Saison 2015 : Focus sur IAM

Après une saison 2014 décevante, l'équipe IAM accède tout de même au World Tour en 2015. L'équipe emmenée par Sylvain Chavanel a tout à prouver à l'échelon supérieur.

Saison 2015 : Focus sur IAM
L'équipe IAM s'imposera-t-elle sur le World Tour ? (source photo : cyclismactu.net)

17 victoires en 2014. Le bilan est maigre pour IAM. Emmenée par un Sylvain Chavanel vieillissant, l'équipe suisse a vu plusieurs cadres quitter le navire à l'intersaison : Thomas Lövkvist et Gustav Erik Larsson les suédois, ou encore Johan Tschopp le suisse. Malgré des résultats mitigés et une équipe amoindrie, la team hèlvète a obtenu le précieux sésame pour le World Tour. La formation dirigée par Serge Beucherie s'est donc renforcée avec quelques coureurs réputés comme le français Jérome Coppel, le belge Dries Devenyns, et le hollandais Stef Clément. Les objectifs sont clairs : se maintenir au niveau World Tour, ce qui passe par un nombre plus élevé de victoires. Les coureurs de IAM ont les cartes en main, à eux de jouer. 

Le(s) leader(s) : 

* Sylvain Chavanel (France), 35 ans 

A bientôt 36 ans, Chavanel est plus vers la fin que le début. Après 5 années chez Quick-Step, le Français a décidé de changer d'air en 2014 et signer chez IAM. Pari réussi. Même si l'ancien de chez Cofidis n'a plus ses jambes de 20 ans, il a prouvé qu'il pouvait assumer des responsabilités de leader : 5e du Tour Méditerranéen, vainqueur de la 3e étape des Quatre jours de Dunkerque, du Tour de Poitou-Charentes, et surtout du GP de Plouay. Sa campagne de classique a néanmoins été décevante, avec une 19e place sur le Tour des Flandres et un abandon sur Paris-Roubaix, à cause de problèmes respiratoires. Le tricolore a tout de même décroché son 6e titre de Champion de France du contre-la-montre, un record dans la discipline. Sylvain Chavanel aura un rôle prépondérant à jouer en 2015 au sein de IAM, en espérant qu'il retrouve un niveau satisfaisant pour briller sur les classiques du nord. 

  • Objectifs :

- Classiques du nord

* Mathias Frank (Suisse), 28 ans 

Il a fallut attendre 2014 pour voir Mathias Frank atteindre le haut niveau. L'espoir suisse, annoncé comme un futur "Crack", peinait à confirmer les espoirs placés en lui. Après avoir enfin levé les bras pour la première fois chez les pros en 2013 (2 étapes du Tour d'Autriche et une du Tour du Colorado), Mathias Frank a récidivé cette année. L'helvète a commencé par s'imposer sur la 3e étape du Critérium International devant Jean-Christophe Péraud, et a terminé 2e du général final. Après un Paris-Nice décevant (61e), celui qui a découvert le rôle de chef de file cette saison s'est rattrapé sur le Tour de Romandie (4e au final), sur le Bayern Rundfahrt (2e + une étape) et surtout sur le Tour de Suisse (2e du général). Très à l'aise en montagne, le coureur de 28 ans a pris pour la première fois le départ du Tour avec le rôle de leader. Malheureusement, une chute a mis fin à ses objectifs. Le suisse devra assumer son nouveau statut en 2015 et espère briller sur différentes courses par étapes, ainsi que sur les routes du Tour cet été.

  • Objectifs :

- Courses par étapes

 Le capitaine de route : 

* Jérome Pineau (France), 35 ans 

Impossible de dissocier Sylvain Chavanel de Jérome Pineau. Les 2 compères, qui ont débuté ensemble chez Bonjour, avant de se retrouver chez Quick-Step en 2009, ont signé l'an dernier dans la même équipe une nouvelle fois. En engageant Jérome Pineau, les dirigeants d'IAM se sont assurés les services de l'homme à tout faire, d'un capitaine de route. Homme d'expérience, le français est précieux dans son enseignement de la course auprès des jeunes, ainsi que pour son travail au quotidien pour l'équipe sur chaque course. Conscient qu'il a délaissé ses ambitions personnelles de côtés, l'originaire de Mont-Saint-Aignan n'a pas levé les bras depuis 2011. Celui qui n'a pas encore remporté une étape du Tour espère que "cette année, sera la bonne" pour enfin retrouver le chemin de la victoire. 

