Eneco Tour : Stybar gagne la deuxième et prend la tête

Au lendemain du succès au sprint de Guardini, c'est le Tchèque Zdenek Stybar (OPQS) qui l'a emporté, également au sprint. Mais tout n'a pas été aussi simple que la veille. Stybar, champion du Monde de cyclo-cross cet hiver, prend le maillot blanc de leader.

Eneco Tour : Stybar gagne la deuxième et prend la tête
© Droits réservés

Au terme d'une fin d'étape magnifique le Polonais Zdenek Stybar a pris le maillot blanc de leader qui lui va si bien. En effet grâce à sa victoire du jour à Heusden, le coureurs d'Omega Pharma-Quick Step, reprend la tunique de leader qu'il avait remporté l'an passé. Le tenant du titre devance Boom et Vanmarcke au sprint comme au général.

Brutt y a cru

Au lendemain de la boucle à Terneuzen remportée par l'Italien Guardini, le caravane de l'Eneco Tour partait de Waalwijk pour rejoindre Heusdan via 175.1 kilomètres de plat aux Pays-Bas. Le départ de l'étape est très rapide. Et c'est un trio qui va réussir à fausser compagnie au peloton : Van Melsen, Brutt et le Tricolore Gougeard. L'écart augmente très vite, 1'30" après 6 kilomètres d'échappée, 5'51" à 150 bornes de ligne, 5'20" 35 kilomètre plus loin. Et puis ça se stabilise.

  • Les trois fuyards du jour :
© Droits réservés

Alors que l'on entre dans les 50 derniers kilomètres le chrono affiche toujours 4'50" en faveur des trois audacieux. Devant, ils commencent à y croire et mettent tout ce qu'il peuvent. A partir du kilomètre 135, les gros moteurs du peloton mettent en route : le groupe maillot blanc est en mode poursuite et des cassures sont sur le point d'avoir lieu. A 30 kilomètres du but, il reste encore 3'50" aux échappées puis 3'37" 5 bornes plus loin. C'est à se moment là que Tom Dumoulin, repris à 50 mètres de la ligne lors de la première étape et qui est l'un des favoris à la victoire finale, est victime d'une crevaison. Au plus mauvais des moments. Les Belkin se mettent alors à rouler pour distancer, définitivement, le Néerlandais de la Giant. Devant, à 12 kilomètres de l'arrivée le Russe Pavel Brutt faussa compagnie à ses deux collègues. Il ne tiendra pas longtemps au retour irrésistible du peloton : à 5 kilomètres de l'arrivée il est repris. Le peloton est alors plus ou moins groupé, en effet plusieurs cassures ont eu lieu à cause, notament, d'une chute entre Trentin et Rojas. Plusieurs attaquent ont lieu sous la flamme rouge mais un sprint à trois a lieu entre Stybar, Boom et Vanmarcke. On connaît la suite...

  • Le top 10 du général :
  • La bike cam de la première étape :

Demain c'est la troisième étape, la dernière aux Pays-Bas. Ce sera un contre-la-montre individuel, court de 9.6 kilomètres dans les rues de Breda. L'occasion pour les rouleurs de se faire remarquer. Le général changera, sûrement. A noter que Vanbilsen portera encore la maillot noir de la combativité.