Vuelta 2014 - Alejandro Valverde fait coup double à La Zubia

La sixième étape de la Vuelta 2014 a dressé une nouvelle hiérarchie. En s'imposant sur les hauteurs du Cumbres Verdes, Alejandro Valverde reprend le Maillot Rouge de leader aux dépends de Michael Matthews. On retrouve ce soir tous les favoris aux dix premières places.

Vuelta 2014 - Alejandro Valverde fait coup double à La Zubia
Vainqueur à La Zubia, Alejandro Valverde (Movistar) reprend les commandes du Classement Général. (Photo ©AFP)

Dans une étape longue de 167 kilomètres le classement général pouvait basculer à l’arrivée. Michael Matthews, le leader comptait seulement 13 secondes d’avance sur Nairo Quintana, 20 sur Alejandro Valverde. Le coureur Australien de l’équipe Orica-GreenEdge se faisait fataliste au départ, il savait pertinemment que son Maillot Rouge ne tenait qu’à un fil.

Le film de la course

Dès le départ deux hommes sortent du peloton : Luis Más Bonet (porteur du maillot du Meilleur Grimpeur) et le néerlandais Pim Ligthart (Lotto-Belisol). Ils n’en sont pas à leur première attaque, on les avait déjà vu à l’offensive les jours précédents. Peter Sagan et Johan Le Bon  se mettent à leur poursuite, mais sans jamais parvenir à les rejoindre. Les deux hommes comptent rapidement 3 minutes d’avance et forment l’échappée du jour. Luis Más Bonet aura ainsi l’occasion de conforter son maillot de Meilleur Grimpeur. Après 30 kilomètres de course, les hommes de tête comptent sept minutes d’avance sur le peloton. Avec 39 kilomètres parcouru pendant la première heure de course, l’écart pointé à 9 minutes du peloton emmené par les hommes de Michael Matthews. Mais l’Orica-GreenEdge l’a annoncé : ils ne défendront pas le Maillot Rouge et laissent partir l’échappée qui compte alors 14 minutes d’avance. Alors, pour contenir les hommes de tête, c’est l’équipe Américaine Garmin-Sharp qui roule en tête du peloton.

Luis Más Bonet et Pim Ligthart entament la première côte de la journée (l’Alto de Zafarraya) avec 12 minutes d’avance sur le peloton. Au sommet, c’est le coureur Espagnol et porteur du maillot à Poids qui récolte les points. Une fois cette difficulté passée, l’avance des hommes de tête va considérablement réduire, l’écart tombe à 10 minutes à 75 kilomètres de l’arrivée. Derrière, les Garmin-Sharp et Katusha se relaient l’objectif pour chacune des formations : la victoire d’étape (et le général pour la formation Russe). La Garmin roule pour Dan Martin dont l’arrivée de l’étape correspond à ses qualités de grimpeur, l’écart se réduit sensiblement et passe sous les 10 minutes (8’30). Alors que Luis Más Bonet récolte une nouvelle fois les points au sommet du second Meilleur Grimpeur, l’échappée semble vouée à l’échec, les équipes intéressés par la victoire d’étape et le classement général prennent le relais.

L’équipe Garmin-Sharp fait le travail en tête et travaille pour Dan Martin, l’équipe Katusha prend le relais à 40 kilomètres de l’arrivée. L’équipe Russe joue la carte Rodriguez qui peut faire coup double (victoire-général). En revanche, l’équipe Orica-GreenEdge ne roule plus et ne défendra donc pas le Maillot Rouge de Matthews, en revanche, tout reste jouable pour la victoire avec deux atouts : Adam Yates et Estéban Chavez.  Devant, nos deux fuyards voient leur écart réduire comme peau de chagrin à 10 kilomètres de l’arrivée, ils ne comptent plus que 2 minutes d’avance.

Au pied du sommet, on retrouve tous les favoris au classement général : Froome, Rodriguez, Quintana, Aru, Uran, Bargui ou encore Contador. Les deux hommes de tête sont repris à moins de 4 kilomètres du sommet. Dans le final, Pim Ligthart n’abdique pas mais est vite repris par le peloton. À 2 kilomètres de l’arrivée, Alejandro Valverde emmène la tête de course et fait le travail pour son leader Nairo Quintana. Le coureur Colombien a dans sa roue Martin, Yates, Froome, Barguil, Chavez, Contador. Mais le tempo imposé par Valverde est trop élevé : Kelderman, Barguil, Sanchez sont distancés. C’est un écrémage par l’arrière.

Dans le dernier kilomètre seul Quintana, Rodriguez, Froome et Contador résistent au tempo de Valverde. En revanche c’est plus difficile pour Fabio Aru qui s’accroche à ce groupe de cinq. Il reste 600 mètres avant la ligne d’arrivée et c’est Joaquim Rodriguez qui attaque le premier, rapidement pris en chasse par Valverde mais fait exploser Nairo Quintana. Christopher Froome gère la fin d’étape et revient au train sur les hommes de tête, le Britannique emmène dans sa roue Alberto Contador. Les deux blessés du dernier Tour de France sont dans le coup ! Finalement, Alejandro Valverde place l’accélération décisive et file vers la victoire d’étape et s’empare ce jeudi du Maillot Rouge de leader.

Un classement général chamboulé.

Grâce à cette victoire, Alejandro Valverde revêt une nouvelle fois la tunique Rouge après l’avoir abandonné au soir de la seconde étape. Le classement général est complètement modifié, Alejandro Valverde devance Nairo Quintana (2ème à 15 secondes), Alberto Contador  (3ème à 18 secondes) et Christopher Froome (4ème à 22 secondes). Estéban Chavez complète ce Top 5 (à 41 secondes). 11ème à l’issue de cette étape, Warren Barguil fait un rapproché au général, le coureur Français est 9ème à 1 minute 02. 

Luis Más Bonet et John Degenkolb conservent leurs maillots respectifs de Meilleur Grimpeur et Maillot Vert. C’est Pim Ligthart qui a reçu le prix du plus combatif.

Journée plus calme demain avec une étape plate qui emmènera le peloton d'Alhendín à Alcaudete. 169 kilomètres au programme avec un final promis pourquoi pas aux sprinteurs. Ce sera un coureur puissant qui s'imposera, le dernier kilomètre n'est pas tout plat et rappelle celui d'Arcos de la Frontera.