Les coureurs protégés : 

* Heinrich Haussler (Australie), 30 ans  

Homme à tout faire, Heinrich Haussler est un coureur qu'on ne présente plus. Loin de son niveau des années précédentes (2e de Paris-Roubaix et 2e du Tour des Flandres 2009), l'allemand devenu australien n'arrive pas à convaincre sous les couleurs d'IAM. 2 victoires en 2 ans. C'est le bilan du coureur de la formation suisse. Atout majeur sur les classiques du nord pour l'équipe hélvète, Heinrich Haussler se doit de retrouver son standing. Au sommet de sa forme, le coureur de 30 ans est un des coureurs les plus complets du peloton : bon sprinteur, à l'aise sur les pavés, il sait aussi grimper (vainqueur d'une étape vallonée sur le Tour 2009, au cours de laquelle il était échappé avec Chavanel, qu'il a finit par lâcher). Tout récent Champion d'Australie, l'ancien de chez Gerolsteiner a plus ou moins bien commencé la saison 2015, avec une 8e place au général du Tour du Qatar, ainsi qu'une 2e place sur une étape du Tour Down Under

* Sébastien Reichenbach (Suisse), 25 ans 

C'est une des valeurs montantes chez IAM. Sébastien Reichenbach sera un des atouts de la formation sur les courses à étapes en 2015. Valeur montante du cyclisme suisse, le coureur de 25 ans a réalisé une saison 2014 satisfaisante, même si son palmarès est resté vierge : 13e du Haut-Var, 11e de Paris-Nice, 15e du Tour de Romandie ou encore 14e du Dauphiné libéré. Des résultats honorables, même si son équipe attend sans doute plus de lui. Le jeune helvète a également raté son rendez-vous avec son premier grand tour, le Tour de France (85e). La saison 2015 sera un virage pour le grimpeur espoir. IAM devrait donner plus de responsabilités à ce dernier sur les différents rendez-vous où la route s'élève.

Les recrues :

* Jérome Coppel (France), 28 ans 

Grand espoir du cyclisme français, Jérome Coppel en a sous doute déçu plus d'un. Rouleur à la base, le français a fait le choix de se porter sur les courses par étapes et donc de travailler ses qualités de grimpeurs. Des choix payants dans un premier temps : 5e du Critérium et 9e de Paris-Nice 2010, vainqueur du Tour de Murcie en 2011 ainsi qu'une 13e place sur le Tour de la même année, une victoire sur l'Etoile de Bessèges 2012. Depuis, plus grand chose à se mettre sous la dent. Son transfert chez cofidis a coincidé avec sa baisse de niveau. En manque de résultats, le coureur de 28 ans a décidé de se relancer à l'étranger, dans l'équipe suisse de IAM. Le tricolore aura une certaine liberté sur les courses à étapes pour jouer le général. Des débuts prometteurs, puisque l'ancien de chez Saur-Sojasun a signé une 3e place sur le Tour d'Andalousie. 

* Dries Devenyns (Belgique), 31 ans 

Coureur d'expérience, Dries Devenyns n'a sans doute pas été recruté pour ses résultats : 1 petite victoire depuis ses débuts professionnels. A la relance, un peu  comme Jérome Coppel, le belge a choisi IAM pour retrouver des couleurs. Le cycliste de 31 ans, jusque-là cantonné à un rôle d'équipier, cherchera à passer un cap en 2015. Ce dernier a expliqué vouloir jouer sa carte personnelle à fond. Rik Verbrugghe, le manager d'IAM a même déclaré que Devenyns serait l'un des 3 leaders sur les prochaines classiques flamandes. 

Le jeune talent : 

* Clément Chevrier (France), 22 ans