Mondiaux de piste – J5: Un final en apothéose pour la France!

Dernière journée des mondiaux à Saint-Quentin-en-Yvelines et quelle journée ! Les français ramènent trois nouvelles médailles dont deux en or avec le titre de Grégory Baugé en vitesse et celui de Bryan Coquard et Morgan Kneisky sur l’américaine. Retour sur les derniers résultats.

Mondiaux de piste – J5: Un final en apothéose pour la France!
Grégory Baugé peut avoir le sourire, il devient champion du monde de vitesse quelques minutes après Bryan Coquard et Morgan Kneisky sur l'américaine / source photo: l'équipe

Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre. Après les deux victoires de François Pervis plus tôt dans la semaine, c’est Grégory Baugé qui s’adjuge le titre en vitesse. Il remporte ainsi son quatrième sacre mondial de la discipline. Le guadeloupéen s’est défait aisément en finale du russe Denis Dmitriev en deux manches. Tout ne s’annonçait pourtant pas si facile au début de la journée. En matinée, il était en effet opposé au mayennais François Pervis  et a du obtenir sa qualification lors de la belle.

En petite finale, Quentin Lafargue ramène lui aussi une médaille pour la France. Battu en demi-finale, il devance en troisième manche le néerlandais Jeffery Hoogland. Une première pour le natif de Mazère qui ramène sa première breloque chez les grands. Très encourageant pour les Jeux Olympiques de Rio.

Si Pervis ne réalise pas le triplé comme l’année dernière à Cali (Colombie), son doublé restait néanmoins inespéré pour celui qui était perturbé tout l’hiver par des soucis de santé et qui a chuté en coupe du monde il y a quelques semaines.

Coquard et Kneisky en or sur l’américaine

Et ce n’est pas fini. Dix minutes plus tôt, c’est la paire Bryan Coquard - Morgan Kneisky qui est allée chercher le titre en course à l’américaine (également appelée Madisson). Le principe est simple : 50 kilomètres  à réaliser par équipes de deux, les coureurs peuvent se relayer quand ils le souhaitent. Le tout est animé par 10 sprints intermédiaires rapportant 5 points au premier. La paire ayant bouclée la distance le plus rapidement l’emporte, les équipes finissant dans le même tour sont elles départagées au nombre de points.

Les français ont été des tacticiens hors pairs. Impressionnant dans les sprints intermédiaires, Bryan Coquard a glané de nombreux points, Morgan Kneisky déjà titré dans la discipline en 2013 à lui parfaitement tenu son rang.  Les français ont su contrôler les offensives de leurs adversaires pour finalement s’adjuger l’or. Alors que les britanniques avaient pris un tour sur la meute, à moins de 30 tours de l’arrivée les bleus accompagnés de plusieurs autres paires ont rattrapé leur retard. Ils terminent finalement avec 21 points.

Les tricolores devancent la paire italienne composée du routier Elia Viviani et de Marco Coledan (20 points) pourtant vainqueur du dernier sprint.  Les belges Jasper De Buyst et Otto Vergaerde ex-æquo avec l’Espagne (15 points),  s’offrent le bronze à la faveur d’une meilleure place dans le sprint final.

Bryan Coquard et Morgan Kneisky, champions du monde de l'Américaine

La joie de Bryan Coquard et Morgane Kneisky après leur sacre / Crédits photo: Eric Feferberg - AFP

L’Australie à l’honneur chez les femmes

A 23 ans seulement, Annette Edmonson (Australie) décroche le titre sur l’omnium avec 192 points. Toujours médaillée depuis 2012 sur les compétitions internationales, elle décroche là son premier maillot arc-en-ciel en individuel. Le deuxième de la semaine après la poursuite par équipes. Championne Olympique en 2012 sur ses terres, la britannique Laura Trott s’offre elle l’argent (176 points). En tête après la première journée, la tenante du titre Kirsten Wild (Pays-Bas) rétrograde finalement à la 3ème place finale (175 points). Une belle performance tout de même pour celle qui repart de ces championnats avec le titre sur le scratch. Après une première journée décevante, Laura Berthon revient quelque peu dans le classement notamment grâce à une 6ème place sur le 500m et se classe au final 14ème (87 points).

En keirin,  l’australienne Anna Meares  remporte à 31 ans son onzième sacre mondial.  Un nouveau record puisqu’elle devance la légende française Félicia Ballanger. L’argent revient à la néerlandaise Shanne Braspennincx qui s’offre sa première médaille mondiale parmi les élites. La cubaine Lisandra Rodriguez Guerra s’adjuge le bronze, comme en 2013 sur les mondiaux de Minsk (Biélorussie). Côté français, Olivia Montauban a malheureusement été éliminée dès le premier tour et n’a pu se qualifier lors des repêchages.

Classement des médailles:

    Or Argent Bronze Total
1 France 5   2 7
2 Australie 4 4 3 11
3 Allemagne 3 1 3 7
4 Russie 1 2   4
5 Pays-Bas 1 2 1 4
6 Nouvelle-Zélande 1 2 1 4
7 Chine 1   1 2
8 Colombie 1     1
9 Suisse 1     1
10 Grande-Bretagne   3   3
11 Espagne   2   2
12 États-Unis   1 2 3
13 Italie   1 1 2
14 Japon   1   1
15 Canada     2 2