Tour de France 2014 : Greipel brille à Reims

Au lendemain de la dantesque étape des pavés, le peloton a passé une journée tranquille sur les routes de la Première Guerre Mondiale. Et c'est André Greipel (Lotto-Belisol) qui a le mieux tiré son épingle du jeu en l'emportant à Reims à l'issue d'un sprint massif.

Tour de France 2014 : Greipel brille à Reims
© Droits réservés

Et c'est encore un Allemand qui gagne... Alors que Kittel n'a pas pris part au sprint après sa chute d'hier en début d'étape, c'est son compatriote André Greipel qui a remporté le sprint disputé à Reims, au soir de la 6e étape.

Des chutes, encore des chutes

Au lendemain des pavés, les coureurs du Tour de France partaient d'Arras pour rejoindre Reims sur un parcours tout plat, ou presque. En effet cette 6e étape, classée comme de transition, ne présentait que deux difficultés mineures : la Côte de Coucy-le-Château-Auffrique et la Côte de Roucy. C'est l'Espagnol, coéquipier du maillot à pois Lemoine, qui a pris les deux points mis en jeu dans cette journée pluvieuse. Et puis qui dit pluie, dit chutes. Démare, Bonnet, Navarro, Zandio et Silin, qui ont abandonné, Péraud, Voeckler ou Hernandez font parti des victimes du jour. 

Un coup de bordure avant le sprint

Alors que les quatre fuyards du jour (Pineau, Mate, Gérard, Leezer) étaient sur le point d'être repris, les Omega ont mis un coup d'accélérateur avec Tony Martin. C'est alors que les queue du peloton a lâché prise. Thibaut Pinot, Pierre Rolland et Arnaud Démare ont été pris dans ce coup de trafalgar et ont cédé 58" au peloton à l'arrivée. 

  • L'échappée du jour :

Mate combatif du jour, Greipel le plus fort

A 20 kilomètres de l'arrivée, Leezer et Gérard ont été repris par le peloton laissant Pineau et Mate, seuls à l'avant. Cinq kilomètres plus loin, c'est le Français de IAM qui est de retour dans le peloton, Mate donne tout ce qu'il a pour résisté le plus longtemps : le peloton revient sur lui à 10 kilomètres de la ligne, il est le combatif du jour. Après ces différentes jonctions, le coup de bordure a eu lieu. Et puis le sprint s'organise. Les Cannondale, les Lotto-Belisol, les Europcar, les Katusha roulent pour Sagan, Greipel, Coquard et Kristoff. A la flamme rouge Marcel Kittel, triple vainqueur d'étape cette année, lâhce prise : il est trop affaibli par sa chute d'hier. Sur le sprint massif c'est un Allemand qui succède à un Allemand. André Greipel l'emporte devant Kristoff et le Français Dumoulin (AG2R). Romain Feillu est 6e, Coquard 8e et Chavanel 10e.

  • La photo finish du sprint :
  • Top 10 de l'étape du jour
Rang Coureur Equipe Temps  Différence
1 André Greipel (ALL) Lotto-Belisol 4h11'39"  
2 Alexander Kristoff (NOR) Katusha   0"
3 Samuel Dumoulin (FRA) AG2R   0"
4 Mark Renshaw (AUS) Omega Pharma-Quick Step   0"
5 Peter Sagan (SLO) Cannondale   0"
6 Romain Feillu (FRA) Bretagne Séché   0"
7 Tom Veelers (NED) Giant   0"
8 Bryan Coquard (ALL) Europcar   0"
9 Sep Vanmarcke (NED) Belkin   0"
10 Sylvain Chavanel (FRA) IAM   0"