Vuelta 2014 - Victoire d'étape pour Fabio Aru, Froome reprend du temps au général

18ème étape ce jeudi sur les routes de la Vuelta. 157 kilomètres étaient au programme entre A Estrada et Monte Castrove Meis. Étape taillée pour un baroudeur avec deux ascensions dans les vingt derniers kilomètres et c'est Fabio Aru qui remporte l'étape du jour.

Vuelta 2014 - Victoire d'étape pour Fabio Aru, Froome reprend du temps au général
Vuelta 2014 - Victoire d'étape pour Fabio Aru, Froome reprend du temps au général

Fabio Aru remporte la 18ème étape de la Vuelta. L’Italien de la formation Astana, devance sur la ligne d’arrivée Christopher Froome. Le Britannique en profite pour prendre la seconde place à Alejandro Valverde. Alberto Contador, distancé dans la montée de Meis reste le leader du classement général.

Et de deux pour Fabio Aru dans ce Tour d’Espagne 2014, le coureur Italien remporte sa deuxième étape sur les routes espagnoles. Pourtant peu auraient misé sur une victoire du coureur Italien ce jeudi. La journée a débuté par une échappée, mais le peloton a rapidement pris les devants et condamne presque d’entrée les baroudeurs du jour. Luis Leon Sánchez, Johan Le Bon et Hubert Dupont n’ont jamais compté plus de 2’30 d’avance sur un peloton longtemps emmené par la Movistar. Au pied de la première ascension du Monte Castrove, les trois hommes de tête disposent seulement 10 secondes d’avance sur le peloton désormais relayé par les Tinkoff et la Sky. Luis Leon Sánchez est le plus fort du groupe et part seul à la recherche de 5 points pour le Meilleur Grimpeur. Il est rejoint dans la descente par le peloton dont la tête est emmenée par les coéquipiers de Christopher Froome. Le final, disputé sous forme de circuit, est propice à un puncheur : montée du Castrove puis courte descente qui emmène sur la ligne d’arrivée, cette 18ème étape était taillée pour Joaquim Rodriguez. Mais c’est Fabio Aru qui parvient à piéger les Grands d’Espagne, le coureur Italien remporte ce jeudi à Meis son deuxième succès et devance Christopher Froome qui a attaqué et a tout fait pour distancer Valverde et Contador dans l’ultime ascension.

Enterrement de première classe pour les Grands d’Espagne

Après l’attaque de Christopher Froome, ni Purito, ni même Contador ou Valverde n’ont pu accrocher la roue du Kenyan Blanc. De quoi se poser des questions messieurs les Grands ? Si Alberto Contador, premier au général disposait avant l’arrivée de ce jeudi 1'36 d’avance sur Valverde, on pouvait s’attendre à voir le Maillot Rouge se faire attaquer par son dauphin. Résultat, aucun de ce scénario, c’est Fabio Aru (5ème) le premier à sortir du peloton, imité quelques instants après par notre trio Espagnol. Derrière, Christopher Froome parvient à prendre leur roue, mais comme à son habitude sur ce Tour d’Espagne, Froomey  fait l’élastique. Une attaque de Valverde semblait de toute logique : non seulement pour distancer son rival Britannique, mais pour reprendre du temps à Contador. Choux blanc, le « triumvirat » Espagnol sombre lorsque Christopher Froome les surprend dans l’ultime ascension du Monte Castrove. Le voilà parti à la poursuite de Fabio Aru, qui pointe 10 secondes devant. Derrière, Purito-Valverde-Contador continue leur « course à l’Américaine », les trois hommes se regardent et aucun d’entre eux n’a le tact de passe à l’attaque, du pain béni pour le duo de tête. D’autant plus que l’écart ne cesse de grandir, 10 secondes puis 12, c’est l’enterrement entre les Grands d’Espagne : ils sont pris à leur propre piège. Il ne reste alors qu’un kilomètre après la descente du Monte Castrove, l’entente n’est toujours pas cordiale dans le groupe « Maillot Rouge » et devant Fabio Aru en profite pour distancer Christopher Froome dans les derniers hectomètres. La victoire revient logiquement au coureur Italien alors que Froome se contente de la seconde place. Au jeu des bonifications, voilà Froomey second à 1’19 d’Alberto Contador, toujours en Rouge.