Tour de France 2014 - Le profil de la 20ème étape

Depuis le départ de la Grande Boucle le 5 juillet dernier, Vavel vous plonge chaque jours dans l'étape du Tour. Avant-dernière étape aujourd'hui avec le contre-la-montre entre Bergerac et Périgueux.

Tour de France 2014 - Le profil de la 20ème étape
Tour de France 2014 - Le profil de la 20ème étape

Si l’on regarde bien, les Champs Elysées ne sont plus qu’à 191,5 kilomètres, soit une étape tout à fait normale pour un peloton du Tour de France. Mais, si l’on regarde bien, dans ces 191 kilomètres restant, 54 sont en contre-la-montre, exercice aussi difficile physiquement que mentalement. C’est ce qui est proposé aux 156 coureurs restant en cette veille d’arrivée sur la plus belle avenue du Monde. Après une étape folle hier marquée par la pluie, les crevaisons, la chute dans les deux derniers kilomètres et la victoire en solitaire du coureur Lituanien Ramudas Navardauskas, place aujourd’hui à une étape totalement différente puisqu’il s’agit de l’unique chrono de ce Tour de France 2014. Le rêve pour tour organisateur est que cet unique contre-la-montre désigne le vainqueur final, mais cette année un coureur a fait fi de tout ça. La faute à un Vincenzo Nibali, impérial, qui dispose plus de 7 minutes d’avance sur son dauphin Thibaut Pinot. En revanche, ce chrono sera décisif dans la course au podium. En effet, avec trois coureurs qui se tiennent en moins de 17 secondes, tout est possible, notamment pour Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot. Mais la tâche ne sera pas aussi simple que ça, le parcours n’est pas tout plat, mais pas taillé pour des grimpeurs. Ce sera la fraîcheur qui va jouer un rôle déterminant dans cette étape. Un mano a mano à trois dont il faudra se méfier d’Alejandro Valverde, le coureur de la formation Movistar reste sur un titre de Champion d’Espagne, titre acquis sur le circuit des prochains Championnats du Monde. Mais nos français ont leur carte à jouer et notamment pour Jean-Christophe Péraud qui a de solides références dans l’exercice : Champion de France en 2009, 10ème des Mondiaux la même année et second lors du Chrono des Nations aux Herbiers. Mais gâre à Tony Martin qui, sur ce genre de parcours, peut facilement prétendre à la victoire.

Côté profil : dernière étape du Tour avant le bouquet final sur les Champs Elysées, ce contre-la-montre va demander de la concentration et une grande force mentale pour avaler ces 54 kilomètres. Le tracé n’est pas plat, c’est vallonné du début à la fin, mais les pentes ne disposent pas d’un pourcentage très élevé. Gare cependant à l’ultime bosse du parcours au kilomètre 48. La côte de Coulounieix-Chamiers, bien que non répertoriée, risque faire des écarts. Il faudra, pour les coureurs, avoir beaucoup de puissance pour passer les longs raidards de la journée. Et comme le confie Philippe Mauduit « ça va être dur ».

En ce qui concerne un probable scénario, Tony Martin est le favori désigné de ce contre-la-montre. Triple Champion du Monde, on a vu qu’il était capable de grimper tout en étant capable d’emmener de la puissance. Mais sur ce type de tracé, rien n’est joué à l’avance et pourrait être profitable à un homme encore en forme et qui aura une meilleure fraîcheur physique. Pourquoi pas Nibali, en jaune tout est possible.

Informations pratiques :

Ville départ : Bergerac (ville-étape pour la 3ème fois)

Ville d’arrivée : Périgueux (ville-étape pour la 3ème fois également)

Distance totale : 54 kilomètres

Type : contre-la-montre

Difficulté de la journée : la côte de Coulounieix-Chamiers (km 48)

Chronos intermédiaires : Beleymas pour le premier (km 19), Font-de-Meaux pour le second (km39)

Pour la victoire : 

Vincenzo Nibali (ITA - Astana)

Tony Martin (ALL - Omega Pharma-Quick Step)

Alejandro Valverde (ESP - Movistar) 

Vasil Kiryienka (BIE - Sky)

Luke Durbridge (AUS - Orica GreenEdge)

Jan Barta (RTC - Team NetApp-Endura)