Mondiaux de piste - J2: François Pervis, French sniper !

Deuxième journée des mondiaux à Saint-Quentin-en-Yvelines, et deuxième titre pour la France. François Pervis décroche une superbe médaille d’or sur le keirin et conserve ainsi son titre. Retour sur toute cette deuxième journée.

Mondiaux de piste - J2: François Pervis, French sniper !
François Pervis décroche son cinquième titre mondial, le deuxième en keirin / Crédits photo:Loic Venance / AFP

François Pervis l’a fait. Le mayennais s’est imposé sur le keirin en maitrisant de main de maître sa finale et décroche ainsi son cinquième titre mondial. Parfaitement calé dans la roue de l’Allemand Maximilian Levi, le français a effectué son effort dans le dernier tour pour finalement s’assurer la victoire dès la sortie du dernier virage.

Après un hiver difficile, le français ne se présentait pas sûr de ses forces sur ces championnats du monde. Ses championnats du monde.  « J’ai eu beaucoup de barrières physiques et psychologiques cet hiver qui m’ont freiné mais il a fallu passer au dessus de tout ça. Répondre de cette manière, en gagnant devant mon public et ma famille il n’y a rien de plus beau. Mes championnats du monde sont déjà réussis » s’est exprimé le vainqueur juste après sa finale sur France Télévisions.

Il devance de plus  d’un vélo le néo-zélandais Edward Dawkins, pourtant impressionnant en demi-finale durant lesquelles François Pervis s’est offert quelques frayeurs. Le malaisien Azizulhasni Awang décroche le bronze. Michael D’Almeida n’a pu accéder en finale et s’est finalement classé onzième.

Record du monde pour les Australiennes en poursuite

Les australiennes ont frappé un grand coup. Ashlee Ankudinoff, Amy Cure, Annette Edmondson et  Melissa Hoskins  pulvérisent le record du monde de près de trois secondes (4’13’’615) et devancent ainsi les britanniques Katie Archibald, Elinor Barker, Ciara Horne et Joanna Rowsell, tenantes du titre. Les canadiennes (4’17’’824) s’offrent le bronze aux dépens de la nouvelle-zélande (4’22’706).

Toujours chez les femmes, le titre du 500m était en jeu. Et  c’est la russe Anastasia Voynova qui réalise le meilleur chrono en 33’’149 devenant ainsi championne du monde. L’australienne Anna Meares (33''425) favorite au départ  obtient l’argent, sa vingt-cinquième  médaille mondiale. L’allemande Miriam Welte (33''699) monte sur la troisième place du podium. Côté français, Virginie Cueff (33’’926) améliore son record personnel et signe une belle sixième place, Sandie Claire (34’’425) termine quant à elle onzième.

Nouveau record pour les bleus

Cette fois les  néo-zélandais sont vraiment champions. Disqualifiés mercredi en vitesse par équipes au détriment de la France, l’équipe composée de Pieter Bulling, Dylan Kennett, Aaron Gate et Marc Ryan  s'impose en 3'54''088 et oblige les britanniques à se contenter de l'argent de cette poursuite (3'54''687). Tombeuse de la France lors du tour précédent, l'Australie accroche le bronze en battant les allemands.

Les français (Bryan Coquard, Julien Duval, Damien Gaudin et Julien Morice) signent eux un nouveau record national avec un chrono de 3’58’’616. Encore plus de deux secondes en moins sur la précédente marque (4'00''783), qu’ils avaient effectué la veille. Pas suffisant néanmoins pour se rapprocher des tous meilleurs (septième), mais très encourageant dans la perspective des Jeux Olympiques de Rio pour cette équipe en construction.

Sur la course scratch- 60 tours de piste (15 km) - le jeune allemand de 22 ans Lucas Liss s’impose pour la première fois dans un championnat du monde. Lui qui avait fini quatrième l’an passé devance l’espagnol Albert Torres Barcelo et l’américain Bobby Lea. Podium inédit pour cette épreuve qui n’est pas inscrite aux Jeux Olympiques. Titré en 2009, le besançonnais Morgan Kneisky termine huitième.

Pervis et Boudat, deux nouvelles chances de médailles en vue

Programme très chargé vendredi avec  le retour de François Pervis sur le kilomètre, épreuve sur laquelle il s’estime le plus performant. Début de l’omnium également -  le décathlon du cyclisme sur piste – avec  l’entrée en lice de Thomas Boudat, tenant du titre. La concurrence sera rude, notamment avec la présence d’Elia Viviani (Italie) et du jeune Fernando Gaviria (Colombie), tombeur de Mark Cavendish sur le Tour de San Luis en tout début de la saison sur route.  Il ne serait donc pas étonnant de voir l’escarcelle française s’agrandir. Et c’est plutôt une bonne nouvelle.  

Le programme complet du vendredi 20 février:

14:00 – 17:50  

-Vitesse 200 m c.l.m / Femme - Qualifications

-Omnium I / Femmes - Scratch 15 km

-Vitesse / Femmes - 1/16 Finale

-Poursuite Individuelle / Femmes - Qualifications

-Vitesse / Femmes - 1/8 Finale

-Omnium II / Hommes

Poursuite Individuelle 4 km

-Vitesse / Femmes - Repêchage 1/8

                                                                           

19:00 – 22:30  

-Kilomètre c.l.m / Hommes - Finale

-Vitesse / Femmes - 1/4 Finale (1ère)

-Course aux Points 40 Km / Hommes - Finale

-Vitesse / Femmes - 1/4 Finale (2e)

-Vitesse / Femmes - 1/4 Finale (Belles éventuelles) 

-Poursuite Individuelle / Femmes - Finales 3-4 & 1-2

-Vitesse / Femmes - Places 5 à 8

-Omnium III / Hommes - Elimination