Garderen Etats-Unis BMC +2"
10 Romain Bardet France AG2R La Mondiale +2"

Classement général

Classement Coureur Nationalité Equipe Temps
1 Vincenzo Nibali Italie Astana 9:52:43
2 Peter Sagan Slovaquie Cannondale +2"
3 Greg Van Amarmaet Belgique BMC +2"
4 Michael Albasini Suisse Orica GreenEdge +2"
5 Christopher Froome Grande-Bretagne Sky +2"
6 Bauke Mollema Pays-Bas Belkin +2"
7 Jurgen Van Den Broeck Belgique Lotto-Belisol +2"
8 Alberto Contador Espagne Saxo-Tinkoff +2"
9 Tejay Van Garderen Etats-Unis BMC +2"
10 Jakob Fuglsang Danemark Astana +2"