Tour de France 2014 : La course de folie est terminée

Le Tour de France 2014 est terminé. L’occasion de dévoiler les hommes forts de cette édition ainsi que les faits qui ont pesé sur la course.

Tour de France 2014 : La course de folie est terminée
Deux français sur le podium, du jamais vu depuis 1984 - © AP/Laurent Cipriani

Vincenzo Nibali, roi du Tour

Sur trois semaines de compétition, seuls deux jours auront vu un autre coureur porter le maillot jaune. Marcel Kittel, vainqueur du tout premier sprint, et le français Tony Gallopin auront pu revêtir la tunique de leader, tous deux pendant une seule étape. « Le requin de Messine » a complètement dominé la Grande Boucle, des routes accidentées comme à Sheffield où il s’est imposé à la haute montagne où il a levé les bras à trois reprises, en passant par les pavés sur lesquels il a tenu à grande distance ses adversaires pour la victoire finale. Au total, il a obtenu quatre succès cette année et pas moins de sept minutes et trente-sept secondes d’avance sur son dauphin, le français Jean-Christophe Péraud. Nibali devient, à 29 ans, le sixième homme de l’histoire du cyclisme à remporter au cours de sa carrière, les trois grands tours. Il empoche le Tour de France après avoir, en 2010, gagné la Vuelta d’Espagne, puis, après être monté sur la plus haute marche du podium, chez lui, en 2013, sur le Giro d’Italie. 

Nibali aura surplombé la course pour remporter son troisième grand tour - Source : 20minutes.fr

Peter Sagan, solide maillot vert

Il est incontestablement le sprinteur le plus régulier. Troisième participation sur le Tour de France et troisième fois qu’il voit les Champs-Elysées en vert. A 24 ans, il a déjà fait la moitié du chemin qui le mènera au record d’Erik Zabel, six fois lauréat du titre de meilleur sprinteur. Profitant de ses capacités à franchir les côtes, il parvient à participer aux explications finales, sur le plat comme sur les vallons qui ne sourient pas toujours aux spécialistes des 200 derniers mètres. Seule ombre au tableau, aucune victoire d’étape sur le Tour de France 2014 ne vient s’ajouter à son palmarès déjà garni de quatre succès sur la Grande Boucle. Il n’est pourtant pas passé loin puisqu’il s’est vu finir deuxième d’une course à quatre reprises. Le champion de Slovaquie est battu sur ce point par les deux sprinteurs les plus forts sur ce Tour 2014, l’allemand Marcel Kittel, victorieux quatre fois et le norvégien Alexander Kristoff qui truste trois étapes. 

Troisième fois consécutive en trois participation que Sagan endosse le maillot vert - Source : eurosport.fr

Rafal Majka habillé de pois

S’il y a bien un maillot qui délivre un vainqueur régulièrement inespéré, c’est le blanc à pois rouge qui est remis au meilleur grimpeur. Cette règle n’a pas été transgressée pour la 101ème édition du Tour puisque le surprenant Rafal Majka a su tenir tête à Vincenzo Nibali en montagne. Loin d’être son objectif il y a trois semaines, l’abandon du leader de son équipe, Alberto Contador, a libéré le coureur polonais qui, en allant chercher deux succès au sommet de Risoul et en haut du Pla d’Adet, s’est vu revêtir la tunique à pois. Performance d’autant plus inattendue que le jeune vainqueur ne devait pas participer au Tour, lui qui a brillamment fini le Giro à la sixième place, un mois plus tôt. Deux victoires d’étape ainsi qu’un maillot distinctif, il s’agit d’une première participation réussie à la Grande Boucle pour Majka qui a démontré de belles capacités de grimpeur. 

Pour son premier Tour de France, Rafal Majka remporte le maillot à pois - Source : eurosport.fr

Les français ont réussi leur Grande Boucle

Un podium et un maillot blanc, Thibaut Pinot vient de réaliser, pour sa troisième participation, son meilleur Tour de France. Il remporte son premier maillot distinctif au terme d’un beau duel avec Romain Bardet, un peu émoussé sur la fin. Ce dernier perd même sa place dans le top 5 au profit de Tejay Van Garderen pour deux secondes à cause d’une crevaison dans les derniers kilomètres de l’unique contre-la-montre. En côtoyant les meilleurs, ces deux jeunes coureurs forment le symbole d’une nouvelle génération de cyclistes décomplexés en France qui donnent des espoirs au public français en vue de l’avenir des tricolores sur la course de trois semaines. 

Un podium final ainsi qu'un maillot distinctif, Pinot a parfaitement réussi son Tour - Source : ouest-france.fr

Lui représente une carrière atypique mais qui réussit. Jean-Christophe Péraud, vice-champion olympique de VTT à Pékin en 2008, qui a débuté à l’âge de 32 ans sur route, monte sur le podium des Champs-Elysées, juste en-dessous de Vincenzo Nibali. Le coureur de 37 ans termine deuxième du Tour 2014, une performance remarquable.

