Tour de France 2014 : Nibali s'envole en jaune

Cette 5è étape entre Ypres et Aremberg a comme prévu bouleverser le classement, mais on ne l'imaginait pas forcément avec ce scénario. Le Néerlandais Lars Boom en spécialiste du cyclo-cross a su déjouer les conditions météo dantesques et les secteurs pavés pour s'imposer. Pour les favoris Christopher Froome se voit contraint d'abandonner le Tour, Alberto Contador laisse s'échapper de précieuses minutes tandis que Vincenzo Nibali impressionne et s'envole en jaune.

Tour de France 2014 : Nibali s'envole en jaune
Tour de France 2014 : Nibali s'envole en jaune

Les pavés de Paris-Roubaix promettaient du spectacle sur les routes du Tour : pari tenu pour cette 5ème étape entre Ypres et Aremberg Porte du Hainaut qui aura été plus que mouvementée...

Une météo capricieuse...

Comme si les pavés ne suffisaient pas à rendre la course plus difficile pour les coureurs, une pluie battante s'est invitée sur les routes du Tour, obligeant les organisateurs à supprimer deux portions pavées impraticables sur les 9 prévues initialement : la n°5 entre Orchies et Beuvry et la n°7 à Mons-en-Pévèle. Les routes glissantes ont été le théâtre de nombreuses chutes, et bien évidemment de cassures dans le peloton.

L'échappée du jour

Partis au kilomètre 3 sous l'impulsion du Français Samuel Dumoulin (AG2R), 8 coureurs l'ont suivi et ont pris la tête de la course : Tony Gallopin (Lotto Belisol), Janier Alexis Acevedo Calle (Garmin), Simon Clarke et Mathew Hayman (Orica), Tony Martin (Oméga Pharma), Marcus Burghardt (BMC), Lieuwe Westra (Astana) et Rein Taaramäe (Cofidis). Le groupe s'est disloqué au fur et à mesure de la course, avec différentes chutes et crevaisons, notamment celle de Samuel Dumoulin. Le coureur de la BMC, Marcus Burghardt a quant à lui, simplement décidé de stopper son effort et de revenir dans le peloton afin de rouler pour son leader Tejay Van Garderen. Le reste des membres de l'échappée se fera reprendre petit à petit à l'entame des derniers secteurs pavés.

Des chutes, des chutes...et encore des chutes

Ceux qui n'ont pas chuté aujourd'hui ont vraiment été chanceux, car il était difficile de les éviter. Entre les routes glissantes et les pavés, nombre de coureurs ont connu le bitum du Nord, et les grands noms du Tour n'ont pas été épargnés non plus. Petite liste (non exhaustive) de ces malchanceux : Christopher Froome, Cédric Pineau, Tony Martin, Rudy Molard, Alexander Kristoff, Alessandro Petacchi, André Greipel, Sébastien Minard, Marcel Kittel, Arnaud Démare, Alejandro Valverde, Tejay Van Garderen, Sylvain Chavanel, Samuel Dumoulin, Heinrich Haussler, Maxim Iglinskiy...

Froome abandonne

Après une chute hier sur son côté droit, le coureur de la formation Sky est retombé sur le goudron dès le kilomètre 35. Très vite, il réintègre le peloton, mais est victime d'une seconde chute qui va contraindre le Britannique à abandonner le Tour de France. Cet abandon redistribue toutes les cartes pour la victoire finale, alors qu'on attendait un doublé pour celui qui défilait en jaune dans les rues de Paris en 2013.

Nibali s'envole, Contador s'effondre

Nouveau coup de théâtre sur les routes du Tour : lors de la traversée d'une des portions pavées, Vincenzo Nibali, qui n'a jamais roulé sur les pavés de Paris-Roubaix, s'envole littéralement, laissant Alberto Contador tétanisé. L'écart est fait, l'Espagnol ne pourra jamais revenir sur l'Italien, et termine à plus de 2 minutes du maillot jaune. Ce précieux temps profite évidemment à Nibali qui assoit son statut de favori avant même que ne commence les étapes de montagne.

Lars Boom gagne l'étape en solitaire

Dans les derniers kilomètres de la course, le peloton - ou du moins le groupe du maillot jaune - se disloque, laissant trois hommes en tête à 8km, Nibali, son coéquipier Fuglsang, et Lars Boom. Ce dernier, plus en forme que les deux autres, attaque et part en solitaire. Personne ne le reprendra, et ce sera la première victoire néerlandaise sur ce Tour 2014. Les autres coureurs n'arriveront qu'au compte-goutte, tous dispersés par ces incidents de course.

Classement de l'étape

Classement Coureur Nationalité Equipe Temps
1 Lars Boom Pays-Bas Belkin 03:18:35
2 Jakob Fuglsang Danemark Astana +19"
3 Vincenzo Nibali Italie Astana +19"
4 Peter Sagan Slovaquie Cannondale +1'01"
5 Fabian Cancellara Suisse Trek +1'01"
6 Jens Keukeleire Belgique Orica GreenEdge +1'01"
7 Michal Kwiatkowski Pologne Omega-Pharma +1'07"
8 Lieuwe Westra Pays-Bas Astana +1'09"
9 Matteo Trentin Italie Omega-Pharma +1'21"
10 Cyril Lemoine France Cofidis +1'45"

Classement général

Classement Coureur Nationalité Equipe Temps
1 Vincenzo Nibali Italie Astana 20:26:46
2 Jakob Fuglsang Danemark Astana +2"
3 Peter Sagan Slovaquie Cannondale +44"
4 Michal Kwiatkowski Pologne Omega-Pharma +50"
5 Fabian Cancellara Suisse Trek +1'17"
6 Jurgen Van Den Broeck Belgique Lotto-Belisol +1'45"
7 Tony Gallopin France Lotto-Belisol +1'45"
8 Richie Porte Australie Sky +1'54"
9 Andrew Talansky Etats-Unis Garmin-Sharp +2'05"
10 Alejandro Valverde Espagne Movistar +2'11"

Détenteurs des maillots spécifiques à l'issue de l'étape 5

Maillot vert : Peter Sagan (Cannondale)

Maillot blanc : Peter Sagan (Cannondale) porté par Michal Kwiatkowski (Omega Pharma)

Maillot blanc à pois rouges : Cyril Lemoine (Cofidis)

Dossard jaune de la meilleure équipe : équipe Astana

Dossard rouge du plus combatif : Lieuwe Westra (Astana)