Vuelta 2014 : Michael Matthews fait coup double à Arcos de la Frontera

Déjà en Rose sur le dernier Giro, Michael Matthews accroche un nouveau maillot de leader d'un grand Tour. En remportant la troisième étape aujourd'hui et bénéficiant des bonifications à l'arrivée, Michael Matthews devient le troisième Maillot Rouge de cette Vuelta 2014.

Vuelta 2014 : Michael Matthews fait coup double à Arcos de la Frontera
Michael Matthews (Australie - Orica-GreenEdge) vainqueur du jour et nouveau leader du Classement Général

Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 198 kilomètres qui étaient proposées au peloton de la Vuelta. Tracé dans la province de Cadix, ces 198 kilomètres devaient sourire au puncheur avec 4 côtes répertoriées au Grand Prix de la Montagne, mais c’est le sprinteur Australien de l’équipe Orica-GreenEdge qui s’adjuge cette troisième étape. Michael Matthews bat au sprint Dan Martin, le coureur Australien fait coup double puisqu’il portera demain le maillot rouge de leader.

Le film de la course

Disputée sous des températures supérieures à 30°C c’est une étape difficile pour un début de Tour qui était proposée aux coureurs avec notamment quatre côtes de troisième catégories avant la montée finale de Arcos de la Frontera. Dès le départ, cinq coureurs sont à l’attaque et s’échappent du peloton : Jérôme Cousin (Europcar), Lluis Más Bonet (Caja Rural), Danilo Wyss (BMC Racing Team), Jonathan Fumeaux (IAM Cycling) et Jacques Van Rensburg (MTN-Qhubeka) déjà à l’attaque hier. Après 12 kilomètres de course, le groupe de cinq compte plus de 3 minutes d’avance sur un peloton emmené par la Movistar. Ce groupe collabore et compte plus de huit minutes d’avance au kilomètre cinquante. C’est le moment que choisit la formation Orica-GreenEdge pour prendre le contrôle de la course. Elle place deux hommes en tête du peloton afin d’aider Michael Matthews dont le final à Arcos de la Frontera lui correspond parfaitement. On notera que le coureur n’est qu’à six secondes d’Alejandro Valverde au Classement Général.

Après une première partie de course relativement plate, les premières difficultés se présentent aux hommes de tête. Au sommet du Puerto de Galis, c’est Jérôme Cousin le coureur Français du Team Europcar qui récolte les points du Grand Prix de la Montagne, il devance Lluis Más Bonet et Danilo Wyss. Derrière, le peloton est toujours emmené par les hommes d’Orica-GreeeEdge qui réduisent petit à petit l’écart. Vient la seconde difficulté de la journée : l’Alto Alcornocales (10 kilomètres à 2,9%) et encore une fois c’est Jérôme Cousin qui passe en tête au sommet devant les mêmes hommes. Le peloton franchit le sommet en accusant un écart de 3’55.  Les hommes de tête sont rentrés dans les 90 derniers kilomètres de course où les attendent encore deux sprints intermédiaires et les deux dernières côtes répertoriées. C’est avant les pentes de l’Alto del Camino que le groupe de devant implose pour la première fois de la journée. Jonathan Fumeaux est le premier à lâcher prise, derrière les sprinteurs sont en difficulté et la tête du peloton est toujours emmené par l’équipe Orica-GreenEdge. Au sommet de l’avant-dernière côte de la journée, c’est Lluis Más Bonet qui passe en premier, le coureur Espagnol devance Cousin et Wyss. Bonet fait la descente à bloc et se détache du groupe pour partir en solitaire. Il franchit en tête la dernière difficulté de la journée le Puerto del Boyar en comptant deux minutes d’avance sur ses compagnons d’échappée. Mais le peloton, toujours emmené par Orica-GreenEdge n’est qu’à vingt secondes de ce groupe de trois. Lluis Más Bonet est repris à 25 kilomètres de l’arrivée, désormais les favoris s’appellent Rodriguez, Bouhanni, Matthews, Martin ou encore Gilbert. Dans ce final, l’incident à noter est la chute du premier Maillot Rouge l’Espagnol Jonathan Castroviejo de la Movistar qui a entrainé dans sa chute Adriano Malori, mais aucun n’est blessé. À moins de 15 kilomètres de l’arrivée, Adam Hansen tente un dernier baroud d’honneur, mais sa tentative échoue à l’amorce des huit derniers kilomètres. Dès lors, Giant-Shimano, Katusha, Omega Pharma se relayent en tête du peloton.

À trois kilomètres de l’arrivée, Joaquim Rodriguez accélère et emmène dans  sa roue Alberto Contador, Nacer Bouhanni est placé dans les 10 premiers du peloton. Contador encore trop juste et diminué lâche, Purito en costaud remet du braquet et se dirige vers la victoire à Arcos de la Frontera. Mais le coureur Espagnol de la Katusha coince dans les derniers hectomètres et se fait saper par Dan Martin (Garmin-Sharp) et Michael Matthews. Au sprint, le coureur Australien vient récompenser son équipe  qui a longtemps travaillé pour lui en remportant cette troisième étape.

Coup double pour Matthews, Bouhanni toujours en Vert, Bonet s’empare du maillot à Poids.

Grâce aux bonifications de l’étape Michael Matthews en profite pour prendre le Maillot Rouge alors porté par Alejandro Valverde. Le coureur Australien, déjà en Rose cette année sur le Giro, compte quatre secondes d’avance sur Nairo Quintana et 11 sur Alejandro Valverde. Rigoberto Uran et Damiano Caruso complètent le Top 5.

Vainqueur hier et huitième aujourd’hui, Nacer Bouhanni conserve son maillot Vert de leader du Classement par Points. Le coureur Français de la FDJ.fr compte seulement trois points d’avance sur le vainqueur du jour et treize sur Dan Martin. John Degenkolb et Joaquim Rodriguez sont respectivement quatrième et cinquième de ce classement.

Enfin, dans le Classement de la Montagne, Jérôme Cousin et Lluis Más Bonet ont tout deux inscrit 9 points, ils sont les deux leaders du classement Meilleur Grimpeur. Les deux hommes devancent Danilo Wyss et Nathan Haas, Kristian Sbaragli est 5ème.

Demain ce sera c’est une nouvelle étape accidentée qui sera proposée au peloton de la Vuelta. Deux ascensions seront au programme sur la fin de course l’Alto de San Jerónimo (km 110) et l’Alto del Catorce por Ciento au nom évocateur. À la différence d’aujourd’hui le dernier kilomètre sera plat et devrait voir la victoire d’un coureur puissant, le doublé en vue pour Michael Matthews ?