Eneco Tour : Guardini l'emporte d'entrée

L'Italien de chez Astana Andrea Guardini, a gagné la première étape de l'Eneco Tour à Terneuzen aux Pays-Bas. Il portera le maillot blanc de leader lors de la 2ème étape, toujours disputée aux pays Oranje.

Eneco Tour : Guardini l'emporte d'entrée
© Belga

Un sprint, comme prévu. Mais tout n'a pas été aussi simple. Des cassures et des chutes sont venues pimenter cette première étape du Tour du Benelux, appelé Eneco Tour. C'est l'Italien Guardini qui est venu couper la ligne d'arrivée en premier; il devance un Français : Yohan Gène.

Une échappée, des bordures, des chutes...

  • Dès le kilomètre zéro franchi, le Belge Laurens De Vreese de Wanty-Groupe Gobert, lance une offensive et est rejoint par Smukulis (LAT) et Vanbilsen (BEL). Cette étape faisait 183.1 kilomètres et à 155 bornes de l'arrivée, l'écart atteint son maximal, c'est-à-dire 8'25". A 100 kilomètres de la fin de l'étape, 6 minutes et 20 secondes séparent les fuyards du peloton. C'est à ce moment là que la première chute a eu lieu dans le peloton, entre Van Rensburg (GIA), Howson (OGE) et Duchesne (EUC) :
© Droits réservés

A moins de 70 kilomètres du dénouement, l'écart tombe à 5'00". 15 bornes plus loins 4'10" séparent les deux groupes. L'écart baisse régulièrement car l'entente n'est pas parfaite entre les trois échappées et la jonction a lieu à 18 kilomètres de l'arrivée sous l'impulsion des équipes de sprinters comme la Lotto de Greipel et la FDJ.fr de Bouhanni. Les tentatives de bordures ne se sont pas averées payantes malgré une multitude d'essai. Les Omega, après la jonction, ont mené un rythme d'enfer qui a entraîné les chutes, dans les dix derniers kilomètres, de Sacha Modolo (LAM) et de Matthew Goss (OGE). Danny van Poppel (GIA) tombe peu après, à la sortie d'un rond-point. 

Guardini le plus fort

  • A la flamme rouge, Selvaggi tente le kilomètre mais est très vite repris tout comme le Néerlandais Tom Dumoulin, repris à... 50 mètres de la ligne. Au sprint, l'Italien Andrea Guardini (Astana) est le plus fort, il devance le Français de chez Europcar Yohan Gène qui signe, là, le plus beau résultat de sa carrière sur une course UCI World Tour. Cimolai est 3ème, Debusschere 4ème et Boy van Poppel 5ème. Bouhanni termine seulement 17ème. Le gagnant du jour prend le maillot blanc de leader pour 4" sur Gène. Grâce aux bonifications données toute au long de l'étape, De Vreese est troisième à 5". Le vainqueur du jour considère son succès ''comme l'un des meilleurs moments de (sa) carrière''.
© Droits réservés
  • Le top 10 du général :
Demain c'est la seconde étape entre Waalwijk et Heusden, encore aux Pays-Bas. Guardini tentera de conserver son maillot de leader sur un profil encore une fois tout plat. Le coureur Astana est également en tête du classement par points alors que Vanbilson domine le Prix de la Combativité représenté par un maillot noir avec 27 points.