La der de Contador ?

Après une saison 2014 contrastée, entre son abandon prématuré lors du Tour de France et sa troisième victoire sur la Vuelta, "El Pistolero" pourrait prendre sa retraite selon le propriétaire de l'équipe, Saxo-Tinkoff.

La der de Contador ?
Alberto Contador célébrant sa victoire avec son légendaire geste du pistolet. Une image que l'on pourrait ne plus voir en 2016. (Photo rtve.es)

"C'est peut-être sa dernière saison". Cette phrase a provoqué un séisme dans le monde du cyclisme mondial. A en croire Oleg Tinkov, le propriétaire russe de l'équipe Saxo-Tinkoff, Alberto Contador, double vainqueur du Tour, triple vainqueur de la Vuelta (il compte également un Giro à son palmarès) pourrait arrêter sa carrière, à seulement 32 ans. "C'est sa décision. S'il veut continuer, nous serons plus qu'heureux de l'avoir dans notre équipe, mais je ne sais pas s'il va décider de continuer."

Une telle décision pourrait se comprendre dans le sens ou l'espagnol entame sa dernière année de contrat avec l'équipe dirigée par Bjarn Riis. Mais cette annonce du propriétaire de la Saxo est à prendre avec des pincettes : elle n'engage que lui. "Nous n'en avons pas parlé. C'est peut-être sa dernière saison, je ne sais pas. Ce pourrait être le cas. C'est totalement sa décision. Je sais qu'il finira au sein de notre équipe, cette année ou la saison prochaine. Peut-être qu'il fera le doublé (Giro-Tour) et décidera d'arrêter." a-t-il conclu.

Cela sous-entend donc qu'il n'y a pas eu d'échange à ce sujet entre Tinkov et Contador. Se pose alors plusieurs questions : sur quoi se fonde Oleg Tinkov pour avancer une annonce aux conséquences si importantes, autant sportivement que médiatiquement ? Est-ce une nouvelle tentative de buzz après son défi, on s'en souvient, lancé l'année dernière aux quatre cadors du peloton (Froome, Quintana, Nibali et Contador) d'enchaîner les trois Grands Tours contre la somme d'un million d'euros ?

Une saison 2014 plus qu'honorable

Certes, "El Pistolero" a récemment déclaré qu'il raccrocherait avant ses 35 ans. Ce qui lui laisse une marge de trois saisons. Mais il sort d'une saison 2014 remarquable pour un coureur au bord de sa retraite sportive : si son abandon sur chute lors de la 10e étape du Tour de France (fracture du tibia) a marqué les esprits et fut incontestablement un coup dur pour lui, son année ne se résume pas à ça. En effet, le bilan est plus que positif : une 2e place au Tour de l'Argarve, une victoire finale dans Tirreno-Adriatico (+2 étapes) et dans le Tour du Pays Basque (+ une étape). Mais aussi une 2e place au Critérium du Dauphiné après avoir animé la course et être passé tout proche de la victoire, n'étant dépossé du maillot jaune que le dernier jaune par l'américain Andrew Talansky. Enfin, point d'orgue de sa saison, sa troisième couronne sur son tour national, au nez et à la barbe de Christopher Froome, Alejandro Valverde et Naïro Quintana, autres favoris de cette Vuelta. Le premier a remporté le Tour en 2013, le second a fini la saison 2014 numéro 1 mondial. Quand au troisième, il est selon les observateurs le grand favori du Tour de France 2015.

Alors, arrêtera-t-il sa carrière à la fin de l'année ? Il s'est lancé le défi de faire le doublé Giro-Tour. En cas de succès, l'Espagnol pourrait être tenté de partir sur un exploit que peu de coureurs ont réussi dans l'histoire du cyclisme. Ils ne sont que sept à l'avoir fait : "Le Campionissimo", Fausto Coppi (1949, 1952), "Maitre Jacques", Jacques Anquetil (1964), "Le Canniblale", Eddy Merckx (1970, 1972, 1974), "Le Blaireau", Bernard Hinault (1982, 1985), Stephen Roche (1987), "L'Extraterrestre", Miguel Indurain (1992, 1993) et "Le Pirate", Marco Pantani (1998).

Mais rejoindre ces grands noms au Panthéon pourrait lui donner faim, et nourrir ses ambitions. Il pourrait ainsi se lancer d'autres défis (remporter le Championnat du Monde ou les Jeux Olympiques de Rio en 2016, deux titres qui manquent à son palmarès).

Aujourd'hui, les regards du monde entier sont tournés vers Contador. Sa prochaine déclaration fera l'objet de toutes les attentions.