Vuelta 2014 : Ryder Hesjedal vainqueur de la 13ème étape à La Camperona

200 kilomètres étaient proposés au peloton pour la 14ème étape de cette Vuelta. 200 kilomètres pour une étape de Haute-Montagne où le Classement Général pouvait basculer à tout moment à l'arrivée à La Camperona. C'est le coureur Canadien Ryder Hesjedal qui s'impose, Alberto Contador reste en Rouge. Mais un certain Christopher Froome pointe à la 3ème place du général.

Vuelta 2014 : Ryder Hesjedal vainqueur de la 13ème étape à La Camperona
Ryder Hesjedal s'impose à La Camperona (Photo : L'Equipe)

Le film de la course

A la différence des journées précédentes, l'échappée tarde à se former, après 5 kilomètres de course aucun coureur ne parvient à sortir du peloton. Il faut attendre le quinzième kilomètre pour voir un groupe de 19 coureur tenter la première échappée. On y retrouve entre-autre le porteur du Maillot du Meilleur Grimpeur Luis Mas Bonet qui a beaucoup de points à prendre aujourd'hui avec trois cols répertoriés au classement de la Montagne. Mais cette tentative est un échec, le peloton est de nouveau complet cinq kilomètres plus loin. A hauteur du premier sprint intermédiaire (remporté par John Degenkolb) au kilomètre 65, un groupe de 25 coureurs sort du peloton, l'échappée prend forme : c'est la bonne. Dans ce goupe on retrouve un homme déjà à l'attaque hier en la personne de Luis Leon Sanchez, le coureur Espagnol de la Caja-Rural. 

Dans l'échappée, composée de 23 coureurs, on retrouve des noms importants du peloton, mais aucun n'est dangereux pour le maillot rouge Alberto Contador. Ainsi est présent à l'avant notamment David Arroyo pour la Caja-Rural, Romain Sicard et Yannick Martinez pour le Team Europcar, Ryder Hesjedal pour la Garmin-Sharp ou encore deux coéquipiers d'Alberto Contador : Sergio Paulinho et Oliver Zaugg. Après 51 kilomètres de course, le groupe de 23 dispose d'un écart dépassant les 2 minutes. Les coureurs échappés atteignent le 65ème kilomètre marquant notamment le début de la première ascension. A l'entame de la Collada de Hoz, le groupe dispose d'une avance de 3 minutes sur le peloton, dans la montée leur avance va grandir pour atteindre les 4 minutes 40. Au sommet de la difficulté, c'est Luis Leon Sanchez qui franchit la ligne en tête. Les 23 débutent la descente avec 5 minutes d'avance sur le peloton. Ce dernier doit essuyer le deuxième abandon de la journée : Dominic Klemme (IAM Cycling) imite Johann Tschopp et quitte la Vuelta. 

Les échappés se trouvent rapidement au pied de la seconde difficulté du jour : le Puerto de San Glorio et disposent de 6 minutes d'avance sur la tête du peloton emmené par la Tinkoff-Saxo. Dans cette montée, le groupe de 23 explose sous l'impulsion de Luis Leon Sanchez et David Arroyo les deux coéquipiers de la Caja-Rural. Jacques Van Rensburg s'échappe du groupe de 21 et les rejoint en tête. Mais le coureur Sud-Africain de la MTN-Qhubeka ne parvient pas à suivre le rythme des deux hommes de tête. Derrière, 12 hommes se lancent à leur poursuite à 30 secondes. Dans le peloton, après Klemme et Tschopp, c'est au tour de Peter Sagan de quitter cette Vuelta. En tête, Rigoberto Uran demande à ses coéquipiers de rouler, le Colombien n'a pas caché ses ambitions au départ. Sous l'impulsion des Omega Pharma-Quick Step, l'écart tombe à 5 minutes 50. Au sommet du Puerto de San Glorio, Luis Leon Sanchez se charge de récolter les points du Meilleur Grimpeur, Yannick Martinez passe second, Bart De Clercq est troisième. 

Le groupe de tête n'est plus composé que de 13 coureurs dont Yannick Martinez fait un travail collosal, mais l'écart se réduit sur le peloton toujours emmené par les Omega Pharma-Quick Step. A 50 kilomètres de l'arrivée, Tom Boonen travaille en tête du peloton, le Belge avait déjà participé à l'échappée du jour avant de se relever. Le peloton ne parvient pas à reprendre les hommes de tête pire l'écart remonte en faveur des échappées. L'équipe Astana prend le relais de l'équipe Belge, mais le peloton semble abandonner la victoire d'étape. A 20 kilomètres de l'arrivée l'écart dépasse les 6 minutes, l'échappée ne sera pas rejointe.

Les échapées attaquent la montée finale avec toujours plus de 5 minutes d'avance sur le peloton emmené par la Sky. Montée inédite ce samedi à La Camperona : 8,5 kilomètres d'ascension à 7,5% de moyenne. Dans les plus fortes pentes de la montée, Louis Meintjes de la MTN-Qhubeka emmène les hommes de tête, seul 6 coureurs parviennet à le suivre : Sicard, Kolobnev, De Celrcq, Zaugg, Ervitti et Hesjedal. Ce dernier est le premier à accélérer, Oliver Zaugg le suit et le dépasse. Le Suisse de la Tinkoff part seul en tête. Dans le peloton, Alejandro Valverde est le premier à se découvrir, Alberto Contador revient dans sa roue ainsi que Joaquim Rodriguez. Les Grand d'Espagne se rendent coups pour coups dans cette montée finale. Christopher Froome, d'abord lâché parvient à rejoindre la tête de course et dépose ses adversaires. Devant, Ryder Hesjedal reprend Oliver Zaugg à 200 mètres de la ligne d'arrivée, c'est finalement le coureur Canadien qui s'impose devant Zaugg. Mais la bataille a lieu dans le peloton. On le croyait distancé mais Christopher Froome place une attaque, personne ne peut le suivre. Froomey fait un rapproché au général, le voilà 3ème à 1 minute 12 de Contador. 

Un classement général toujours emmené par Alberto Contador, changement de Meilleur Grimpeur. 

Si Alberto Contador dispose toujours de 42 secondes d'avance sur Alejandro Valverde, l'opération du jour est à mettre au profit de Christopher Froome. Quatrième hier, le voilà, au soir de cette quatorzième étape, troisième au classement général. Il dépasse Rigoberto Uran pour 13 secondes. Warren Braguil est 13è de ce classement général à 6 minutes 02 d'Alberto Contador. Au classement du Meilleur Grimpeur, Luis Mas Bonet cède son Maillot à Poids Bleu au profil de son coéquipier Luis Leon Sanchez. John Degenkolb est toujours le porteur du Maillot Vert, mais le second s'appelle désormais Alejandro Valverde. 

Demain, nouvelle étape de haute-montage avec une arrivée hors-catégorie aux Lacs de Covadonga.