Une victoire d'étape qui fait mal aux français...

Stephen Cummings (MTN-Qhubeka) s'est imposé lors de la 14 ème étape à Mende. Il s'impose devant 2 français, pourtant bien partis pour remporter l'étape.

Une victoire d'étape qui fait mal aux français...
Cumming célébrant sa victoire - AFP

Une deuxième étape de transition, dans le Tarne, pour rejoindre les Alpes dimanche. Longue de 178,5 kilomètres, cette étape ne présentait pas de difficultés majeures. Néanmoins, une belle arrivée était à prévoir, avec un mur à 10% pendant 3 kilomètres. Une grande échappée qui arrivera à creuser l'écart

L'échappée du jour mettra beaucoup de temps à se former, et se lancera vraiment au kilomètre 4. Une échappée qui tiendra jusqu'au bout, avec 5 minutes d'avance sur le peloton maillot jaune. Plusieurs Français font partie de cette échappée notamment Thibaut Pinot et Romain Bardet. Derrière, le peloton roule peu, ne comptant pas sur la victoire d'étape. Finalement l'échappée, après plusieurs réorganisations, arrivera ensemble au pied du mur de Mende. Un mur qui fera des dégâts, laissant plusieurs coureurs devant et d'autres rattrapés par le peloton.

Un final incroyable

Au final, et c'était prévu, tout s'est joué dans le mur de Mende. Dès le début de cette ascension, courte mais difficile, Romain Bardet (AG2R) tente de prendre à son compte la course en attaquant ! Derrière Thibaut Pinot (FDJ) a suivi, avec dans sa roue un certain Stephen Cumming. Romain Bardet creusera même un écart, en basculant en tête au col, avec 10 secondes d'avances sur Pinot. Pinot qui reviendra sur Bardet, en se débarrasant de Cumming, coureur pour l'équipe Sud-Africaine MTN. 

À 1 kilomètre de l'arrivée, il y'a donc 2 Français en tête. La victoire française était donc assurée. Mais c'était sans compter sur les discussions entre Pinot et Bardet, n'arrivant pas à se décider de comment se jouer la victoire. Des bavardages inutiles qui profiteront à Cumming, arrivant en trombe derrière les deux premiers, et s'imposer sur la ligne d'arrivée.

Du dégât dans les favoris

Décidément, ce mur s'est montré très cruel. Et même sur les favoris ! Quitana, maillot blanc sur les épaules, sentant le bon coup lance une puissante attaque en compagnie de Nibali. Une année 2015 vraiment compliquée pour Nibali sur le tour, puisque il se fera rattraper par Froome. Le duo Quintana-Froome semble donc bien fonctionner et Contador lâche, en compagnie de Van Garderen.

Froome disputera un mini sprint avec Quintana, pour gagner quelques secondes au général. Quintana est donc le grand gagnant du jour, et devient le nouveau dauphin de Froome, à défaut de Van Garderen.