Tour de France 2014 - Le profil de la 19ème étape

Chaque jour, Vavel vous présente l'étape du jour. Aujourd'hui, place à la 19ème étape du Tour de France 2014 entre Maubourguet et Bergerac.

Tour de France 2014 - Le profil de la 19ème étape
Tour de France 2014 - Le profil de la 19ème étape

Après trois étapes de haute-montagne dans les Pyrénées, retour au calme aujourd’hui avec une étape sans réelle difficulté entre Maubourguet et Bergerac. Souvent aimée des sprinteurs, cette antépénultième étape est plus taillée pour un baroudeur qui se sera échappée dans la dernière difficulté de la journée. Si l’étape ne pose aucune difficulté apparente, le parcours est idéal pour un puncheur qui aura ici une ultime chance de s’exprimer. Les soixante derniers kilomètres, juste après le sprint de Tonneins, sont vallonnées : il n’y a pas un mètres de plat. La seule difficulté de la journée se trouve à une dizaine kilomètres de l’arrivée, c’est la côte de Monbazillac répertoriée en 4ème catégorie. C’est probablement ici que devrait se jouer l’étape, elle permettra sans doute à un baroudeur de s’extirper, à moins que le peloton cadenasse la course pour emmener un sprint final. Quoi qu’il en soit, si un coureur à un coup à jouer ce sera dans cette côte, car, pour la première fois de la journée la route va se resserrer et deviendra plus étroite et sinueuse. Un coureur devra être bien placé s’il veut espérer remporter l’étape.

Côté profil : cette fois-ci le peloton va pouvoir souffler avant d’entamer l’unique contre-la-montre. Après trois jours passés dans les Pyrénées à dévaler plus de 81 kilomètres 500 de cols, place à une étape longue et plate, l’unique bosse de la journée est à treize kilomètres de l’arrivée à Bergerac. La côte de Monbazillac, bien qu’elle soit répertoriée en 4ème catégorie à une pente moyenne de 7,6%, mais elle n’est pas longue 1,3 kilomètres seulement.

En ce qui concerne un probable scénario de course, cette étape, longue de 208 kilomètres 500 offre la possibilité à presque tous de s’exprimer. Du baroudeur parti dans la dernière côte au sprinteur, tout le monde peut prétendre à la victoire finale à Bergerac. D’autant plus que derrière, il ne restera que deux étapes : un contre-la-montre et l’étape de Paris, deux étapes taillées pour des spécialistes. Alors pourquoi pas voir Sylvain Chavannel a l’offensive, le coureur Français de l’équipe IAM Cycling se trouve dans l’échappée mais crève et termine sur un boyau à Bergerac. Dans le groupe se cache un certain Jan Bakelants, le Belge de la formation Omega Pharma-Quick Step part sous la flamme rouge et lève les bras à Bergerac. À moins que les équipes de sprinteurs n’en décident autrement.

Informations pratiques :

Distance totale : 208,5 km

Type : étape de plaine

Ville de départ : Maubourguet (1ère fois)

Ville d’arrivée : Bergerac (3ème fois)

Côte de la journée : Monbazillac (4ème catégorie)

Sprint intermédiaire : à Tonneins au km 130,5

Côté sport : pour la victoire

Jan Bakelants (BEL – Omega Pharma-Quick Step)

Sylvain Chavanel (FRA – IAM Cycling)

Jens Voigt (ALL – Trek Factory Racing)

Peter Sagan (SLO – Cannondale)

André Greipel (ALL – Lotto Belisol)

Marcel Kittel (ALL – Team Giant-Shimano)