Tour de France 2014 : Les pavés ont fait des dégâts

A l'issue de cette cinquième étape, les écarts sont déjà importants entre les leaders alors que la montagne n'a pas encore fait son apparition. Revue d'effectif des coureurs qui ont laissé plus ou moins de plumes sur les pavés nordistes.

Tour de France 2014 : Les pavés ont fait des dégâts
Contador a souffert sur les pavés / © Presse Sports/B.Papon

Les 152km de l'étape entre Ypres et Aremberg auront fait très mal au peloton. Ajouté à celà des conditions météo difficiles avec une pluie battante et des températures dignes des premières classiques de la saison, les principaux protagonistes au général y ont laissé des plumes.

La grande surprise aura été l'énorme impression laissée par Vincenzo Nibali et ses équipiers d'Astana. Alors qu'il n'a jamais disputé la moindre classique sur des pavés, il a semblé à l'aise comme un véritable spécialiste en tenant le rythme des Sagan, Vanmarcke ou encore Cancellara. Appréciant la pluie, il a pu démontrer toute sa technique avec une météo aussi humide. Son coéquipier hollandais Lieuwe Westra ainsi que le Danois Jakob Fuglsang a été d'une aide précieuse pour le transalpin pour continuer à rouler entre les secteurs pavés afin de créer des écarts conséquents sur ses adversaires.

A commencer par Alberto Contador qui a été emmené parfaitement par son équipe Saxo-Tinkoff mais a semblé tétanisé sur les pavés au point de se faire lâcher très largement dès le premier secteur pavé qui était très délicat à traverser tant les flaques d'eau étaient importantes. Ses équipiers se sont relayés pour tenter de limiter la casse mais à l'issue du dernier passage sur les pavés, il s'est retrouvé esseulé et a laché du temps sur le groupe où il prenait place et prend la 37è place de l'étape à 2'35 de Nibali.

L'outsider qui a su être le plus efficace sur les pavés aura été le Polonais Michal Kwiatkowski qui a été emmené par son équipe spécialiste de ses classiques. Ainsi pas moins de 5 Oméga-Pharma finissent dans les 17 premiers de l'étape avec Matteo Trentin (9è), Jan Bakelandts (14è), Mark Renshaw (15è) et Tony Martin (17è). Le maillot blanc de l'édition 2013 a lui fini 7è de l'étape à 48" de Nibali.

En bon coureur belge, Jurgen Van Den Broeck a profité aussi des conditions pour prendre du temps sur ses rivaux en bouclant l'étape à la 16è place à 1'43. Malgré une chute sur les pavés et en perdant son coéquipier Lars Bak lui aussi victime d'une chute spectaculaire, il a réussi à garder un avantage pour se replacer au général.

Christopher Froome contraint à l'abandon, l'équipe Sky a du rabattre rapidement les cartes et c'est logiquement Richie Porte qui se retrouve promu leader de l'équipe britannique. L'Australien habitué à être un coéquipier de luxe pour ses leaders, il a chuté au cours de l'étape mais a su faire front pour réaliser une belle fin d'étape en profitant du travail important de son coéquipier Geraint Thomas. Il limite ainsi la casse et prend même du temps sur d'autres favoris en prenant la 20è place de l'étape à 1'52 de Nibali.

Derrière un petit groupe avec des favoris se sont relayés afin de limiter les dégâts avec Andrew Talansky qui a chuté dans un secteur pavé et qui a profité du travail de son équipe Garmin-Sharp et notamment de l'ancien vainqueur de Paris-Roubaix Johan Van Summeren. Il s'est détâché de ce groupe dans les derniers kilomètres pour prendre la 22è place à 2'03. Ce groupe avec des prétendants au classement général était ainsi composé de Thibaut Pinot (24è), Rui Costa (25è), Alejandro Valverde (26è), Romain Bardet (27è) et Tejay Van Garderen (31è) qui sont arrivés avec 2'09 de retard sur Nibali.

L'un des perdants du jour est Bauke Mollema au sein d'une équipe Belkin qui a donc vécu une journée mitigée avec la victoire d'étape de Lars Boom mais aussi avec la perte de temps de son leader qui finit 34è à 2'25 de Nibali. Esseulé dans son équipe en ayant pour son simple équipier Maarten Wynants, il a rapidement fait la course derrière. Boom et Vanmarcke ayant carte blanche aujourd'hui pour le gain de l'étape, c'est le leader hollandais qui en a fait les frais.

Jean-Christophe Péraud n'a également pas vécu la journée idéale en concédant un total de 3'27 en finissant 46è de l'étape. Alors qu'il figurait dans le sillage du groupe de tête à une dizaine de kilomètres du but, il a été gêné par des voitures suiveuses puis a subit une crevaison ce qui lui a fait perdre un temps considérable. Pierre Rolland continue à faire une croix sur le classement général en terminant 57è à 3'57 de Nibali.

Au final, voici le classement général des favoris à l'issue de la 5è étape :

Classement Coureur Temps
1 Vincenzo Nibali 20:26:46
2 Jakob Fuglsang +2"
4 Michal Kwiatkowski +50"
6 Jurgen Van Den Broeck +1'45
8 Richie Porte +1'54
9 Andrew Talansky +2'05
10 Alejandro Valverde +2'11
11 Romain Bardet +2'11
12 Tejay Van Garderen +2'11
13 Rui Costa +2'11
15 Thibaut Pinot +2'25
18 Bauke Mollema +2'27
19 Alberto Contador +2'37
24 Jean-Christophe Péraud +3'29