UCI World Tour: Astana et Europcar dans l'attente

L'UCI vient de communiquer ce jeudi les 16 équipes détentrices de la licence World Tour. Alors que les suisses de IAM font leur arrivée dans l'élite mondiale, Astana et Europcar connaîtront quant à eux leur sort avant le 10 décembre prochain.

UCI World Tour: Astana et Europcar dans l'attente
Nibali et Vinokourov ne connaissent pas encore l'avenir de leur équipe en World Tour / source photo: L'Équipe

IAM nouveau venu parmi l'élite

     La Commission des Licences, organe indépendant de l'Union Cycliste Internationale vient de délivrer les précieux sésames du World Tour. La fusion entre Cannondale et Garmin laissait la possibilité à une nouvelle équipe de faire son apparition. Comme prévu, IAM cycling s'est vu attribuer cette ultime place de la division offrant l'accès aux plus grandes courses du circuit mondial. Michel Téthaz, fondateur et patron de l'équipe qui vient de passer sa deuxième saison d'existence au sein du peloton professionnel s'est félicité de cette nouvelle malgré sa réelle appréhension: «Je n’aurais pas pu expliquer à des coureurs de qualité et à un staff motivé mon refus de passer au sein du WorldTour en 2015». L'homme ne semblait à priori pas très emballé à l'idée de passer à l'étage supérieur. Un effecif revu à la hausse, des déplacements nombreux même hors de l' Europe, le World Tour représente des coups financiers supplémentaires dont le directeur suisse se serait bien passé dans l'attente d'un second sponsor. IAM Cycling ne devrait pas décevoir sportivemment comme ils ont pu le démontrer la saison passée avec 17 victoires dont 2 en World Tour avec Sylain Chavanel au Grand Prix de Plouay et Matteo Pelucchi à Tirreno-Adriatico. 

Patience pour Astana et Europcar

     La seule surprise reste finalement le cas dans lequel se trouvent Astana et Europcar. Leur situation est cependant bien différente. Le problème de la formation Kazakhe est bien évidemment le dopage. Les cas à répétition au sein de l'antichambre d'Astana évoluant en Continentale (3ème division) représentent une faute grave pour l'équipe d'Alexandre Vinokourov qui se montre lui embarassé: "Les gens doivent comprendre qu'il n'y a aucun lien entre nous. Tout ce que nous avons de commun, c'est le nom et le maillot."a-t-il lancé dans la Gazzetta dello sport. La commisssion des Licences marquerait un grand coup sur sa volonté d'intransigeance dans la lutte anti-dopage puisque l'effecif d'Astana avec le dernier vainqueur du Tour de France Vincenzo Nibali est l'un des plus impressionant du World Tour.

     Du côté des Vendéens, le problème est tout autre. Financièrement, la formation dont le sponsor principal se retire l'année prochaine n'est peut-être pas en mesure de rempiler pour une nouvelle saison. Nul doute que Jean-René Bernaudeau qui mène sa structure depuis 2000 sera prendre la bonne décision quitte à retourner à l'étage inférieur. D'autant que les hommes verts ont de grandes chances de participer sur invitation à de nombreuses courses World Tour. Le sort des deux équipes sera scellé au plus tard le 10 décembre prochain.

Continental Pro: pas de grands boulversements

     L’UCI a également communiqué une liste de 17 formations pour l'attribution de la licence Continental Pro (2ème division) pour la saison prochaine. Pas de modification chez les Français avec la présence de Bretagne-Séché et Cofidis. A noter que ces deux équipes se sont déjà considérablement renforcées. Emmanuel Hubert a fait venir des coureurs tels que Pierrick Fédrigo, Jonathan Hivert ou encore le sprinteur Biélorusse Yauheni Hutarovich. De son côté, l'équipe nordiste qui réalise une large revue d'effectif enregistre notamment l'arrivée de Nacer Bouhanni et de Geoffrey Soupe, son poisson-pilote à la FDJ. Au niveau international,  deux nouvelles formations font leur entrée, les Néerlandais de Roompot et les Italiens de Nippo-Vini Fantini. Le destin de Neri Sottoli et de Cult Energy est quant à lui lié à celui d'Astana et d' Europcar. Selon le verdict prononcé pour les équipes virtuellement World Tour, les deux prétendantes à une une licence Continentale Pro seront si elles pourront évoluer au deuxième échellon mondial. Ces deux formations seront également statuées d'ici le 10 décembre prochain.

Équipes en possession d’une licence UCI WorldTour pour 2015:

AG2R LA MONDIALE (FRA) 
BMC RACING TEAM (USA) 
ETIXX–QUICK STEP (BEL) 
FDJ (FRA) 
IAM CYCLING (SUI) 
LAMPRE–MERIDA (ITA) 
LOTTO SOUDAL (BEL) 
MOVISTAR TEAM (ESP) 
ORICA GREENEDGE (AUS) 
TEAM CANNONDALE-GARMIN (USA) 
TEAM GIANT-ALPECIN (GER) 
TEAM KATUSHA (RUS) 
TEAM LOTTO NL-JUMBO (NED) 
TEAM SKY (GBR) 
TINKOFF-SAXO (RUS) 
TREK FACTORY RACING (USA)

Équipes en attente d’une décision de la Commission des Licences :

ASTANA PRO TEAM (KAZ) 
TEAM EUROPCAR (FRA)

Équipes en possession d’une licence UCI Continental Pro pour 2015:

ANDRONI GIOCATTOLI (ITA) 
BARDIANI CSF (ITA) 
BORA-ARGON 18 (GER) 
BRETAGNE-SECHE ENVIRONNEMENT (FRA) 
CAJA RURAL-SEGUROS RGA (ESP) 
CCC SPRANDI POLKOWICE (POL) 
COFIDIS, SOLUTIONS CRÉDITS (FRA) 
COLOMBIA (COL) 
DRAPAC PROFESSIONAL CYCLING (AUS) 
MTN-QHUBEKA (RSA) 
NIPPO-VINI FANTINI (ITA) 
TEAM ROOMPOT (NED) 
RUSVELO (RUS) 
TEAM NOVO NORDISK (USA) 
TOPSPORT VLAANDEREN-BALOISE (BEL) 
UNITEDHEALTHCARE PROFESSIONAL CYCLING TEAM (USA) 
WANTY-GROUPE GOBERT (BEL)

Équipes en attente d’une décision de la Commission des Licences :

CULT ENERGY PRO CYCLING (DEN) 
YELLOW FLUO (ITA)