Deux victoires d’étapes pour la France, Blel Kadri à Gérardmer et Tony Gallopin à Oyonnax. C’est plus que la saison passée et le succès de Christophe Riblon au sommet de l’Alpe d’Huez. Ce même Gallopin a pu porter le maillot jaune pendant une journée et pas n’importe laquelle, le 14 juillet dernier, en pleine fête nationale. L’équipe AG2R La Mondiale, quant à elle, remporte largement le classement par équipe. La Grande Boucle 2014 a été plus qu’intéressante pour les coureurs tricolores.

Classement général final du maillot jaune

Classement Coureur Pays Equipe Temps
1 Vincenzo Nibali Italie Astana 89h 59' 06"
2 Jean-Christophe Péraud France AG2R La Mondiale + 7' 37"
3 Thibaut Pinot France FDJ.FR + 8' 15"
4 Alejandro Valverde Belmonte Espagne Movistar + 9' 40"
5 Tejay Van Garderen Etats-Unis BMC + 11' 24"
6 Romain Bardet France AG2R La Mondiale + 11' 26"
7 Leopold König République Tchèque Team Netapp-Endura + 14' 32"
8 Haimar Zubeldia Agirre Espagne Trek Factory Racing + 17' 57"
9 Laurens Ten Dam Pays-Bas Belkin + 18' 11"
10 Bauke Mollema Pays-Bas Belkin + 21' 15"

Classement final du maillot vert de meilleur sprinteur

Classement Coureur Pays Equipe Points
1 Peter Sagan Slovaquie Cannondale 431 pts
2 Alexander Kristoff Norvège Katusha 282 pts
3 Bryan Coquard France

Europcar

271 pts
4 Marcel Kittel Allemagne Giant-Shimano 222 pts
5 Mark Renshaw Australie Omega-Pharma-Quick Step 211 pts
6 Vincenzo Nibali Italie Astana 182 pts
7 André Greipel Allemagne Lotto-Belisol 169 pts
8 Ramunas Navardauskas Lituanie Garmin-Sharp 157 pts
9 Greg Van Avermaet Belgique BMC 153 pts
10 Samuel Dumoulin France AG2R La Mondiale 117 pts

Classement final du maillot à pois de meilleur grimpeur

Classement Coureur Pays Equipe Points
1 Rafal Majka Pologne Tinkoff-Saxo 181 pts
2 Vincenzo Nibali Italie Astana 168 pts
3 Joaquim Rodriguez Espagne Katusha 112 pts
4 Thibaut Pinot France FDJ.FR 89 pts
5 Jean-Christophe Péraud France AG2R La Mondiale 85 pts
6 Alessandro De Marchi Italie Cannondale 78 pts
7 Thomas Voeckler France Europcar 61 pts
8 Giovanni Visconti Italie Movistar 54 pts
9 Alejandro Valverde Belmonte Espagne Movistar 48 pts
10 Tejay Van Garderen Etats-Unis BMC 48 pts

Classement final du maillot blanc de meilleur jeune

Classement Coureur Pays Equipe Temps
1 Thibaut Pinot France FDJ.FR 90h 07' 21"
2 Romain Bardet France AG2R La Mondiale + 3' 11"
3 Michal Kwiatkowski Pologne Omega-Pharma-Quick Step + 1h 13' 40"
4 Tom Dumoulin Pays-Bas Giant-Shimano + 1h 39' 45"
5 Jon Izaguirre Insausti Espagne Movistar + 1h 52' 35"
6 Rafal Majka Pologne Tinkoff-Saxo + 2h 09' 38"
7 Rudy Molard France Cofidis + 2h 26' 07"
8 Benjamin King Etats-Unis Garmin-Sharp + 2h 33' 44"
9 Tom Jelte Slagter Pays-Bas Garmin-Sharp + 2h 41' 05"
10 Peter Sagan Slovaquie Cannondale +2h 44' 37"

Classement final par équipe

Classement Equipe Pays Temps
1 AG2R La Mondiale France 270h 27' 02" 
2 Belkin Pays-Bas + 34' 46"
3 Movistar Espagne + 1h 06' 10"
4 BMC Etats-Unis + 1h 07' 51"
5 Europcar France + 1h 34' 57"
6 Astana Kazakhstan + 1h 36' 27"
7 Team Sky Grande-Bretagne + 1h 40' 36"
8 Trek Factory Racing Etats-Unis + 2h 06' 00"
9 FDJ.FR France + 2h 30' 37"
10 Lampre-Merida Italie + 2h 32' 46"

A noter que l’italien Alessandro De Marchi de l’équipe Cannondale est, à l’issue d’une délibération par un jury de spécialistes, nommé super combattif du Tour de France 2014. Le grimpeur italien se sera démarqué sur plusieurs étapes de montagne dans des échappées au long cours.