Tour de France 2014 : L'Histoire est Française

Le Tour de France 2014 s'achève, c'est donc pour nous l'occasion de faire un premier bilan du Tour pour les Tricolores. Autant l'année dernière hormis la victoire de Riblon en haut de l'Alpe d'Huez le Tour des tricolores semblait bien vide, cette année il est bien faste pour le clan bleu.

Tour de France 2014 : L'Histoire est Française
L'Histoire est Française

Le Tour de France se termine et les coureurs tricolores peuvent avoir le sourire. En effet, ils nous ont gratifié de performances exceptionnelles. Entre la victoire de Gallopin qui lui a aussi permis d'endosser le maillot jaune le lendemain (14 juillet) et celle de Blel Kadri, les Français ont levé les bras à deux reprises. AG2R La Mondiale est aussi à l'image de ce clan Français avec leur première place dans le classement par équipes, notamment grâce à Jean-Christophe Péraud (2e) et à Romain Bardet (6e). Et enfin et surtout avec deux coureurs tricolores qui montent sur le podium avec Thibaut Pinot qui termine 3e et donc Péraud qui prend la 2ème place derrière Nibali.

Kadri montre la voie

C'est en mangeant que vient l'appétit et le moins que l'on puisse dire c'est que cette expression s'est confirmé durant ce tour côté bleu. Avec tout d'abord, Blel Kadri le coureur d'AG2R La Mondiale qui a parfaitement lancé ce Tour avec une victoire lors de la 8ème étape entre Tomblaine et Gérardmer-La Mauselaine après une attaque dans le dernier col des Vosges. Ce triomphe représente sa première victoire de sa carrière dans un grand tour pour le puncheur de 27 ans. À l'instar de son équipe, il a montré une forme éblouissante dans cette Grande Boucle en étant souvent à l'attaque et quand il ne jouait pas sa carte personnelle c'était en rôle d'équipier qu'il se transformait pour aider ses deux leaders Romain Bardet et Jean-Christophe Péraud. Il a aussi porté une journée le maillot blanc à pois rouge de meilleur grimpeur à la suite de sa victoire.

Kadri lève les bras / crédit : leparisien.fr

Gallopin, une fête nationale en jaune

Quel Tour de France pour Tony Gallopin avec une victoire d'étape et une journée en jaune, que dis-je un 14 juillet tout de jaune vêtu, il a réalisé le Tour parfait. Le jeune baroudeur de la Lotto-Belisol arrivait sur ce Tour de France sans réelles ambitions personnelles, mais plus avec un rôle d'équipier de Jurgen Van Den Broeck. Alors, quand l'occasion d'une échappée se présente il faut savoir la saisir ce qu'il a fait parfaitement lors de la 9ème étape, où malgré le fait qu'il n'ait pas réussi à gagner il a pris le maillot jaune à Vincenzo Nibali durant une journée et quelle journée ? Celle du 14 juillet qu'il n'est pas prêt d'oublier malgré la perte du précieux le soir même. En pleine confiance il a réussi à s'imposer lors de la 11ème étape qui arrivait à Oyonnax après une nouvelle échappée cette fois victorieuse. Comme Blel Kadri il remporte sa première victoire sur un grand Tour.

Gallopin en jaune / crédit : lesechos.fr

Cocorico pour Péraud et Pinot

Cela semblait envisageable il y a trois semaines, puis réalisable en début de semaine et c'est maintenant une réalité historique pour le cyclisme Français avec deux tricolores sur le podium ce qui n'était plus arrivé depuis 30 ans. Pinot et Péraud, l'un à 24 ans l'autre 37 ans, ils n'ont peut-être pas le même âge, mais ce qui est sûr c'est qu'ils partageront ensemble à jamais un podium du Tour de France. Jean-Christophe Péraud sortait par la petite porte l'an dernier après le contre-la-montre de la 17ème étape et sa chute malheureuse, il sort aujourd'hui par la grande porte et signe du destin après un nouveau contre-la-montre cette fois réalisé de façon magistrale. Il a dû livrer un combat de haute lutte pendant 21 étapes face à Nibali, Valverde ou encore Bardet, mais surtout face à Thibaut Pinot ce nouveau grand du cyclisme. Mais ce duel avait une saveur différente avec pour enjeu une deuxième place derrière le "Requin de Messine", et c'est finalement le vétéran qui l'a emporté sur le jeune. Ce n'est que partie remise pour le coureur de la FDJ.fr qui a pris rendez-vous avec l'avenir.

Duel Pinot-Péraud / crédit : 20minutes.fr

Bardet 6e et Rolland 11e

La fête est encore plus belle avec la superbe 6e place de Romain Bardet, le jeune coureur de 24 ans qui a lui aussi pris date pour les années à venir. Alors certains diront qu'il ne finit qu'à 2 secondes de Van Garderen et de la 5ème place, oui, mais il ne participait là qu'à son 2ème Tour de France et il a tout l'avenir devant lui. Autre performance celle de Pierre Rolland et sa 11ème place, il arrivait sur ce Tour avec beaucoup de fatigue après sa 4ème place du Giro mais il a su montré de belles choses qui lui permettent de finir à la porte du top 10.

Top 11 du Classement général

1. Vincenzo Nibali Astana 86h37'52"
2. Jean-Christophe Péraud AG2R La Mondiale + 07'52"
3. Thibaut Pinot FDJ.fr + 08'24"
4. Alejandro Valverde Movistar + 09'55"
5. Tejay Van Garderen BMC + 11'44"
6. Romain Bardet AG2R La Mondiale + 11'46"
7. Leopold konig NetApp Endura + 14'41"
8. Haimar Zubeldia Trek Factory Racing + 18'12"
9. Laurens Ten Dam Belkin + 18'20
10. Bauke Mollema Belkin + 21'24"
11. Pierre Rolland Europcar 23'16"