Vuelta 2014 : Aru en costaud, les grands d'Espagne au rendez-vous

Au lendemain de la prise de pouvoir d'Alberto Contador sur le premier contre-la-montre individuel de l'épreuve, l'Italien Fabio Aru, 3ème et vainqueur d'une étape sur le dernier Giro, a gagné la 11ème étape qui arrivé en au de l'Alto de San Miguel de Aralar. Nairo Quintana, après une chute, et Thibaut Pinot ont abandonné.

Vuelta 2014 : Aru en costaud, les grands d'Espagne au rendez-vous
© Droits réservés

La veille Alberto Contador avait pris la tête à l'aide d'un très solide effort solitaire sur un parcours vallonné. Ce mercredi il défendait son maillot rouge sur les pentes menant au Sanctuaire de San Miguel de Aralar. Il a bien résisté et même attaqué mais c'est le Transalpin Aru qui l'a emporté. 

Kiryienka tente le coup, Quintana et Pinot out

  • Après 20 kilomètres de course une chute a lieu dans le peloton et elle implique Nairo Quintana qui avait déjà chuté la veille. Le coureur colombien est contraint à l'abandon. En effet, il est victime d'une fracture déplacée de l'omoplate et sera opéré dès demain jeudi. C'est une grosse perte pour La Vuelta a España qui perd là un de ses détonateurs. Quelques minutes après cette malheureuse nouvelle, le Français Thibaut Pinot, 3ème et meilleur jeune du dernier Tour de France, pose pied à terre puisqu'il ne s'est jamais remis de se fièvre contracté au départ de Jerez. Alors que le Francomtois abandonnait, l'échappée du jour se formait avec Lightart (Lotto-Belisol), Favilli (Lampre), Bilbao (Caja-Rural), Kiryienka (Sky) et le Français Le Bon (FDJ.fr). Le groupe de tête ne comptera jamais plus de 5 minutes d'avance alors que, dans la première ascension du jour qu'il passera en tête devant Favili et Bilbao, le Biélorusse Vasil Kiryienka s'en va en solitaire. Ses ex-compagnons d'échappée ne vont donc pas en rajouter et vont se faire reprendre par le peloton. 
© L'Equipe

Aru le plus costaud, Froome au bord de lâcher, Contador gère

A l'approche de l'ultime montée de la journée les Katusha de Joaquim Rodriguez mettent la machine en route ne laissant guère d'espoirs à Kiryienka qui est repris après 101 kilomètre dans l'Alto de San Miguel de Aralar. Tout au long de la montée, Chris Froome, un des favoris à la victoire finale, va être en bord de rupture en queue de groupe maillot rouge sans jamais lâcher définitivement. Une stratégie qu'on ne lui connaisait pas. Le premier à attaquer dans le paquet de tête est Arredondo qui est très rapidement englouti par Cataldo. C'est ensuite au tour du Français Warren Barguil de passer à l'offensive avec Robert Gesink. Ce dernier va même lâcher le Breton avant de se faire reprendre à dans les deux denriers kilomètres avec Dan Martin qui avait attaqué un peu plus tard. Le Néerlandais s'est fait reprendre sur une accélération de Contador mais plus sûrement de Fabio Aru dont l'attaque sera victoreuse 6 secondes devant ValverdeRodriguezContador et... Froome Barguil est 12ème à 49" derrière les UranSanchezMartin ou Navarro

Contador reste en rouge... mais Valverde revient !

  • Grâce à sa seconde place sur l'étape du jour, Alejandro Valverde prend quelques secondes de bonifications et revient à seulement 20 secondes d'Alberto Contador. Le Tricolore Barguil est maintenant 13ème à 4'56". Degenkolb reste en vert, Mas Bonet en blanc à pois bleus et Valverde en blanc. La Movistar est toujours la meilleure équipe de la course devant la Katusha.
La douzième étape de demain est un circuit à Logroño tout plat. Les sprinters vont s'en donner à coeur joie, pour une troisième victoire de Nacer Bouhanni ?