Vuelta 2014 - Contador consolide son avance au sommet de La Farrapona

Vainqueur ce lundi au sommet de La Farrapona, Alberto Contador frappe une nouvelle fois sur cette 69ème édition de la Vuelta. El Pistolero, qui a semé dans les derniers hectomètres Christopher Froome, dispose au soir de cette 16ème étape de plus d'une minute et demie d'avance sur son dauphin Alejandro Valverde.

Vuelta 2014 - Contador consolide son avance au sommet de La Farrapona
Vuelta 2014 - Contador consolide son avance au sommet de La Farrapona

Les 160 kilomètres entre San Martin del Rey et La Farrapona offraient à une échappée un beau terrain de jeu pour s’offrir une étape de montagne et aux adversaires de Contador la possibilité de faire un rapproché au classement général. Les premiers, notamment emmenés par Alessandro De Marchi ne s’en sont pas privés, mais l’Italien de la Cannondale butte à cinq kilomètres du but. La faute à Christopher Froome et Alberto Contador, vainqueur de l’étape.

Bambrilla-Rovny grands perdant aux poings.

C’est l’une des images de cette journée, peu avant le sommet de le dernière difficulté de cette 16ème étape, Gianluca Bambrilla (OPQS) et Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo) sont venus à régler leur différents aux mains et sans descendre du vélo. Partis dans l’échappée, 13 coureurs sortent du peloton dont un coéquipier d’Alberto Contador. Ce dernier, Ivan Rovny, ne participe pas à l’échappée, chose qui n’est pas du goût du coureur Italien surtout lorsqu’il voit Rovny prends un relais. Bambrilla lui tire alors la scelle et l’altercation commence. Les deux hommes en viennent à régler leurs comptes à coups de poings, d’abord un premier de la part du Bambrilla, réplique immédiate de Rovny, l’altercation va durer sur plusieurs mètres. Une heure après l’enveniment, la sanction des commissaires tombe : Rovny et Bambrilla sont mis hors course. Devant, Alessandro De Marchi et Wouter Poels, derniers rescapés de l’échappée du jour entament l’ascension finale vers La Farrapona.

Les derniers kilomètres d’un condamné.

Wouter Poels était, avant disqualification, le coéquipier de Gianluca Bambrilla et donc censé l’emmener le plus loin possible dans la montée finale. Le Néerlandais de la formation Omega Pharma-Quick Step est donc le dernier rescapé à l’avant de la formation Belge. Mais il traine derrière la roue d’un Italien déjà en verve dans cette Vuelta : Alessandro De Marchi (vainqueur de la 7ème étape).  Le coureur de la Cannondale aime ces étapes de montagne, dispose son adversaire, et part dans un sacré numéro à moins de 10 kilomètres de l’arrivée finale. D’autant plus que derrière ce sont les coéquipiers de Christopher Froome qui font le travail de sape. Vasil Kiryienka puis Christian Knees, Philip Deignan, Peter Kennaugh et enfin Mikel Nieve emmènent leur leader avant que ce dernier ne passe à l’offensive.

Contador assomme le classement général.

D’ordinaire habitué à faire la corde à l’arrière du « peloton » des favoris, ce lundi Christopher Froome se sentait en jambes. Le Kenyan Blanc passe à l’attaque à quatre kilomètres du sommet. Le travail de la Sky consistait dans un premier temps à isoler Alberto Contador. Tactique en partie payant, El Pistolero n’avait plus aucun coéquipier pour l’aider. Mais qu’importe, Alberto Contador est le seul à répondre à l’attaque de Christopher Froome. Ni Alejandro Valverde, ni Joaquim Rodriguez parviennent à prendre la roue des deux hommes qui vont se disputer la victoire d’étape. C’est plus compliqué en revanche pour Fabio Aru qui fait l’élastique et tente de s’accrocher au groupe « Valverde-Rodriguez », l’écart à ce moment là est de 15 secondes et ne cesserons d’augmenter au fil des pourcentages. Devant Contador et Froome reprennent De Marchi qui tente de s’accrocher en vain. Christopher Froome tente une nouvelle accélération mais Alberto Contador tient sa roue et l’attaque dans le dernier kilomètre. Alberto Contador remporte l’une des étapes reine de cette Vuelta et assoie son avance au classement général. L’Espagnol est premier avec 1’36 d’avance sur Alejandro Valverde. Christopher Froome se rapproche du coureur Movistar, le voilà à seulement trois secondes de Valverde.