Championnats du Monde de Cyclisme 2014 - La Scandinavie au sommet

Les Championnats du Monde de Cyclisme sur route se déroulent du 21 au 28 septembre en Espagne à Ponferrada. Tous les jours, VAVEL France vous propose de revenir sur la journée de compétition écoulée. Ce vendredi on met le cap sur les courses Junior Femme et l'épreuve des moins de 23 ans Messieurs.

Championnats du Monde de Cyclisme 2014 - La Scandinavie au sommet
Sven-Erik Bystrom nouveau Champion du Monde des Moins de 23 ans.

Les Australiens ont longtemps mené les débats en tête de peloton, ils ont cadenassé la course et ont pensé que cela allait s’avérer suffisant. Chou blanc, les grands favoris, se sont fait battre à la régulière par Sven-Erik Bystrom. Le coureur Norvégien a attendu la dernière difficulté du circuit pour placer son effort, à deux kilomètres de la ligne d’arrivée, il avait course gagnée. Caleb Ewan, troisième l’année dernière, se console tant bien que mal avec la médaille d’argent. Le podium est complété par un autre Norvégien : Kristoffer Skjerping.

Une course qui se joue dans la dernière montée

Dix tours de 18,2 kilomètres étaient au programme de l’épreuve des moins de 23 ans. Au total, 182 kilomètres et plus de quatre heures de selle. Le circuit, correspond aux qualités d’un puncheur. D’autant plus que les deux bosses ne posent aucune difficulté particulière et ne font aucune sélection. Dans une course qui est longtemps restée monotone, l’équipe d’Australie a fait le plus dur du travail de la journée en roulant quasiment du début à la dernière montée. Dans un Championnat du Monde, tactique et stratégie revêtissent une importance particulière surtout lorsque ce dernier est couru sous forme de circuit. La Stratégie de l’équipe Australienne était claire et concise : verrouiller la course à double tour pour amener Caleb Ewan. La stratégie aurait pu marcher, mais c’était sans compter sur le panache de certains coureurs bien disposés à faire chuter le plan Australien. À l’amorce du dernier tour, le Français Kevin Ledanois, ultime rescapé de l’échappée compte 10 secondes d’avance sur le peloton qui est toujours emmené par l’Australie. Jusqu’au bout ils y ont crus, mais voilà que dans le dernier tour, comme souvent d’ailleurs, la formation s’est faite attaquée de toute part : Joaquim Silva dans un premier temps, puis Bryan Ramirez Cachon dans un second temps ont cru et espérer. Mais peu avant la dernière bosse du circuit, un Norvégien se détache de la tête de course, le peloton est déjà bien désorganisé d’autant plus que Caleb Ewan montre des signes de faiblesse. Sven-Erik Bystrom place son attaque à moins de cinq kilomètres de l’arrivée, il lui faut désormais tenir la cadence. D’autant plus que derrière ça revient vite notamment sur Bryan Ramirez Cachon qui a longtemps esquissé un rêve de podium. Mais le coureur Colombien se fait inévitablement croquer par le peloton. Devant Bystrom tient tête et fait plus que résister puisqu’il s’adjuge le titre de Champion du Monde. Le grand favori de la course, Caleb Ewan se contente de régler le sprint du peloton.

De nombreux enseignements sont à tirer de cette course. Le premier est que le circuit n’est pas aussi sélectif, les sprinteurs n’auront aucun mal à passer les deux bosses. Mais l’exemple de cette course doit servir aux puncheurs qui souhaitent s’imposer. On pense à Fabian Cancellara qui, avec ses qualités de rouleur peut faire les deux derniers kilomètres à bloc tout en maintenant le peloton à distance. On pense également à Vincenzo Nibali qui va très certainement attaquer dans les descentes. Enfin, on a pu voir qu’un sprint ne sera pas forcément l’issu finale de la course et que les nations comme l’Australie devront canaliser les contres de puncheurs. Côté Français, Nacer Bouhanni peut monter sur le podium, mais ceux qui ont leurs chances sont Sylvain Chavanel et Tony Gallopin.

Une seconde course était au programme ce vendredi : l’épreuve Junior Femme. Grande favorite car déjà auréolée l’année dernière à Florence, la Danoise Amalie Dideriksen s’impose au sprint devant l’Italiene Sofia Bertizzolo et la Polonaise Agnieszka Skalniak. La première Française, Greta Richioud se classe 16ème comme lors du contre-la-montre.

Samedi place à l’avant-dernière journée de compétition à Ponferrada. Au programme les courses Junior Messieurs en début de matinée suivie dans la foulée de la course Élite Dames.