Tour de France 2014 : Kittel empereur des Champs

Et voilà, l'heure de la fin de cette 101ème édition du Tour de France 2014 a presque sonné. Sauf pour les sprinteurs qui avaient rendez-vous sur la plus belle avenue du monde pour une explication finale.

Tour de France 2014 : Kittel empereur des Champs
Kittel au sommet / crédit : letour.fr

Le défilé avant l'arrivée

Tradition oblige un long départ fictif en guise de défilé pour le peloton. Tout d'abord petite photo multicolore des maillots distinctifs avec du jaune pour Nibali, du vert pur Sagan, du blanc à pois rouge pour Majka et du blanc pour Pinot. Des discussions entre coureurs, des poignées de main ou encore des gestes amicaux tout est bon pour fêter dans la bonne humeur cette fin de Tour. Sans oublier la traditionnelle coupe de champagne pour le vainqueur Vincenzo Nibali histoire de trinquer à la victoire avec toute l'équipe. Et voilà, Christian Prudhomme abaisse le dernier drapeau de cette Grande Boucle, synonyme de départ réel pour le peloton dans ce dernier acte d'une pièce débutée par un lever de rideau féminin un peu plus tôt dans la matinée.

Et à la fin c'est Kittel qui gagne

On ne pouvait pas rêver meilleur final pour cette merveilleuse édition du Tour de France 2014, qu'une victoire du meilleur sprinteur du monde sur la plus belle avenue du monde. Et oui, Marcel Kittel a récidivé, l'an dernier il gagnait déjà sur les Champs-Elysées et cette année il remet le couvert avec un triomphe en costaud. Parfaitement emmené par son équipe Giant-Shimano il devance d'un rien la révélation du Tour Alexander Kristoff (2 victoires) et Ramunas Navardauskas. Après ses 4 victoires de l'an dernier, il réalise un nouveau quadruplé en remportant comme sur le dernier Tour la première et la dernière étape. Il y a eu la domination Cavendish, il y a maintenant le règne Kittel qui a une nouvelle fois éclaboussé de tout son talent et sa classe. Ce n'est plus l'avenue des Champs-Elysées, c'est désormais l'avenue Marcel Kittel.