En route pour Paris - Nice

Dimanche sera donné le départ d'un des premiers grands rendez-vous de la saison, Paris-Nice. L'occasion d'une première confrontation entre les leaders à deux mois du Giro et à quatre mois du Tour de France.

En route pour Paris - Nice
www.nicematin.com

Comme tous les ans, un air de juillet souffle sur Paris-Nice. La course est presque devenue le passage obligé pour préparer la Grande Boucle et 2015 n'y fait pas exception. Si Vincenzo Nibali, Chris Froome, Alberto Contador et Thibaut Pinot ont préféré s'affronter de l'autre côté des Alpes, sur Tirreno-Adriatico, le peloton qui s'élancera dimanche de Paris ne manque pas de panache et la concurrence pour la victoire finale sera rude. On retrouvera Warren Barguil, Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet avec l'Auvergnat en leader d'AG2R suite à la non-sélection surprise de Carlos Betancur qui s'était imposé à Nice l'année dernière.

Du côté étranger, Fabio Aru, Tejay Van Garderen, Rafal Majka, Michal Kwiatowski, Andrew Talansky, Rui Costa ou encore les vainqueurs de 2012 et 2013, respectivement Bradley Wiggins et Richie Porte seront au départ. En 2012, la course avait même été un véritable tremplin pour le Britannique, à la peine depuis, qui avait enchaîné avec une 1ère place sur le Dauphiné et sur le Tour. On peut également noter qu'un Quintana sera présent, le très prometteur Dayer, 22 ans, frère cadet de Nairo. Autant de monde qu'il faudra attentivement surveiller pour avoir une première idée de la forme des favoris aux grands tours en ce début de saison.

Si Van Garderen, Bardet ou Aru apparaissent comme des prétendants sérieux à la victoire finale, le profil de cette semaine laisse aussi la place à des puncheurs. Tout est ouvert. Les étapes les plus difficiles seront probablement la 4ème avec une arrivée au sommet à la Croix de Chaubouret et la 6ème, entre Vence et Nice où le peloton devra faire face à trois cols de catégorie 1 (col de Vence, col Saint-Roch, côte de Peille). L'ultime étape, un contre-la-montre plutôt taillé pour les grimpeurs avec arrivée au col de Vence, ne fera pas nécessairement la différence en raison de sa courte distance de 9,5 km. Quant à Tony Martin, il pourrait s'emparer du maillot jaune à l'issue du prologue de Maurepas.

Par ailleurs, ce Paris-Nice sera probablement l'occasion de belles batailles entre sprinteurs  auxquels la 1ère étape entre Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Contres et la 2ème entre le zoo de Beauval et Saint-Amand Montrond semblent promises. John Degenkolb avait terminé paré de vert en 2014, il peut le refaire en 2015. Mais il faudra aussi compter sur Alexander Kristoff, André Greipel, Moreno Hofland, Bryan Coquard, Arnaud Démare et Nacer Bouhanni. Ce dernier, propulsé leader de Cofidis, pourra bénéficier d'une équipe structurée autour de lui.